samedi 5 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

CHARNAY cm 1219 2.jpg

Le conseil municipal de Charnay s’est réuni lundi soir. Le point n°6 concernait le maintien ou non de Claudine Gagneau à son poste d’adjointe. Le résultat du vote à bulletin secret a été sans appel…

 

Les délégations de signature et de fonction lui avaient été retirées par un arrêté en date du 8 novembre dernier. La raison : Claudine Gagneau a été vue en photo à deux reprises avec Christine Robin, candidate aux prochaines élections municipales à Charnay. Serge Gaulias avait perdu également son poste d’adjoint pour avoir été en photo avec deux conseillers de l’opposition.

 

Claudine Gagneau a pris la parole avant de demander un vote à bulletin secret : « Je prends acte de la volonté de me retirer mon poste d’adjointe. Je pense avoir fait mon travail. Je me suis investie avec l’engagement que chacun me connaît : création du marché nocturne, marché du livre… Aujourd’hui, on veut me sanctionner car je rejoins la liste de Christine Robin. Ceci ne constitue pas un acte de déloyauté car vous n’êtes pas candidat. »

 

Je tiens à la liberté. Ce n’est pas parce que madame Gagneau a pris la décision de se présenter que j’ai pris cette décision. Il n’est pas question de sanction, c’est une question de droit. Un adjoint doit garder de la réserve et de la discrétion. C’est lors de la parution de la deuxième photo que j’ai pris cette décision. Ce n’est pas de la politique. Je ne m’occupe pas des élections. Je voudrais que madame Gagneau retire le terme de politique politicienne.

Jean-Louis Andrès, maire

Le résultat du vote est sans appel : 28 suffrages exprimés, 5 votes blancs, 3 votes pour le maintien et 20 contre le maintien. Le mandat se terminera donc avec quatre adjoints : Danièle Grandjean, Roland Plantier, Catherine Feyeux et Jean-Luc Ragnard. « Une équipe qui s’étiole, a commenté Patrick Buhot. Il est difficile de tenir dans la durée lorsque l’on veut réunir des personnes de bords politiques différents. »

 

CHARNAY cm 1219 1.jpg

Parmi les autres points évoqués lors de ce conseil municipal :

La poursuite de la convention de partenariat avec le CBBS a été approuvée pour trois ans et demi. Le budget alloué passe à 120 000 €, l’utilisation du Cosec est chiffrée à un peu plus de 70 000 €.

La convention de mise à disposition de l’ancien logement de la salle Ballard a été prolongée de 6 mois pour permettre à la famille y résidant actuellement d’avoir une réponse sur sa demande d’asile.

La présentation d’une convention entre la mairie et le lycée EREA pour accueillir des jeunes en vue de travaux d’intérêt général ou des activités de solidarités.

Le transfert des compétences eau et assainissement à MBA au 1er janvier.

Les questions diverses

Jean-Luc Ragnard a fait le point sur les visites de sécurité du Cosec, Catherine Feyeux sur les travaux de réhabilitation de la résidence pour personnes âgées.

Patrick Buhot s’est inquiété de la remise sur les pénalités pour assainissement qui devrait être inscrite dans les comptes de la ville de Mâcon et qui ne l’est toujours pas. Jean-Louis Andres a affirmé que le problème serait réglé. Il a également abordé la situation de la ville de Charnay sur le dossier de catastrophes naturelles et sécheresse de 2018. La ville de Charnay n’a pas été retenue et une soixantaine de familles sont touchées.

Réponse de Jean-Louis Andres : « Nous avons déposé un recours gracieux et nous avons joint à l’appui les arguments juridiques et un dossier fait par un bureau d’études. Charnay a été classée en faible intensité de sécheresse alors que Mâcon a été retenue dans le dossier de catastrophes naturelles et qu’il n’y a pas de différence de terrain sur les zones retenues. Nous nous sommes tournés vers le ministère de l’Intérieur. Sans réponse, nous ferons un contentieux administratif. »

 Danièle Vadot

MÂCON - Contes et lumières 2020 : Une fin d'année lumineuse pour percer les ténèbres de la crise

inauguration illuminations Mâcon 2020.jpg
Accompagné par de nombreux élus de la majorité, Jean-Patrick Courtois a inauguré officiellement ce vendredi soir les illuminations des fêtes de fin d’année.

HÔPITAL DE MÂCON : Le Ségur de la santé, une fausse promesse pour les soignants.es fatigués.es et en manque de reconnaissance

SOIGNANTS HOPITAL MACON COVID 412 - 1.jpg
S'ils saluent les applaudissements du 20h de la 1ère vague de covid, remerciant la population d'avoir ainsi contribué au déclenchement du Ségur de la santé, les délégués CGT du personnel n'en sont pas pour autant dupes des promesses politiques qui ne sont pas tenues selon eux. Ils l'ont dit ce vendredi de décembre au cours d'un point presse.

MÂCON : Un enfant renversé par une voiture rue Pillet

ENFANT RENVERSE MACON - 1.jpg
Actualisé : Il a été blessé à la jambe mais ses jours n'étaient pas en danger.

MÂCON – Élection municipale : Le collectif Mâcon Citoyens 2020 répond…

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Actualisé : L'honnêteté de macon-infos est mise en cause dans ce droit de réponse. Notre réponse à cette mise en cause.

MÂCON : La ville s'illumine en cette fin d'année

illuminations Mâcon décembre 2020.jpg
Les illuminations et les décorations sont installées partout en centre-ville.

MÂCON : Des créations inédites pour les illuminations de fin d'année en centre-ville

2019-06calais07.jpg
La municipalité mâconnaise s’adapte à la crise sanitaire et propose des décorations autour de la lumière pour le festival Contes et lumières 2020, mais se voit obligée d'abandonner les autres événements.

SAÔNE-ET-LOIRE : Jusqu'à 70km/h au dessus de la vitesse limite autorisée !

5 automolistes ont perdu leur permis ce week end en Saône-et-Loire, dont deux dans le Mâconnais. Le plus gros excès de vitesse (délictuel) a été enregistré sur la RCEA, à hauteur de Milly-Lamartine.

CRISE SANITAIRE : L'activité touristique en Bourgogne-Franche-Comté a résisté durant la période estivale

16857_1_full.jpg
Selon l'INSEE, le tourisme a souffert dans la région. La Saône-et-Loire a subi une baisse importante liée à la crise sanitaire en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, de mars à août, les hôtels ont globlalement perdu la moitié de leur chiffre d'affaires, les restaurants 41 %…

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.