samedi 5 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

 

Communiqué

 

Mâcon Vélo en Ville reçoit Frédéric Héran, ce vendredi 15 novembre, à Mâcon dans le cadre d’une conférence-débat, « le vélo, un bon plan pour la ville » (Amphi Guillemin, 19 h, entrée gratuite).

Les éclairages d’un expert reconnu du vélo en tant que mode de transport, la nécessité pour Mâcon et son agglomération de se doter d’un plan vélo digne de ce nom, le contexte enfin des mobilités au prisme des prochaines élections municipales, trois bonnes raisons au moins de venir rencontrer l’auteur d’un livre devenu culte « Le Retour de la bicyclette ».

Rencontrer un expert

« Le Retour de la bicyclette » est sans aucun doute un passionnant livre d’histoire qui retrace la naissance de la bicyclette, depuis ses premiers tours de roue au XIX° siècle, où elle apparaît comme un symbole de modernité, son essor dans la première moitié du XX° siècle, avant son déclin au cours des trente glorieuses, qualifié par l’auteur « d’effondrement général de la pratique du vélo utilitaire ».

Le vélomoteur lui taille des croupières dès le début des années cinquante de même que, plus tard, paradoxalement, le développement des transports en commun. Et puis, bien sûr, la démocratisation et l’implacable croissance de cet autre symbole d’autonomie et de modernité dans la seconde moitié du XX° siècle, l’automobile, renverra impitoyablement la bicyclette aux enclos spécialisés des sports et des loisirs. Elle en sort au début des années 2000, où s’opère un « retour en grâce », tout aussi général en Europe, bien que timide en France, impulsé par l’exigence écologique et la prise de conscience des ravages du tout-voiture.

Mais Frédéric Héran, urbaniste et économiste des transports, ne fait pas que raconter l’histoire du vélo, il l’explique en l’intégrant, comme le précise le sous-titre de son livre, dans « une histoire des déplacements urbains en Europe, de 1817 à 2050 ».

« Le Retour de la bicyclette » vaut donc aussi pour sa mise en perspective des politiques des déplacements urbains dans différents pays d’Europe. S’il est vrai qu’au siècle dernier le vélo utilitaire a partout reculé, ce recul a été moindre aux Pays-Bas, par exemple, qu’en France.

Est-ce une simple affaire de différences de culture, de relief, de climat, comme on l’entend souvent dire ? Certainement pas, réplique Frédéric Héran qui nous invite à « sortir des lieux communs », à adopter une approche économique de l’ensemble des modes de transport d’une agglomération, forcément concurrents, et à comprendre que le choix du vélo dans une agglomération est avant tout une question de choix politique.

Remontant le temps, mais s’efforçant de l’éclairer jusqu’en 2050, « Le Retour de la bicyclette » est aussi un précieux ouvrage de prospective, et c’est-ce qui nous a donné encore plus envie de rencontrer son auteur, de faire appel à son expertise, à l’heure où nous estimons, plus que jamais, qu’il faut un véritable plan vélo, digne de ce nom, pour Mâcon et son agglomération.

On connaît la tendance : « Dans un contexte environnemental, économique et social profondément bouleversé, les atouts du vélo s’imposeront comme une évidence. Un mode très peu émetteur de nuisances, 50 fois moins consommateur d’énergie et 80 fois plus économe en matériaux que la voiture ne pourra plus être négligé. »

On connaît aussi les blocages : « Les autorités n’ont pas pris partout la juste mesure des aspirations de la population à renouer avec ce mode de transport [le vélo] aux multiples vertus ».

Avec Frédéric Héran nous avons la conviction qu’iI n’y a pas de plan vélo réussi dans une ville et une agglomération, sans « une politique affirmée de modération de la circulation automobile » et qui conduise effectivement à un rapport modal en faveur du vélo ».

