MACON cine debat LDH 1.JPG

C’est le thème de la soirée organisée vendredi soir dans la salle de conférences de la médiathèque par la Ligue des Droits de l’Homme.

Le film franco-allemand « Nothing to hide » a été présenté pour alimenter le débat. Ce documentaire sorti en 2017 en France interroge sur le renoncement des individus à leur vie privée en mettant en avant les incursions des géants du web dans celle-ci. Une expérience réalisée avec un jeune comédien montre toutes les informations que l’on peut recueillir sur la vie de quelqu’un sans ouvrir ses mails, mais en suivant ses positions GPS, ses heures de connexion…. La restitution des données après un mois de logiciel espion lui prouvera toutes les analyses de sa vie que l’on peut faire à partir de ces éléments.

Le film aborde la surveillance de masse notamment à l’époque de la Stasi, mais aussi la surveillance faite par certains états démocratiques pour surveiller les informations qu’ils jugent critiques. Quelques solutions sont données à la fin du film pour essayer de protéger ses données en prenant des logiciels libres ou en chiffrant ses messages.

Pendant le débat, plusieurs sujets ont été abordés : la reconnaissance faciale, l’intrusion dans le domaine familial ou encore le danger que certains attribuent à la 5G.

Il est certain que les jeunes continueront à utiliser les grands logiciels. Il faut arriver à comprendre quelles sont les données qui intéressent les géants du web ou les fournisseurs et à quoi elles servent. Un sujet qui a vivement intéressé le public venu très nombreux pour cette soirée.

Danièle Vadot

Photo d'accueil : le président Bernard Nouyrigat et les deux jeunes de la structure associative Nothing to hide qui ont animé le débat

 

 

MACON cine debat LDH 2.JPG