dimanche 29 mars 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

Actualisé : "Pas de retrait, pas de cours" lance Sud Education Bourgogne

 

Communiqué de la CFDT Metallurgie 71

 

A ce jour, le syndicat CFDT Métallurgie de Saône et Loire constate que le gouvernement n’a toujours pas répondu positivement à nos revendications légitimes concernant nos futures retraites.

Le syndicat CFDT Métallurgie de Saône et Loire appelle donc les salarié(e)s à se mobiliser le jeudi 9 janvier pour que le gouvernement revoit son projet de réforme des retraites.

 

Avec les propositions actuelles du gouvernement, ce sont particulièrement ceux qui ont commencé à travailler jeunes, et les personnes qui se retrouvent au chômage en fin de carrière qui seront pénalisés. Dès 2022, ceux qui pouvaient prétendre à la retraire à 62 ans devront travailler plus longtemps pour maintenir leur niveau de pension. Si la réforme systémique est repoussée à la génération 1975, les mesures d’économies sont, avancées à la génération 1960.

La CFDT rappelle que les salariés font déjà des efforts puisque les lois antérieures prévoient un allongement de la durée de cotisation pour tous jusqu’en 2035.

 

La CFDT porte depuis de nombreuses années l’ambition de construire un système de retraite juste, solidaire et universel. La concertation menée depuis septembre n’a pas permis d’avancer sur des points essentiels.

  • -  La reconnaissance de la pénibilité n’est aujourd’hui pas à la hauteur alors qu’elle est une condition de justice sociale. Nous demandons le rétablissement des 4 critères de pénibilités supprimés par ce gouvernement. (manutentions manuelles de charges lourdes, postures pénibles, risques chimiques et vibrations mécaniques)

  • -  La CFDT maintien qu’une carrière complète au SMIC mérite une pension égale à 100% du SMIC.

  • -  Les dispositions en matière de retraite progressive restent quant à elles très floues. La responsabilité des entreprises dans le maintien de l’emploi des séniors doit être engagée.

 

Le syndicat CFDT Métallurgie de Saône et Loire appelle à la grève et à la manifestation du jeudi 9 janvier pour tous les salarié(e)s de nos champs professionnels.

Manifestations dans le département jeudi 9 janvier 2020,

à Autun à 14h30

à Mâcon à 14h00,

à Chalon à 14h,

à Montceau à 14h30



 

Communiqué de Sud Education Bourgogne

 

A partir du 09 janvier jusqu’ au 24 janvier,

suivons l’exemple des personnels RATP & SNCF

PAS DE RETRAIT ? PAS DE COURS !

« Le système par points ça permet une chose, ça permet de diminuer chaque année la valeur des points et donc le montant des pensions »

Cet avis tranché sur le système dit « universel » que veut imposer le gouvernement Macron pour toutes les retraites n’est pas issu de rangs syndicalistes ou de personnels en grève depuis plus d’un mois comme à la Sncf mais provient d’un expert à savoir M. Fillon. François Fillon, celui qui avait dégradé avec Jean-Paul Delevoye, déjà, les retraites des fonctionnaires il y a quelques années, a parlé franchement devant le patronat de la fondation Concorde (09 mars 2016).

Aujourd’hui, le gouvernement Macron veut imposer une régression d’ampleur à toute la population avec :

  • -  Un allongement de 2 ans – dans un 1er temps- de la durée du travail qui passerait de 62 ans à 64 ans,

  • -  La fin d’un système à prestations définies – c’est-à-dire qu’un salarié peut calculer à tout moment sa future pension- pour un système incertain où le travail effectué permettrait de « gagner des points », un peu comme dans un jeu vidéo. La valeur du point fluctuant : 10€ le point quand on travaille et seulement 0,55€ pour le même point au moment de faire valoir son droit à la retraite...

  • -  Les femmes durement pénalisées puisque toute la carrière sera prise en compte ; or les congés parentaux, les temps partiels imposés touchent avant la population féminine. En résumé, le projet Philippe/Macron de retraites par points signifie un appauvrissement généralisé des futur-e-s retraité-e-s ! Inacceptable !

 

Au moment où la Rectrice de l’Académie de Dijon annonce la suppression de 137 postes pour la rentrée prochaine ; au moment où le ministre Blanquer promet monts et merveilles en matière salariale- alors que le point d’indice est gelé !- à condition de « redéfinir le métier d’enseignant » – comprendre attaquer le statut et les périodes de congés- ; au moment où une régression s’annonce sur les futures pensions... il faudrait continuer de faire cours comme si de rien n’était ?

