vendredi 5 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

carte bourgogne franche comté.jpg

Actualisé ce 9 mars avec le communiqué de l'ARS

Communiqué de l'Agence Régionale de Santé du 9 mars 2020 :

 

Coronavirus-COVID-19 / Point de situation :  119 cas recensés en Bourgogne-Franche-Comté

Cent-dix-neuf malades testés positifs au COVID-19 sont recensés en Bourgogne-Franche-Comté ce 9 mars.

A l’exception de la Nièvre, tous les départements sont concernés dans des proportions très variables. Le CHU de Besançon a activé un plan blanc.

Santé  publique  France, qui  assure  le  suivi  de  la  situation  épidémiologique  liée  au  coronavirus-COVID-19,  comptabilise  ce  lundi  9  mars,  119  personnes  testées  biologiquement  et  identifiées comme positives au COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté.

Depuis hier, ce sont donc 7 nouveaux cas qui ont été recensés dans la région. 

Ces nouveaux patients sont tous pris en charge par le CHU de Besançon, qui a activé un plan blanc.

La  mesure  permet  à  l’établissement  d’adapter  son  organisation  (annulation  des  formations, report des RTT, changements d’affectation ou modifications d’horaires si nécessaire...) Le  plan  s’ajoute  aux  mesures  d’ores  et  déjà  mises  en  place  comme  la  déprogrammation  de certaines  opérations  de  chirurgie  ou  la  mise  en  fonctionnement  d’une  deuxième  salle  de régulation au centre 15, dédiée aux appels sur le coronavirus.

Doubs et Pôle métropolitain

A l’exception de la Nièvre, tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté sont confrontés au  COVID-19  dans  des  proportions  toutefois  très  variables,  le  Doubs  et  le  Pôle  métropolitain Nord Franche-Comté concentrant la grande majorité des cas.

La majorité des patients sont pris en charge à domicile, avec une surveillance quotidienne.

L’ARS  Bourgogne-Franche  Comté  est  pleinement  mobilisée  pour  coordonner  en  temps  réel  et sur chacun de ses territoires une réponse proportionnée à la situation qui reste très évolutive. Au stade 2, l’objectif reste de freiner la diffusion du virus, d’informer la population et de préparer le système de santé.

Au même titre que les directions des hôpitaux peuvent activer un plan blanc, les établissements pour  personnes  âgées  dépendantes (EHPAD)  disposent du  levier  du  plan  bleu, qu’il  leur  a  été demandé d’activer et qui prévoit notamment un renforcement des mesures d’hygiène et de suivi des résidents.

Concernant  les  EHPAD, les visites aux résidents, sauf cas exceptionnels déterminés avec la direction  de  l’établissement,  sont  fortement  déconseillées  (les  personnes  mineures  tout particulièrement).  Les  personnes  symptomatiques  sont  interdites  de  visite.  Les  services intervenant au domicile invitent les personnes qu’ils accompagnent à limiter leurs sorties, les visites à leur domicile de personnes extérieures, et en particulier les contacts avec les mineurs. Dans tous les cas, les recommandations relatives aux gestes barrières leur sont rappelées. 

Concernant les établissements de santé, les mesures suivantes doivent être appliquées : 

- Pas plus d’une personne par visite ; 

- Interdiction des visites pour les personnes mineures ; 

- Interdiction de visites pour toute personne présentant des symptômes. 

 

 


« Le 8 mars à 14h, six nouveaux cas de coronavirus-COVID-19 ont été confirmés en Bourgogne-Franche-Comté, ce qui porte le nombre de cas confirmés à 112 en région. A ce jour, sept départements sur les 8 de la région (hormis Nièvre) sont impactés. Au regard des dernières investigations, la plupart de ces nouveaux cas confirmés auraient un lien avec le rassemblement culturel à l’église évangélique « Porte ouverte chrétienne » à Bourtzwiller (Mulhouse) entre le 17 et le 24 février.

Les départements du Doubs et du Territoire de Belfort concentrent la majeure partie des patients dont les prises en charge sont assurées soit en milieu hospitalier (CHU de Besançon et Hôpital Nord Franche-Comté), soit à domicile avec une surveillance quotidienne pour vérifier leur état de santé.

Les équipes de l’ARS, en coordination avec Santé publique France, poursuivent les investigations afin de s’assurer de la meilleure prise en charge des personnes, prendre les mesures de gestion appropriées, notamment pour protéger les personnes fragiles et ralentir la propagation du virus » se précise dans un communiqué de presse de l'ARS Bourgogne Franche Comté.

L’Agence régionale de santé rappelle également que la protection des personnes fragiles est une priorité avec des mesures de restriction suivantes applicables dès à présent.

"Concernant les EHPAD :

Les visites aux résidents, sauf cas exceptionnels déterminés avec la direction de l’établissement, sont fortement déconseillées (les personnes mineures tout particulièrement). Les personnes symptomatiques sont interdites de visite. Les services intervenant au domicile invitent les personnes qu’ils accompagnent à limiter leurs sorties, les visites à leur domicile de personnes extérieures, et en particulier les contacts avec les mineurs. Dans tous les cas, les recommandations relatives aux gestes barrières leur sont rappelées.

