vendredi 5 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

carte bourgogne franche comté.jpg
 
Respecter impérativement le confinement exhorte l'ARS.
 
Communiqué de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté du 18 mars 2020 :

COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Dix nouveaux décès, respecter impérativement le confinement

Les  hôpitaux  de  Bourgogne-Franche-Comté  continuent de  monter  en  charge  pour  faire face à l’épidémie de COVID-19 qui a fait dix nouveaux décès dans la région depuis hier. 


Dix nouveaux décès sont à déplorer dans la région depuis hier, ce qui porte à 20 le nombre de victimes du COVID-19 en Bourgogne-France-Comté. 

A ce stade, 170 personnes sont hospitalisées, dont 43 en réanimation.

Face  à  l’augmentation  des  cas  graves,  les  hôpitaux continuent  à  anticiper  et  à  se  préparer  en armant de nouveaux lits, l’objectif étant de disposer de 300 lits de réanimation supplémentaires en Bourgogne-Franche-Comté, pour prendre en charge les malades du COVID-19.

La  meilleure  façon  de  contribuer  à  l’effort  des  soignants  repose  sur  la  mobilisation  individuelle de chacun pour lutter collectivement contre la propagation du virus en respectant  le dispositif de confinement mis en place.

Chacun doit adapter ses comportements. En cas de symptômes évocateurs de COVID-19 (toux, fièvre) :il  faut rester  à  domicile,  éviter  les  contacts,  appeler  son  médecin  traitant  qui  peut désormais proposer une téléconsultation.

L’ARS  et  le  GRADeS  Bourgogne-Franche-Comté*,  en  partenariat  avec  l’Union  régionale  des professionnels  de  santé  (URPS)  médecins,  ont  déployé  une  plateforme  de  télémédecine accessible gratuitement à tous les médecins, pour réaliser des téléconsultations au domicile des patients. 600 médecins se sont d’ores et déjà portés volontaires.

Des masques en priorité pour les professionnels de santé Le ministère des Solidarités et de la Santé a diffusé  une stratégie de gestion et d’utilisation des masques de protection différenciée selon le niveau de circulation du virus sur le territoire. A ce stade,  les  départements  dans  lesquels  le  virus  circule  activement  en  Bourgogne-Franche-Comté sont la Côte-d’Or, la Saône-et-Loire, le Doubs,  le Territoire de Belfort et la Haute-Saône.  Les masques sont en cours de livraison dans tous les départements.

La  stratégie  établie  doit bénéficier  prioritairement  aux  professionnels  de  santé  amenés  à prendre  en  charge  des  patients  COVID-19  en  ville,  à  l’hôpital,  et  dans  les  structures  médico-sociales accueillant des personnes fragiles, ainsi qu’aux services d’aide à domicile, pour garantir la  continuité  de  l’accompagnement  à  domicile  des  personnes  âgées  fragiles  et  en  situation  de handicap.

Les  publics  concernés  et  les  consignes  d’utilisation  seront  progressivement  adaptés  pour  tenir compte de l’évolution de la situation épidémiologique et des ressources disponibles.

*GRADeS : Groupement régional d’appui au développement de la e-santé

«Nous avons quelques jours pour gagner cette bataille contre l'épidémie»

selon le préfet de Bourgogne-Franche-Comté

 


Mardi 17 mars 2020

Alors que le confinement a débuté ce mardi, les autorités préfectorale, sanitaire et éducatives ont fait le point sur la lutte contre l'épidémie.

1.300 enfants de soignants sont accueillis à leur école dans la région.

Quatre décès sont survenus entre lundi et mardi : trois à Mâcon, un à Dijon.

Cliquez ici pour lire la suite sur infos-dijon

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : 100% des sièges des TER et des TGV seront disponibles à compter du 5 juin

Mi-juin, le service des TER atteindra son niveau normal d'été avec 480 trains en circulation. Pour les TGV, le trafic régional sera à 60% de la normale jusqu'au 3 juillet.