Pour Sud Education Bourgogne, il est hors de question de laisser liquider une conquête sociale majeure issue du programme du CNR (Conseil National de la Résistance).

 

C’est pourquoi Sud Education Bourgogne appelle tous les personnels de l’Education - à cesser une nouvelle fois massivement le travail jeudi 09 janvier, - à participer en nombre aux manifestations – 14h, Chalon, maison des syndicats ; Mâcon, 14h, esplanade Lamartine ; Montceau les Mines, 14h30, mairie- et à se réunir pour mettre en débat la poursuite de la grève à l’instar des cheminots et traminots.

La riposte se joue maintenant et jusqu’au 24 janvier prochain : date définie par E. Philippe pour l’examen de son projet régressif en conseil des ministres. C’est maintenant qu’il faut peser et obtenir le retrait de ce projet qui vise à mettre la main sur ce trésor commun que représente les 324 milliards d’€ de richesses créées (pour l’année 2018) qui vont directement à nos aînés.

NI RETRAITES A POINTS, NI DROITS EN MOINS NON A LA REGRESSION !

 

 

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis à vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : 153 décès en Bourgogne-Franche-Comté, près de 500 personnes sorties d'hospitalisation

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé le 28 mars - Ce sont 14 décès de plus ces dernières 24h. Le transfert des patients vers d'autres régions a commencé.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

Coronavirus - Covid-19 : 32 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

PIERRE PRIBILE ARS BFC22 - 2.jpg
Actualisé - 82 personnes sont hospitalisées à Mâcon pour covid-19. Une plate-forme téléphonique nationale et gratuite est disponible pour s'informer.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.

CORONAVIRUS : La vague de l'épidémie progresse en Saône-et-Loire

28 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du covid-19 ; 42 personnes sont sorties d'hospitalisation. L'hôpital de Mâcon est l'établissement qui accueille le plus de malade du coronavirus.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les policiers municipaux peuvent aussi verbaliser

Des dérogations pour les marchés alimentaires sont accordées par le préfet. Azé, Igé, Leynes etc. sont concernés.

TRAVAUX PUBLICS EN BFC - Vincent Martin : « Je persiste à dire que les chantiers doivent rester strictement à l’arrêt »

TRAVAUX PUBLICS BFC.jpg
Le président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté s'exprime sur les conditions de la reprise d'activité dans un communiqué.

EXPRESSION CITOYENNE - Sans-abris et coronavirus : « Pour ne pas les oublier, NON ! »

Plusieurs associations mâconnaises s'alarment des conditions de vie des personnes à la rue, Migrants et SDF. Elles lancent un cri d'alerte.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région met en place la gratuité des TER pour les soignants...

et suspend les prélèvements pour tous les abonnés TER annuels.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les attestations de déplacements dérogatoires évoluent

NOUVELLES ATTESTATIONS.jpg
Elles entrent en vigueur dès aujourd'hui. Le document intègre la participation à une mission d'intérêt général et la convocation judiciaire ou administrative.

VIDÉO : Confiné mais sportif et, surtout, bien rigolo !

RIONS UN PEU - 1.jpg
Mais que s'apprête-t'il donc à faire avec son bidon d'huile ou de liquide vaisselle ?.... La réponse dans la vidéo.

MÂCON : Le portage des repas à domicile facilité par le CCAS

PORTAGE REPAS.jpg
3 commerces en lien avec la stucture assurent également des livraisons aux personnes âgées dépendantes.

Covid-19 : L'UMIH 71 insiste pour une reconnaissance en catastrophe sanitaire par les assurances

Le président du syndicat des hôteliers de Saône-et-Loire s'adresse aux députés.

MÂCON - Coronavirus : 83 commerces de proximité ouverts

primeur.JPG
La Ville de Mâcon a effectué un recensement des commerces de proximité ouverts. Nous comptons actuellement 83 commerces de proximité ouverts, ce nombre est amené à évoluer car d'autres sont peut être ouverts.

CORONAVIRUS : L'école à la maison avec France 4, ça commence demain

A compter du lundi 23 mars, France 4 modifie toute sa programmation de journée pour diffuser en direct des cours dispensés par des professeurs de l’Education Nationale. Ceci pour répondre à la mission « Nation Apprenante ».

MÂCON - Coronavirus : Dur, dur pour les maraîchers.ères

MARCHE MACON 21MARS - 28.jpg
C'est un marché bien tristounet qui s'est tenu ce matin sur le parking de l'esplanade Lamartine, malgré le beau temps... un pied-de-nez de la météo d'ailleurs un peu dur à avaler...