« le vélo, un bon plan pour la ville »

À l’heure où les indices d’un essor de la pratique du vélo pour les déplacements quotidiens se multiplient à Mâcon, notre association souhaite démontrer l’intérêt du vélo et des autres modes de déplacements doux pour faire du centre-ville de Mâcon un véritable cœur de vie, créer du lien entre les quartiers et avec les communes environnantes. Il s’agit de construire un espace urbain agréable, pacifié, sécurisé pour tous, partagé entre tous les usagers, commerçants et habitants, et connecté aux autres territoires de l’agglomération.

C’est pour nous éclairer que nous avons souhaité faire appel à l’expérience et à l’expertise de Frédéric Héran.

Avec lui, nous réfléchirons aux conditions d’une politique vélo ambitieuse pour Mâcon et son agglomération (MBA), afin de développer des alternatives en termes de modes de transport, d’accompagner la revitalisation du centre-ville et de ses commerces, de lutter contre la pollution automobile et ses effets néfastes sur la santé.

L’heure est au débat

Dans les contextes du plan vélo national (2018) et de la LOM (2019) et celui, bien évidemment, des élections municipales 2020, l’heure est aussi au débat et de mettre le vélo au cœur de celui-ci.

C’est ainsi que nous comptons sur la présence du plus grand nombre pour venir débattre avec notre invité et toutes celles et ceux qui observent chaque jour le retour de la bicyclette à Mâcon : les bénévoles de Mâcon Vélo en Ville, les élus et les candidats aux municipales présents à cette soirée et tosu les usagers du vélo au quotidien.

MÂCON - Contes et lumières 2020 : Une fin d'année lumineuse pour percer les ténèbres de la crise

inauguration illuminations Mâcon 2020.jpg
Accompagné par de nombreux élus de la majorité, Jean-Patrick Courtois a inauguré officiellement ce vendredi soir les illuminations des fêtes de fin d’année.

HÔPITAL DE MÂCON : Le Ségur de la santé, une fausse promesse pour les soignants.es fatigués.es et en manque de reconnaissance

SOIGNANTS HOPITAL MACON COVID 412 - 1.jpg
S'ils saluent les applaudissements du 20h de la 1ère vague de covid, remerciant la population d'avoir ainsi contribué au déclenchement du Ségur de la santé, les délégués CGT du personnel n'en sont pas pour autant dupes des promesses politiques qui ne sont pas tenues selon eux. Ils l'ont dit ce vendredi de décembre au cours d'un point presse.

MÂCON : Un enfant renversé par une voiture rue Pillet

ENFANT RENVERSE MACON - 1.jpg
Actualisé : Il a été blessé à la jambe mais ses jours n'étaient pas en danger.

MÂCON – Élection municipale : Le collectif Mâcon Citoyens 2020 répond…

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Actualisé : L'honnêteté de macon-infos est mise en cause dans ce droit de réponse. Notre réponse à cette mise en cause.

MÂCON : La ville s'illumine en cette fin d'année

illuminations Mâcon décembre 2020.jpg
Les illuminations et les décorations sont installées partout en centre-ville.

MÂCON : Des créations inédites pour les illuminations de fin d'année en centre-ville

2019-06calais07.jpg
La municipalité mâconnaise s’adapte à la crise sanitaire et propose des décorations autour de la lumière pour le festival Contes et lumières 2020, mais se voit obligée d'abandonner les autres événements.

SAÔNE-ET-LOIRE : Jusqu'à 70km/h au dessus de la vitesse limite autorisée !

5 automolistes ont perdu leur permis ce week end en Saône-et-Loire, dont deux dans le Mâconnais. Le plus gros excès de vitesse (délictuel) a été enregistré sur la RCEA, à hauteur de Milly-Lamartine.

CRISE SANITAIRE : L'activité touristique en Bourgogne-Franche-Comté a résisté durant la période estivale

16857_1_full.jpg
Selon l'INSEE, le tourisme a souffert dans la région. La Saône-et-Loire a subi une baisse importante liée à la crise sanitaire en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, de mars à août, les hôtels ont globlalement perdu la moitié de leur chiffre d'affaires, les restaurants 41 %…

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.