PetrSanTM.JPG

 

Cette année, les différentes rencontres organisées par le pôle santé du PETR Mâconnais Sud Bourgogne auront pour thématique les discriminations. « Nous rejoignons la thématique nationale » a rappelé le vice-président en charge de la santé Henri Boniau.

Créées en 1990, les semaines d'information sur la santé mentale (SISM) s'adressent au grand public. Chaque année, associations, citoyens et professionnels se mobilisent et organisent des manifestations d'information et de réflexion dans toute la France.

En Mâconnais Sud Bourgogne, cet événement est porté par le PETR dans le cadre du Conseil Local en Santé Mentale, dont l'enjeu est de faciliter la prise en charge de la santé mentale de l'ensemble de la population, par une meilleure prévention mais également en contribuant à développer un nouveau regard sur la santé mentale.

Les cinq objectifs des SISM :

Sensibiliser le public ; Informer à partir des discriminations, sur les différentes approches de la santé mentale ; Rassembler acteurs, spectateurs, professionnels et usagers de la santé mentale ; Aider au développement des réseaux de solidarité, de réflexion et de soin en santé mentale ; Faire connaître les lieux, les moyens et les personnes pouvant apporter un soutien ou une information de proximité.

Selon l'OMS, « Il n'y a pas de santé sans santé mentale .» La santé mentale est une composante importante de notre santé. Elle est une recherche permanente d'un équilibre entre toutes les dimensions de notre vie.

La santé mentale en quelques chiffres

En France, 1 personne sur 5 risque de connaître un trouble psychique au cours de sa vie. Les troubles psychiques occupent le 3ème rang des maladies les plus fréquentes après le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Le montant des dépenses pour ces troubles en France s'élève à près de 110 milliards d'euros par an.

Comment définir les discriminations ?

Les discriminations sont les conséquences de mécanismes psychologiques, culturels et sociaux, appelés stigmatisation. Elles peuvent se manifester par des pratiques diffuses, profondément ancrées dans la société et dans le fonctionnement des institutions.

Au niveau juridique, elles désignent des inégalités de traitement visant une personne ou un groupe, fondées sur l'un des critères définis par la loi, tels que l'origine, le genre, l'état de santé ou le handicap.

Ces inégalités entraînent des préjudices dans divers domaines : éducation, emploi, logement, accès à un service.

Ces discriminations engendrent de la souffrance psychique et impactent la santé mentale des personnes touchées.

Claude Cannet, vice-présidente du Conseil départemental en charge des personnes handicapées et de l'offre de soins a souligné les différentes actions du Département au niveau des services sociaux, de l'aide à l'enfance et du travail partenarial important dans différents champs.

Pour cette nouvelle édition des SISM, près d'une vingtaine de manifestations seront organisées dans les communes de Charnay, Cluny, Fleurville, La Chapelle-De-Guinchay, Mâcon et Tournus. Expositions, ateliers, ciné-discussions, conférences ou encore temps d'échanges ont été proposés par plus de quarante partenaires impliqués dans le Conseil local de santé mentale installé en 2018.

Contact : PETR au 03 85 20 91 10 - www.maconnais-sud-bourgogne.fr

M.A.