COVID EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Rester prudents dans la durée pour éviter la reprise de l’épidémie

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
2 638 tests ont été réalisés cette semaine en Saône-et-Loire. 26 se sont révélés positifs.

La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert : « Une décision majeure pour l’économie régionale »

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid-19 : L'ARS accompagne la reprise d'activité dans les piscines

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
1.001 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le dépistage a permis de détecter 18 nouveaux cas en une journée.

EXPRESSION CITOYENNE : « Vraiment, on en est là ??? » (suite)

Actualisé - Une adhérente handicapée de l'A.M.i habitant à Mâcon mais confinée à Dijon s'était vue refusée l'octroi d'un masque par la Ville de Dijon. La municipalité s'est excusée après de l'A.M.i

BOURGOGNE : Très grosse saisie de cannabis et de médicaments sur l'A31

Les douaniers ont reçu les félicitations du minsitre Gérald Darmanin.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Dix décès de patients en une journée en Bourgogne-Franche-Comté

La nouvelle stratégie de tests de l'ARS a détecté dix nouveaux cas en une journée dont un en Saône-et-Loire et un en Côte-d'Or.

CORONAVIRUS : Plus de 1 500 tests réalisés en une journée en Bourgogne-Franche-Comté

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
En Bourgogne-Franche-Comté, 959 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. La nouvelle stratégie de tests de l'ARS a détecté 13 nouveaux cas en une journée dont un en Saône-et-Loire et deux en Côte-d'Or.

COVID-19 EN BFC - Personnes à risque de développer une forme grave de la maladie : limiter les contacts en sortie de confinement

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Le dépistage et la prise en charge précoces des personnes symptômatiques, soutenus par un respect permanent des gestes barrière et de la distance physique, doivent permettre de contenir l’épidémie. Les personnes à risque de développer une forme grave doivent être particulièrement attentives, en sortie de confinement, à respecter scrupuleusement les mesures barrière et à limiter les contacts.

DÉCONFINEMENT : Le masque, complément de protection ou 1ère des protections ?...

MASQUES COVID - 1.jpg
L'infographie qui met le doute sur l'un des gestes barrières et recommande le masque comme meilleure des protections...

Coronavirus - Covid-19 : La diminution du nombre de patients admis en réanimation marque le pas en BFC

La baisse du nombre d'hospitalisations pour covid se confirme, mais plus de 1 500 morts sont désormais à déplorer depuis le début de l'épidémie en Bourgogne-Franche-Comté.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Coronavirus - Covid-19 : Tests virologiques massifs à partir du 11 mai

TESTS VIRO 71 - 1.jpg
Près de 4 700 tests par jour pourraient être faits sur toute la région. 99% des habitants.es de Saône-et-Loire seront à moins de 30 minutes d'un laboratoire.

CORONAVIRUS : L’épidémie de covid poursuit sa décrue mais maintient la pression

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Actualisé - En Bourgogne-Franche-Comté, 869 décès sont à déplorer en milieu hospitalier et 575 dans les établissements médico-sociaux depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Plus de 2.500 patients sont sortis d'hospitalisation.

EMPLOI : Le chômage en forte hausse en mars du fait de la crise sanitaire

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Si l'emploi a globalement progressé au 1er trimestre, l'épidémie a néanmoins changé la donne en mars. La DIRECCTE fait le point : le nombre de demandeurs d'emploi en activité réduite bondit de 32% en Saône-et-Loire.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Moins de 200 patients en réanimation en Bourgogne-Franche-Comté

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé − 795 décès sont à déplorer en milieu hospitalier et 552 dans les établissements médico-sociaux depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Plus de 2.200 patients sont sortis d'hospitalisation.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Conditions de vie : 99 900 personnes vivent dans un logement sur-occupé

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Les mesures de confinement mises en place depuis le 17 mars touchent de façon différenciée la population, selon le type de logement qu’elle occupe ou la composition de leur ménage. Certaines personnes peuvent être davantage fragilisées et les conditions de logement impactent plus que jamais la qualité de vie du quotidien.