Concernant les établissements de santé, les mesures suivantes doivent être appliquées :

- Pas plus d’une personne par visite

- Interdiction des visites pour les personnes mineures

- Interdiction de visites pour toute personne présentant des symptômes

Rappel des gestes barrières, des réflexes incontournables à adopter pour se protéger de la maladie comme pour se protéger des autres virus qui circulent en période hivernale :

Se laver régulièrement les mains avec du savon

Tousser ou éternuer dans son coude

Utiliser des mouchoirs à usage unique

Eviter les poignées de main et les embrassades.

Un numéro vert national répond également en permanence à toutes vos questions, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : 100% des sièges des TER et des TGV seront disponibles à compter du 5 juin

Mi-juin, le service des TER atteindra son niveau normal d'été avec 480 trains en circulation. Pour les TGV, le trafic régional sera à 60% de la normale jusqu'au 3 juillet.

COVID EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Rester prudents dans la durée pour éviter la reprise de l’épidémie

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
2 638 tests ont été réalisés cette semaine en Saône-et-Loire. 26 se sont révélés positifs.

La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert : « Une décision majeure pour l’économie régionale »

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid-19 : L'ARS accompagne la reprise d'activité dans les piscines

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
1.001 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le dépistage a permis de détecter 18 nouveaux cas en une journée.

EXPRESSION CITOYENNE : « Vraiment, on en est là ??? » (suite)

Actualisé - Une adhérente handicapée de l'A.M.i habitant à Mâcon mais confinée à Dijon s'était vue refusée l'octroi d'un masque par la Ville de Dijon. La municipalité s'est excusée après de l'A.M.i

BOURGOGNE : Très grosse saisie de cannabis et de médicaments sur l'A31

Les douaniers ont reçu les félicitations du minsitre Gérald Darmanin.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Dix décès de patients en une journée en Bourgogne-Franche-Comté

La nouvelle stratégie de tests de l'ARS a détecté dix nouveaux cas en une journée dont un en Saône-et-Loire et un en Côte-d'Or.

CORONAVIRUS : Plus de 1 500 tests réalisés en une journée en Bourgogne-Franche-Comté

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
En Bourgogne-Franche-Comté, 959 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. La nouvelle stratégie de tests de l'ARS a détecté 13 nouveaux cas en une journée dont un en Saône-et-Loire et deux en Côte-d'Or.

COVID-19 EN BFC - Personnes à risque de développer une forme grave de la maladie : limiter les contacts en sortie de confinement

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Le dépistage et la prise en charge précoces des personnes symptômatiques, soutenus par un respect permanent des gestes barrière et de la distance physique, doivent permettre de contenir l’épidémie. Les personnes à risque de développer une forme grave doivent être particulièrement attentives, en sortie de confinement, à respecter scrupuleusement les mesures barrière et à limiter les contacts.

DÉCONFINEMENT : Le masque, complément de protection ou 1ère des protections ?...

MASQUES COVID - 1.jpg
L'infographie qui met le doute sur l'un des gestes barrières et recommande le masque comme meilleure des protections...

Coronavirus - Covid-19 : La diminution du nombre de patients admis en réanimation marque le pas en BFC

La baisse du nombre d'hospitalisations pour covid se confirme, mais plus de 1 500 morts sont désormais à déplorer depuis le début de l'épidémie en Bourgogne-Franche-Comté.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Coronavirus - Covid-19 : Tests virologiques massifs à partir du 11 mai

TESTS VIRO 71 - 1.jpg
Près de 4 700 tests par jour pourraient être faits sur toute la région. 99% des habitants.es de Saône-et-Loire seront à moins de 30 minutes d'un laboratoire.

CORONAVIRUS : L’épidémie de covid poursuit sa décrue mais maintient la pression

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Actualisé - En Bourgogne-Franche-Comté, 869 décès sont à déplorer en milieu hospitalier et 575 dans les établissements médico-sociaux depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Plus de 2.500 patients sont sortis d'hospitalisation.

EMPLOI : Le chômage en forte hausse en mars du fait de la crise sanitaire

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Si l'emploi a globalement progressé au 1er trimestre, l'épidémie a néanmoins changé la donne en mars. La DIRECCTE fait le point : le nombre de demandeurs d'emploi en activité réduite bondit de 32% en Saône-et-Loire.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Moins de 200 patients en réanimation en Bourgogne-Franche-Comté

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé − 795 décès sont à déplorer en milieu hospitalier et 552 dans les établissements médico-sociaux depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Plus de 2.200 patients sont sortis d'hospitalisation.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Conditions de vie : 99 900 personnes vivent dans un logement sur-occupé

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Les mesures de confinement mises en place depuis le 17 mars touchent de façon différenciée la population, selon le type de logement qu’elle occupe ou la composition de leur ménage. Certaines personnes peuvent être davantage fragilisées et les conditions de logement impactent plus que jamais la qualité de vie du quotidien.