mercredi 3 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 11.jpg

6ème réunion publique hier soir pour le maire sortant, candidat à sa ré-élection. C'est dans un des quartiers nord de Mâcon, aux Gautriats, à la maison de quartier, que le maire-candidat et ses colistiers ont échangé devant une salle pleine, très préoccupée par les problèmes de sécurité.

Chacun et chacune a pu se présenter avant que Jean-Patrick Courtois n'entre dans le détail de ses projets pour Mâcon, qui seront consignés dans un livret à paraître dans les prochains jours.

« Des projets qui pourront tous être menés à terme grâce à une bonne santé financière de la Ville », rappelant au passage la très bonne note de Mâcon attribuée par un organisme de notation. « Un triple AAA qui nous permet de bénéficier de taux d'intérêt très bas et donc d'emprunter dans les meilleures conditions. »

« Ajouter à cela une population qui augmente à nouveau, un taux de chômage parmi les plus bas de la région, une ambition écologiste forte, des projets d'envergure portés par la Ville, l'Agglomération, et des collectivités et institutions partenaires, et vous avez-là de quoi conforter Mâcon comme ville attractive du XXIème siècle. »

Mais le sujet qui a finalement dominé les échanges hier soir est celui de la sécurité, plusieurs personnes demandant des dispositions pour faire cesser les trafics de drogue, les incivilités et la violence.

 

Une dame rappelait son agression sur la voie bleue, une autre une tentative d'intimidation par un jeune en scooter, une autre encore une jeune femme en mini-jupe sifflée, un autre des malfrats remis en liberté... bref, une ambiance lourde à laquelle Jean-Patrick Courtois a tenté de répondre en apportant plusieurs éléments : d'abord l'augmentation du nombre de caméras de vidéo-protection et l'arrivée prochaine d'une personne dédiée à la lecture des vidéos quand une plainte a été déposée, pour transmission rapide au parquet. « Ces vidéos permettent la résolution de certaines affaires, on en la preuve maintenant. Récemment, l'auteur de dégradation sur une quarantaine de voitures à Mâcon a pu être identifié et arrêté récemment. »

 

Ensuite, le candidat a fait appel à la population : « Vous-même vous pouvez nous dire quand vous constatez des choses anormales, inhabituelles. Sachez là encore qu'un résident nous a alerté de bruits anormaux qu'il entendait chez lui. Il s'agissait du camion benne d'une entreprise qui déversait des déchets dans les ordures ménagères. Croyez-moi, l'entreprise en cause sera sanctionnée. Il ne s'agit pas de faire de la délation évidemment, simplement dire les incivilités. Vos témoignages sont importants et, je vous le garantis, anonymes. C'est moi-même et mon colistier Eric Maréchal qui signalerons à la police ou au directement au Parquet. »

 

Troisième élément de réponse, l'agrandissement de commissariat, pour lequel le secrétaire d'état, en visite tout récemment à Mâcon, est favorable. « Nous travaillons de concert avec le député sur ce dossier. Et nous irons très prochainement au ministère ensemble pour négocier également des effectifs supplémentaires. »

Même si Laurent Nuñez n'a rien promis de ce côté-là, on espère bien que le malaise local sera bien entendu au ministère de l'Intérieur.

 

Enfin, « sachez aussi que la cité judiciaire va se faire, payée par l'Etat. C'est aussi une réponse à ce que vous exprimez ce soir. Cela fait plusieurs mois que nous sommes sur ce dossier avec le député. Cela va aboutir prochainement. »

Rodolphe Bretin

 

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 1.jpg

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 7.jpg

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 2.jpg

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 6.jpg

 

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 5.jpg

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 4.jpg

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 10.jpg

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 9.jpg

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 8.jpg

JPC MACON LAVILLE AIMMEE GAUTRIAT - 3.jpg

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.