mardi 22 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • JEPMACON SEPT2020 - 1.jpg

André Accary pour la Saône-et-Loire, François Sauvadet pour la Côte d'Or, et Patrick Gendraud pour l'Yonne, ont écrit directement au président de la République. Voici la lettre qu'ils lui ont adressée.

Monsieur le Président de la République,

 

Nous souhaitons attirer votre attention sur le projet de révision de l’aire géographique de l’AOC Bourgogne tel qu’il est envisagé par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO).

Il est proposé de retirer 64 communes de nos trois départements de l’aire géographique de l’AOC Bourgogne. Parallèlement, une partie du Beaujolais intégrerait l’aire géographique de l’AOC Bourgogne.

Ce projet est susceptible de représenter un grave danger pour la filière vitivinicole, pour les territoires concernés, pour la notoriété générale des vins de Bourgogne et enfin pour le consommateur.

Tout d’abord, la production et la plantation de l’AOC Bourgogne deviendra impossible sur ces communes Bourguignonnes historiques et ce sont des centaines d’exploitations qui pâtiront de la situation et par capillarité toute une économie locale.

Ensuite, les surfaces en AOC Bourgogne sont très réduites à l’heure actuelle avec moins de 1000 hectares en Bourgogne blanc et moins de 1600 hectares en Bourgogne rouge. Grâce à cette rareté, les cours sont relativement préservés, même s’ils sont déjà faibles en négoce.

Les milliers d’hectares qui pourraient être concernés dans le Beaujolais vont inéluctablement déstabiliser le marché et remettre en cause l’équilibre déjà fragile de la filière. Les cours devraient assez logiquement chuter de manière importante.

Par ailleurs, cette profusion de vins AOC Bourgogne risque d’induire le consommateur en erreur sur l’origine même du produit.

Comment peut-on à la fois parler de climats de Bourgogne, reconnus par l‘UNESCO, de l’influence cruciale de la terre d’origine, de l’histoire multiséculaire des vins, des méthodes et traditions de vinification d’un côté et tout d’un coup déterritorialiser ainsi l’enjeu ?

Cet assemblage de vins, technocratique, tel qu’il est projeté par l’INAO nous apparaît être clairement hors-sol et imaginé en dépit du bon sens paysan qui prévaut dans nos vignes et nos villages. Nous sommes favorables à contribuer ensemble à l’essor des vins de Bourgogne et des vins du Beaujolais, sans forcément les mêler de cette manière incompréhensible.

Par conséquent, et avant que la décision ne soit adoptée définitivement, nous espérons que ce sujet saura attirer votre attention toute particulière.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre plus haute considération

André Accary, François Sauvadet et Patrick Gendraud

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 2,70% de personnes positives au covid-19 en une semaine

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La Saône-et-Loire, avec 279 cas positifs pour 8 653 personnes testées (soit 3,22% de personnes positives) en une semaine, atteint le seuil d'alerte fixé par le ministère de la Santé. 5 décès de plus des suites du covid-19 sont à déplorer en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté.

VINS DE BOURGOGNE : Ils accueillent un nouveau marché dans leur top 5 à l'export

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Qui a dit par ailleurs que le Brexit était néfaste à l'exportation des Bourgogne ?... A lire aussi : Les vins de Bourgogne résistent en dépit du contexte international

LGV Paris-Lyon : des travaux spectaculaires sur la ligne la plus circulée de France

TRAVAUX ligne tgv 24 aout  2.jpg
La Ligne à Grande Vitesse (LGV) Paris-Lyon est la première LGV française inaugurée en 1981 et la plus circulée d’Europe avec un tiers du trafic TGV national.

TOURISME : Vintageland, une expérience immersive dans les années 1950 à 1980

10991_1_full.jpg
Week-end de lancement pour le nouveau village forain dédié au vintage installé près de Beaune. Voitures anciennes, disques vinyles ou encore robes de pin-up sont à découvrir jusqu'au 4 octobre.

COVID-19 : plus de 160 cas positifs ces 7 derniers jours dans la région

COVID19_71.jpg
L'ARS confirme que l'épidémie reprend de la vigueur dans la région…

BISON FUTE : Nouveau samedi Noir au départ de la Bourgogne

10845_1_full.jpg
Ce samedi 8 août sera la deuxième journée classée Noir. Elle correspond au deuxième chassé-croisé de l’été entre les « juillettistes » et les « aoûtiens ».

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Région apporte un million d'euros pour relocaliser une filière de masques chirurgicaux

10766_1_full.jpg
Le meltblown, composant essentiel de la filière des masques chirurgicaux, est principalement fabriqué à l'étranger. Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté soutient l'installation d'une unité de production près de Montbéliard pouvant créer une vingtaine d'emplois.

ALLERGIES : Atmo Bourgogne-Franche-Comté démarre la surveillance des pollens d'ambroisie

10772_1_full.jpg
Jusque début octobre, Atmo BFC mènera une campagne de surveillance spécifique des pollens d'ambroisie, hautement allergisants. Les résultats seront diffusés chaque vendredi.

VITICULTURE : Les appellations Champagne, Bourgogne, Alsace et Centre-Loire appellent le Gouvernement à un sursaut

Ces appellation réunies pèsent 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 2 milliards pour les vins de Bourgogne. Les vignerons demandent une juste place dans le plan de relance de l’économie annoncé cet automne.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation