dimanche 27 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

Communiqué de la préfecture

MISE EN PLACE D’UN PÔLE DÉPARTEMENTAL

DE LUTTE CONTRE L’HABITAT INDIGNE

 

Le 29 novembre 2019, le préfet de Saône-et-Loire a mis en place le pôle départemental de lutte contre l’habitat indigne qui réunit 14 partenaires.

Grâce à une coopération renforcée entre ses membres, la création de ce pôle va permettre :

  • d’améliorer et d’accentuer le repérage des situations d’habitat indigne,

  • d’encourager et d’aboutir à la remise aux normes des logements indignes,

  • de renforcer les sanctions contre les marchands de sommeil.

 

Cette mobilisation départementale est la déclinaison de la priorité nationale qui a notamment permis de créer un numéro de téléphone unique, le 0806 706 806, géré par les agences départementales d’information sur le logement (ADIL).

 

Ce pôle, piloté par le secrétaire général de la préfecture, sous-préfet référent pour la lutte contre l’habitat indigne, est constitué :

- des procureurs de la République,

- de la préfecture,

- de la direction départementale des territoires (DDT),

- de la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS),

- de l’agence régionale de santé (ARS),

- du conseil départemental,

- de la caisse d’allocations familiales (CAF),

- de la mutualité sociale agricole (MSA),

- des villes de Mâcon, Chalon-sur-Saône, Montceau-les-Mines et Autun,

- de l’agence départementale pour l’information sur le logement (ADIL),

- de l’association des maires de Saône-et-Loire,

- de l’union des maires ruraux de Saône-et-Loire,

- de Procivis.

Chacune de ces institutions s’est engagée à participer à la lutte contre l’habitat indigne à travers l’adoption d’un protocole d’accord.

 

À ce jour, trois situations ont fait l’objet d’un signalement à l’un ou l’autre des procureurs de Mâcon ou Chalon-sur-Saône qui pourront engager des poursuites pénales vis-à-vis des bailleurs concernés. Régulièrement, le préfet ou les maire prennent des arrêtés coercitifs : interdiction d’habiter, obligation de réaliser des travaux de mise en sécurité, etc.

VÉLO GOURMANDE : Une édition pluvieuse, mais heureuse !

MACONNAIS velo gourmande 2020 52.JPG
La 2ème édition de la Vélo gourmande en Bourgogne du Sud, organisée par l’Office de tourisme de Mâcon et du Mâconnais, s’est déroulée ce samedi sur les routes du Haut-Mâconnais… entre coups de pédales et dégustations !

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Une entrée par jour en réanimation de personnes atteintes du covid-19

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Plus de 50 000 personnes ont été testées en une semaine. Même si tous les indicateurs se dégrade, le taux de positivité reste faible, à 3,33% de personnes positives dans la région. Il est équivalent en Saône-et-Loire.

SANCÉ : Un mort dans un choc frontal sur la D906

ACCIDENT MORTEL SANCE 2409223 - 6.jpg
Actualisé : La police lance un appel à témoin.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : Réouverture lundi de la déchèterie de Charnay ; le 12 octobre pour St-Martin-Belle-Roche

C'est la phase finale des travaux de mise aux normes environnementales et de réhabilitation des locaux de gardiennage des déchèteries du territoire de MBA.

CLIN D'OEIL : Des ruches sur le toit de la MJC de l'Héritan

ruches toit MJC Héritan.jpg
Deux premières ruches sont arrivées à la MJC de l'Héritan où elles seront outils d’un atelier pédagogique dans le cadre des activités dites du « tiers lieu ».

MÂCON : 88 personnes testées au Covid-19 aux Blanchettes

TestPCRBlancheT2109.jpg
Des tests de dépistage gratuits ont été réalisés ce lundi sur le parking de la MJC des Blanchettes.

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12 h

AGRESSION MACON SDF.jpg
Actualisé : Jugé en comparution immédiate ce lundi, il a été reconnu coupable et maintenu en détention. Présenté au tribunal une 1ère fois le 20 juillet, il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département cherche des accueillants familiaux

réunion information accueil familial Département 71.jpg
Une réunion d’information sur l’accueil familial en Saône-et-Loire s'est tenue ce lundi à l’Espace Duhesme de Mâcon. L'accent a été mis sur la nouveauté introduite cet été, à titre expérimental : le statut de salarié pour les accueillants familaux.

TRIBUNAL DE MÂCON : Des hématomes causés par des coups ou pas ?…

C’est la question qu’a dû trancher le tribunal ce lundi, avec un prévenu qui comparaissait sous escorte, accusé d’avoir frappé sa compagne, en situation probable de vulnérabilité, à savoir probablement enceinte de deux mois, et qui s’est retrouvée avec 4 jours d’ITT.

CLIN D'OEIL : Près d'une centaine de voitures anciennes et motos sur L'esplanade à Mâcon

CollectionVoitureMacon2009.jpg
Le grand rassemblement mensuel de voitures de collection s'est déroulé ce dimanche matin sur l'esplanade Lamartine avec deux nouveautés : la présence d'une buvette et de motos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Bien avant la pêche aux canards était la chasse aux canards

CHATEAU DESTOURS CRECHES CANARDIERE - 2.jpg
Les Journées du patrimoine ont ceci de très sympathiques qu'elles sont l'occasion d'apprendre un petit bout d'histoire de notre petit coin de France. Reportage au château d'Estours.

MUSIQUE : C’est le retour tant attendu du jazz à Mâcon !

AG Crescent jazz Mâcon.jpg
L’assemblée générale du Crescent a précédé jeudi l’ouverture de la nouvelle saison au club de jazz de Mâcon. Le point avec le président Mike Cleaver.

COVID-19 : Passage de la Saône et Loire en zone rouge dite « de circulation active du virus »

Le département de Saône-et-Loire devrait être classé parmi les zones de circulation active du virus (« zone rouge ») à l’issue de la parution d’un décret au Journal Officiel ce week-end.

MILLY-LAMARTINE : Les 1ers logements éligibles à la Fibre Optique

image12.jpeg
Orange déploie sur ses fonds propres la fibre optique jusqu’au logement (FttH - Fiber to the Home) à Milly-Lamartine. 65% des foyers et locaux professionnels de Milly-Lamartine sont d’ores-et-déjà éligibles à la Fibre Optique.

MÂCON : Le Spot s'est paré de rouge pour alerter les ministères

SPOTHervé Reynaud MÂCON 1709.jpg
« Nous avons été les premiers arrêtés, nous serons les derniers à repartir, encore faut-il que nous soyons encore debout » a déclaré Matthieu Vaillier ; « Pourquoi pouvons-nous nous entasser masqués à 600 dans un train ou dans un avion sans distanciation, mais pas dans une salle de spectacle ? » a interrogé Béatrice Paul.