samedi 5 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

La LDH lance un appel d'urgence aux citoyens.nes et aux candidats.tes aux municipales à l'occasion des 30 ans de la Concention Internationale des Droits de l'enfant

 

 

30ème anniversaire de la CIDE,

Convention Internationale de Droits de l'Enfant,

RESPECTONS L'INTÉRÊT SUPÉRIEUR DES ENFANTS ÉTRANGERS

 

 

Nous vous avons tenu informés depuis plus de trois ans de l’évolution de l’accueil des personnes migrantes réfugiées à Mâcon. Après le « Parking Monnier », la Place de la Barre et le Vallon des Rigolettes, des campements persistent maintenant au bord de Saône. Invisibles, sous des tentes en mauvais état vivent aujourd’hui deux familles et 9 enfants.

Les Restaurants du Cœur sont en fermeture annuelle, le douches de l’accueil de jour ne fonctionnent pas en ce moment. Les alertes des associations d’aide aux réfugiés, les référés au tribunal administratif de Dijon pour faire respecter les droits se heurtent à la mécanique des réponses réglementaires des services préfectoraux ou de l'OFII (Office français de l'immigration et de l'intégration), au refus de l’accueil par Monsieur Le Maire, qui va jusqu’à dénoncer en justice l’occupation illégale de l’espace public, au silence de notre Député, à l’impuissance des opérateurs publics chargés du logement, qui n’ont pas de places à proposer : chacun est dans son rôle et rien ne bouge, sauf la restriction des droits et des délais de recours des personnes concernées. Aucune avancée sur la notion d’accueil d’urgence.

Nous vous alertons tous sur la présence de ces 9 enfants, laissés dehors volontairement, enfants en danger et en urgence sanitaire. Peut-être auront-ils une solution dans une semaine ou deux mais c’est long et dangereux pour la santé une semaine dans ces conditions inhumaines.

Il a fallu l’intervention de la justice pour que soient « mis à l’abri » fin décembre 2017 ceux du Parking Monnier ; ceux de la place de la Barre ont été mis à l’abri plus vite, fin novembre, mais ils étaient plus visibles et dérangeants. Ceux là on ne les voit pas mais ils ont froid, leurs couvertures prennent la pluie, pourquoi attendre alors ? Les logiques administratives ne peuvent suffire. Des lieux existent, imparfaits certes mais utiles pour des périodes transitoires. Le gymnase des Perrières est toujours vacant et inoccupé par exemple, ce n’est pas très accueillant mais ce n’est pas dehors. Nous demandons la mise à l’abri inconditionnelle des enfants et de leurs parents, nous en référons à la Convention des Droits de l'Enfant et au Défenseur des droits.

Cet appel est lancé à l’initiative de l’Antenne ASTI (Association de Solidarité avec tous les immigrés) de Mâcon, de RESF Mâcon-Cluny, du Collectif Monnier, du Collectif JEM, de l’association Cent pour un Toit Mâcon, d'Amnesty Internationale, de la Ligue des droits de l'Homme.

Nous interpellons tous les candidats aux municipales qui se présenteront bientôt à nos suffrages : que proposez vous ? Comment rompre cette mécanique et y laisser passer un peu de respect humain ?

Si vous citoyens, associations ou groupes, souhaitez soutenir notre appel, écrivez-nous, signalez-vous à l’une des adresses ci dessous. collectifmonnier@gmail.com ldh.macon@gmail.com

MÂCON - Contes et lumières 2020 : Une fin d'année lumineuse pour percer les ténèbres de la crise

inauguration illuminations Mâcon 2020.jpg
Accompagné par de nombreux élus de la majorité, Jean-Patrick Courtois a inauguré officiellement ce vendredi soir les illuminations des fêtes de fin d’année.

HÔPITAL DE MÂCON : Le Ségur de la santé, une fausse promesse pour les soignants.es fatigués.es et en manque de reconnaissance

SOIGNANTS HOPITAL MACON COVID 412 - 1.jpg
S'ils saluent les applaudissements du 20h de la 1ère vague de covid, remerciant la population d'avoir ainsi contribué au déclenchement du Ségur de la santé, les délégués CGT du personnel n'en sont pas pour autant dupes des promesses politiques qui ne sont pas tenues selon eux. Ils l'ont dit ce vendredi de décembre au cours d'un point presse.

MÂCON : Un enfant renversé par une voiture rue Pillet

ENFANT RENVERSE MACON - 1.jpg
Actualisé : Il a été blessé à la jambe mais ses jours n'étaient pas en danger.

MÂCON – Élection municipale : Le collectif Mâcon Citoyens 2020 répond…

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Actualisé : L'honnêteté de macon-infos est mise en cause dans ce droit de réponse. Notre réponse à cette mise en cause.

MÂCON : La ville s'illumine en cette fin d'année

illuminations Mâcon décembre 2020.jpg
Les illuminations et les décorations sont installées partout en centre-ville.

MÂCON : Des créations inédites pour les illuminations de fin d'année en centre-ville

2019-06calais07.jpg
La municipalité mâconnaise s’adapte à la crise sanitaire et propose des décorations autour de la lumière pour le festival Contes et lumières 2020, mais se voit obligée d'abandonner les autres événements.

SAÔNE-ET-LOIRE : Jusqu'à 70km/h au dessus de la vitesse limite autorisée !

5 automolistes ont perdu leur permis ce week end en Saône-et-Loire, dont deux dans le Mâconnais. Le plus gros excès de vitesse (délictuel) a été enregistré sur la RCEA, à hauteur de Milly-Lamartine.

CRISE SANITAIRE : L'activité touristique en Bourgogne-Franche-Comté a résisté durant la période estivale

16857_1_full.jpg
Selon l'INSEE, le tourisme a souffert dans la région. La Saône-et-Loire a subi une baisse importante liée à la crise sanitaire en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, de mars à août, les hôtels ont globlalement perdu la moitié de leur chiffre d'affaires, les restaurants 41 %…

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.