samedi 5 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

conférence Héran 2 (1).jpg

L’association Mâcon Vélo en Ville avait invité vendredi soir Frédéric Héran, économiste et urbaniste à l’université de Lille et auteur du livre « le retour de la bicyclette ». Les amateurs et militants du vélo en ville sont venus très nombreux assister à cette conférence débat.

Frédéric Héran a débuté son séjour à Mâcon par un petit tour à vélo et la question bien sûr lui a été posée : « selon vous Mâcon est-elle une ville favorable à la pratique du vélo ? » Le cas n’est pas désespéré a-t-il répondu avant de présenter l’histoire du vélo et la place de celui-ci dans les villes moyennes.

De la première bicyclette en 1817, plutôt draisienne, à l’invention des pédales puis des pneumatiques, la bicyclette va commencer à déferler vers les années 1900 en Europe et encore plus aux Etats-Unis.

Avant la seconde guerre mondiale on comptait une bicyclette par ménage, les commerçants ont tous un triporteur et les sorties d’usines étaient noires de vélos, une situation qui a duré jusqu’au début des années 60.

Tous les pays d’Europe connaissent le même effondrement de la pratique du vélo.

Puis arrivent les deux-roues motorisés et la France est le premier fabricant mondial avec malheureusement les accidents dus à ces vélomoteurs, puis la France se motorise très tôt avec les 2CV, 4CV, 4L.

La révolte viendra de la place trop envahissante prise par les automobiles. De nombreux pays prennent des mesures pour calmer le trafic : limitation de vitesse, zones à trafic limité. Les Français eux veulent garder leur liberté de circuler. Le vélo est considéré comme le transport du pauvre.

Il faudra attendre l’arrivée du tramway dans les années 90 pour que le trafic se calme et que les vélos puissent rouler avec plus de sécurité. Ce ne sont pas les aménagements cyclables mais le trafic calmé qui permet le retour du vélo.

Depuis 20 ans on assiste au retour du vélo dans les grandes villes mais dans les villes moyennes ?

Il y a plus de déplacements à vélo dans les villes moyennes car il y a moins de transport en commun. Dans Mâcon, il suffit de parcourir 3 kms dans un sens et 4 à 5 dans l’autre pour parcourir la ville. Le dénivelé entre les quais et Charnay n’est que de 50 mètres. Et l’on voit maintenant le développement des vélos à assistance électrique qui permettent d’aller un peu plus loin.

Concernant la ville de Mâcon, il revient sur la D906 « toutes les 4 voies sont à supprimer en ville » dit-il.

Pour Frédéric Héran la priorité c’est la marche, puis le vélo. Pour le vélo il faut faire un ensemble de choses : il y a un besoin de services liés au vélo, pas seulement des aménagements. Il y a aussi de l’information à faire et de la formation : pour les enfants il faut apprendre le savoir-rouler comme on apprend le savoir-nager.

 

Danièle Vadot

 

conférence Héran 1 (1).jpg

 

MÂCON - Contes et lumières 2020 : Une fin d'année lumineuse pour percer les ténèbres de la crise

inauguration illuminations Mâcon 2020.jpg
Accompagné par de nombreux élus de la majorité, Jean-Patrick Courtois a inauguré officiellement ce vendredi soir les illuminations des fêtes de fin d’année.

HÔPITAL DE MÂCON : Le Ségur de la santé, une fausse promesse pour les soignants.es fatigués.es et en manque de reconnaissance

SOIGNANTS HOPITAL MACON COVID 412 - 1.jpg
S'ils saluent les applaudissements du 20h de la 1ère vague de covid, remerciant la population d'avoir ainsi contribué au déclenchement du Ségur de la santé, les délégués CGT du personnel n'en sont pas pour autant dupes des promesses politiques qui ne sont pas tenues selon eux. Ils l'ont dit ce vendredi de décembre au cours d'un point presse.

MÂCON : Un enfant renversé par une voiture rue Pillet

ENFANT RENVERSE MACON - 1.jpg
Actualisé : Il a été blessé à la jambe mais ses jours n'étaient pas en danger.

MÂCON – Élection municipale : Le collectif Mâcon Citoyens 2020 répond…

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Actualisé : L'honnêteté de macon-infos est mise en cause dans ce droit de réponse. Notre réponse à cette mise en cause.

MÂCON : La ville s'illumine en cette fin d'année

illuminations Mâcon décembre 2020.jpg
Les illuminations et les décorations sont installées partout en centre-ville.

MÂCON : Des créations inédites pour les illuminations de fin d'année en centre-ville

2019-06calais07.jpg
La municipalité mâconnaise s’adapte à la crise sanitaire et propose des décorations autour de la lumière pour le festival Contes et lumières 2020, mais se voit obligée d'abandonner les autres événements.

SAÔNE-ET-LOIRE : Jusqu'à 70km/h au dessus de la vitesse limite autorisée !

5 automolistes ont perdu leur permis ce week end en Saône-et-Loire, dont deux dans le Mâconnais. Le plus gros excès de vitesse (délictuel) a été enregistré sur la RCEA, à hauteur de Milly-Lamartine.

CRISE SANITAIRE : L'activité touristique en Bourgogne-Franche-Comté a résisté durant la période estivale

16857_1_full.jpg
Selon l'INSEE, le tourisme a souffert dans la région. La Saône-et-Loire a subi une baisse importante liée à la crise sanitaire en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, de mars à août, les hôtels ont globlalement perdu la moitié de leur chiffre d'affaires, les restaurants 41 %…

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.