mardi 31 mars 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

 naissance.jpg

 

Le service maternité de l'hôpital de Mâcon avait concocté ce jeudi une rencontre entre professionnels, parents et futurs parents pour parler « bébés ».

« Nous avions déjà organisé des rencontres de ce type. Cette fois, nous avons décidé de traiter trois thématiques : le sommeil du bébé, grande préoccupation des mamans, la place du conjoint autour de la naissance, et l'évolution du langage, du premier cri à la maîtrise du langage. Le but étant d'échanger et de répondre aux questions », a expliqué Fabienne De Carlini, cadre sage-femme à la maternité.

Une vingtaine de personnes a participé aux trois tables rondes programmées par les auxiliaires de puériculture et sage-femmes de la maternité, avant de poursuivre avec plusieurs ateliers : la réflexologie plantaire pédiatrique, le toucher empathique (soins détente pour les mamans), le massage bébé et des questions ouvertes sur l’allaitement.

Quelques participant(e)s ont accepté de livrer leurs impressions à l'issue des ateliers.

Stéphanie, animatrice : « Nous avons revus les phases de sommeil de l'adulte pour les compare à celles du bébé, et anticiper les éventuels troubles du sommeil de l'enfant afin de les gérer au mieux.

Pour Charline maman de la petite Jude : « C'est une très bonne expérience. Mille merci pour toutes les réponses à mes questions. Je vais mettre en place les conseils et je pense que cela va rassurer aussi mon conjoint très stressé. »

Lucie, la maman de Pablo, est ravie d'avoir pu dialoguer avec des professionnelles du sommeil. « J'ai encore appris d'autres choses que je pourrai appliquer chez moi. »

 


naissance (2).JPG

Charline (1ère à G), Lucie(2ème à G) & Fabienne de Carlini (1ère à D)

naissance (6).JPG

Clément et Anaïs, jeunes parents depuis 13 jours, sont venus « pour faire grandir bébé Arthur du mieux possible. J'ai retenu qu'il allait apprendre à parler à son rythme et qu'il faut lui parler correctement avec de vrais mots. Si l'on entreprend quelque chose avec l'enfant, il faut vraiment être pleinement avec lui. »

« C'est notre premier enfant », poursuit Anaïs, « c'est une découverte donc forcément nous avions de l'inquiétude. Des ateliers comme celui-ci nous apprennent comment interagir avec l'enfant, nous aident à mieux le comprendre et rassurent sur les phases de développement du bébé ».

 

naissance (8).JPG

Sylvie, maman d'Oscar, né le 23 décembre dernier, âgé d'un mois et demi : « On va l'écouter et le laisser communiquer à sa manière, et lui aussi va nous écouter. Nous allons lui parler normalement et laisser faire les choses. »

 

naissance (10).JPG

Linda, maman de Sacha, six mois : « Sacha est mon deuxième enfant, de par cette expérience, je fais office de « mère conseil » auprès des futures mamans. J'ai appris que l'entretien du quatrième mois est obligatoire. Je trouve ça très bien pour les mamans, permettant ainsi d'aborder des questions au cours des rendez-vous programmés durant la grossesse. C'est aussi toujours un agréable moment de partage et d'échanges d'expériences. »

Tifanie a accouché il y a trois semaines du petit Darenn, elle est venue avec sa mère Elisabeth (trois fois grand-mère) pour connaître le rôle du papa et a découvert qu'il pouvait rester la nuit lors de l'accouchement.

 

naissance (11).JPG

Louise (1ère à G) et ses copines futures mamans

Quant à Louise, entrant dans son huitième mois de grossesse, elle est venue recueillir quelques informations. « Là, ça aide à nous préparer et à anticiper. Comme on dit, il n'y a pas d'école pour être parent. Du coup, tout ce que je peux récolter c'est du bon. J'attends un petit garçon. »

Propos recueillis par M.A.

 

naissance (12).JPG

Photos : M.A.

naissance (3).JPG

naissance (4).JPG

naissance (9).JPG

naissance (13).JPG

naissance (15).JPG

CORONAVIRUS : 220 décès en Bourgogne-Franche-Comté, 675 personnes sorties d'hospitalisation

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé - Ce sont 33 morts de plus en 24h. L'appel aux volontaires a été entendu ! titre l'ARS dans

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour.

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

Coronavirus - Covid-19 : 43 décès en Saône-et-Loire ; 167 personnes sorties d'hospitalisation

7 personnes sont décédées en 24h dans les hôpitaux de Saône-et-Loire

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.

CORONAVIRUS : La vague de l'épidémie progresse en Saône-et-Loire

28 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du covid-19 ; 42 personnes sont sorties d'hospitalisation. L'hôpital de Mâcon est l'établissement qui accueille le plus de malade du coronavirus.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les policiers municipaux peuvent aussi verbaliser

Des dérogations pour les marchés alimentaires sont accordées par le préfet. Azé, Igé, Leynes etc. sont concernés.

TRAVAUX PUBLICS EN BFC - Vincent Martin : « Je persiste à dire que les chantiers doivent rester strictement à l’arrêt »

TRAVAUX PUBLICS BFC.jpg
Le président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté s'exprime sur les conditions de la reprise d'activité dans un communiqué.

EXPRESSION CITOYENNE - Sans-abris et coronavirus : « Pour ne pas les oublier, NON ! »

Plusieurs associations mâconnaises s'alarment des conditions de vie des personnes à la rue, Migrants et SDF. Elles lancent un cri d'alerte.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région met en place la gratuité des TER pour les soignants...

et suspend les prélèvements pour tous les abonnés TER annuels.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les attestations de déplacements dérogatoires évoluent

NOUVELLES ATTESTATIONS.jpg
Elles entrent en vigueur dès aujourd'hui. Le document intègre la participation à une mission d'intérêt général et la convocation judiciaire ou administrative.

VIDÉO : Confiné mais sportif et, surtout, bien rigolo !

RIONS UN PEU - 1.jpg
Mais que s'apprête-t'il donc à faire avec son bidon d'huile ou de liquide vaisselle ?.... La réponse dans la vidéo.

MÂCON : Le portage des repas à domicile facilité par le CCAS

PORTAGE REPAS.jpg
3 commerces en lien avec la stucture assurent également des livraisons aux personnes âgées dépendantes.