mardi 29 septembre 2020
  • OZNAM MACONMédecine V2.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

 

Communiqué :

Le Baromètre Parlons vélo des villes cyclables est la plus grande enquête sur le vélo jamais réalisée en France. Cette initiative de la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette), qui regroupe 320 associations adhérentes (dont Mâcon vélo en ville) a pris une ampleur inédite en 2019 avec plus de 184 000 réponses au niveau national, soit + 63 % par rapport à l'édition de 2017 (113 000 réponses). Le Baromètre Parlons vélo des villes cyclables est la plus grande enquête jamais menée en France et dans le monde auprès des usagers du vélo.

Seules les communes ayant récolté au moins 50 réponses ont été classées. Grâce à un bon relais de la part de l'association Mâcon vélo en ville, l'enquête a rencontré un grand succès à Mâcon avec 222 réponses, soit 6,9 pour 1 000 habitants (contre 95 réponses en 2017)

Cette enquête s’adressait à tous les cyclistes de France (cyclistes utilitaires, sportifs, loisirs), ou celles et ceux qui rêvent de le devenir, avec une série de questions classées en cinq catégories : ressenti général ; sécurité ; confort ; effort de la ville ; stationnement et services.

Nouveauté 2019 par rapport à 2017 : une carte interactive permettant aux usagers d'indiquer les points noirs et les axes à aménager en priorité : https://carto.parlons-velo.fr/ Mâcon vélo en ville souhaite travailler sur cette carte en lien avec la nouvelle équipe municipale pour apporter des réponses concrètes aux problèmes soulevés par les usagers.

Si nous pouvons souligner avec satisfaction la nette augmentation du nombre de réponses par rapport en 2017, nous ne pouvons que constater avec regret que la note de Mâcon est encore moins bonne qu'il y a deux ans, alors qu'elle n'était déjà pas très élevée...

Mâcon obtient la note de 2,66 sur 6, soit un climat vélo noté F « défavorable ». En 2017, la note était de 2,94 et le climat vélo « plutôt défavorable (E)

En comparant Mâcon avec nos « voisins » de la même catégorie 20 000 à 50 000 habitants, il faut noter que nous sommes très loin derrière :

– Bourg en Bresse qui arrive en 2e place sur le podium avec une note de 3,66 sur 6, soit un climat vélo noté C « plutôt favorable »

– Belfort qui arrive en 3e position, avec une note de 3,63 sur 6, et un climat vélo noté C « plutôt favorable » Bien sûr, Mâcon n'est pas la seule ville de Bourgogne « mauvaise élève » :

– Le Creusot obtient la note de 2,24 sur 6 et un climat vélo noté G « très défavorable »

– Beaune obtient la note de 2,30 sur 6 et un climat vélo F « défavorable »

En rentrant dans le détail de chacune des 5 catégories, on peut souligner deux points forts, avec des réponses positives aux deux questions suivantes :

– Trouver un magasin / atelier de réparation vélo est facile

– Selon moi, les conflits entre les cyclistes et les piétons sont rares

Les points faibles sont plus nombreux. Les personnes ayant répondu à l'enquête ont fait ressortir les problèmes suivants :

– Pour les enfants et les personnes âgées, circuler à vélo dans la ville n'est pas du tout sûr

– Lors de travaux sur les itinéraires cyclables, une solution alternative sûre est très rarement proposée

– Les cyclistes ne se sentent pas en sécurité quand ils circulent sur les grands axes

– Traverser un carrefour ou un rond-point est assez dangereux

– Le réseau d’itinéraires cyclables ne permet pas d’aller partout de façon rapide et directe

Il y a deux ans, au moment de communiquer sur les résultats du Baromètre 2017, nous avions indiqué que la pratique du vélo ne pouvait que se développer à Mâcon et nous avions donné rendez-vous en 2019 pour mesurer les progrès en matière de « climat vélo » et les effets de notre action... Loin de nous décourager, ces résultats 2019 nous motivent encore plus pour ne pas rater le rendez-vous du vélo avec la ville en 2020.

Au niveau national, l'ampleur inédite de cette édition 2019 du Baromètre des villes cyclables confirme que le sujet vélo sera au cœur des débats des élections municipales de mars 2020.

Il faut passer d'un plan national vélo « cadre » à son déploiement opérationnel en 1001 plans vélos locaux en France. A Mâcon, nous y travaillons et allons interpeller très prochainement les candidats aux municipales au sujet du vélo et des mobilités dites « actives », qui sont pour nous les « mobilités d'avenir ».

Le Baromètre a pour objectif de profiter de l’expertise d’usage des citoyennes et des citoyens, mesurer l’écart entre attentes et réalité constatée, permettant aux collectivités d’impulser la bonne dynamique en matière de politique cyclable. Les résultats de cette enquête seront précieux pour travailler sur un plan vélo local, ambitieux, financé et concerté, dès le début du prochain mandat.

Tous les résultats : https://palmares.parlons-velo.fr/

https://public.tableau.com/profile/fub4080#!/vizhome/2019Barometreresultatsfinal/Palmares

Pour en savoir plus et rejoindre l'association : http://maconvelo.fr

 

Loyers commerciaux : « Pour les bailleurs comme pour les preneurs, il est temps de passer aux actes »

Si les pouvoirs publics ont mis en place de nombreux dispositifs d’appui et de soutien aux entreprises, la question du paiement des loyers commerciaux reste « un trou dans la raquette » estime la CPME 71.

SAONE-ET-LOIRE - Sénatoriales : Jean-François Farenc finalement pas candidat

FARENC SENAT.jpg
Actualisé : Le Maire de Blanot ne va pas bouleverser la donne en Saône-et-Loire. Il explique pourquoi

SÉNATORIALES : Éric Michoux dévoile ses colistiers

DSC_7143.jpg
Le maire de Senozan fait partie de l'aventure

EXPRESSION CITOYENNE : « Ne pas faire de ce virus un terroriste » appelle le docteur Olivier de Soyres

Cette tribune très éclairante est parue dans le journal Aujourd'hui en France le 16 août. Elle circule sur les réseaux sociaux. Le propos est d'une teneur qu'il nous semblait impératif de vous le faire partager. Il fait réflechir et appelle, lui aussi, nos gouvernants à la raison et à la mesure.

SÉNATORIALES : Marie Mercier, sénatrice sortante, et Fabien Genet sur la même liste

10575_1_full.jpg
La sénatrice sortante, candidate à un deuxième mandat, vient d'annoncer que le maire de Digoin serait le numéro 2 sur sa liste…

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.