samedi 23 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

projet formation jeunes camerounais (36).JPG

Le projet de formation professionnelle France-Afrique a été lancé en 2017. Six jeunes Camerounais viennent d'arriver à Mâcon et vont poursuivre leurs études en France et dans le département. Rencontre.

Ils vont être répartis dans trois lycées avec l'ambition d'obtenir un Bac-pro : le lycée technique professionnel de l’ensemble scolaire privé Sacré-Cœur de Saint-Chély-d'Apcher en Lozère, le lycée du groupe scolaire privé de Paray-le-Monial et le lycée public des métiers de l’automobile Camille du Gast à Chalon-sûr-Saône. Ensuite, ils pourront poursuivre leurs études avec un BTS en alternance dans le domaine de la mécanique automobile, le but étant qu’ils puissent acquérir les compétences nécessaires pour ouvrir à terme leurs propres garages au Cameroun.

Les six jeunes Camerounais sont tous bacheliers de l’enseignement général technique au Cameroun. Quatre d’entre eux ont même suivi une formation payante de dix mois chez Volkswagen pour obtenir un certificat de compétences. Ils ont été sélectionnés parmi 800 candidats, avec l’aide d’un cabinet de mobilité académique agréé par la France.

Toutes les familles de ces jeunes ont dû faire des sacrifices financiers importants pour payer le dépôt de garantie de 13 000 € dans une banque française.

À l'origine de ce projet : la Camerounaise Anne-Marie Lindou, professeur de langue allemande depuis l'âge de 23 ans, formée à l'Ecole Normale Supérieure de Yaoundé au Cameroun et à l'université de Saarbrücken en Allemagne. Elle a intitulé cette initiative « Afrique Education et Co-développement » (AFEC) et a tâté le terrain avec son fils Thierry (22 ans à l’époque), qui a suivi une formation mécanique automobile au CFA de Mâcon pour pouvoir retourner au Cameroun à la fin de ses études. Il est maintenant étudiant en BTS en alternance chez Mercedes Benz à Mâcon.

Après avoir essuyé plusieurs refus de la France, la ténacité d’Anne-Marie Lindou a fini par payer. Ses démarches auprès de nombreux élus et haut-fonctionnaires à Paris ont permis aux six jeunes d'obtenir un visa étudiant d’un an avec possibilité de renouvellement s'ils poursuivent leurs études.

Anne-Marie Lindou considère que son projet est une réponse aux flux migratoires incontrôlés en provenance des pays africains : « L’un des objectifs est la mise en place d’une politique préventive dans la lutte contre l’immigration illégale des jeunes Africains par la promotion de cette formation professionnelle technique. Après leur formation, ils pourront rentrer en Afrique et contribuer ainsi au développement de leur pays. Je crois au développement endogène boosté par les compétences africaines elles-mêmes avec la création des richesses et de l’entrepreneuriat. »

Anne-Marie Lindou rêve aussi de construire au Cameroun le tout premier lycée technique polyvalent d'Afrique centrale à l'image des CFA en France.

 

projet formation jeunes camerounais (13).JPG

Les jeunes doivent être informés des conséquences de l’immigration clandestine. Quand ils arrivent en France, c’est trop tard : ils sont déjà endettés, ils doivent faire face à des difficultés et des défis, et ils ne peuvent plus rentrer. La France doit aussi arrêter de nourrir ces jeunes et de leur donner des poissons tous les jours. Il faut leur apprendre à pêcher, qu’ils soient capables de se nourir eux-mêmes et de rentrer ensuite fièrement dans leur pays.

 

Le deuxième volet de ce projet « Afrique Education et Co-développement » est l’accompagnement de jeunes Français ou européens intéressés par le service civil ou des séjours de bénévolat en Cameroun pour une « éducation interculturelle et solidaire ». Un Allemand de 22 ans est d'ailleurs en ce moment en immersion « d’imprégnation socio-culturelle » pour quatre mois au Cameroun, au sein d’une famille d’accueil.

 

projet formation jeunes camerounais (23).JPG

Darel, 18 ans, est le plus jeune des six Camerounais. Il étudiera la mécanique automobile pour les engins agricoles au lycée privé du Sacré Cœur à Paray-le-Monial. Il a pris la parole au nom du groupe : « Nous venons chercher les savoir-faire techniques de haute qualité, dont notre pays a urgemment besoin. Nous rêvons déjà de rentrer après notre formation, afin de créer nos entreprises, des garages notamment, selon les règles de l’art de la profession de mécanicien et, aussi, transférer notre savoir-faire à nos compatriotes. Nous remercions l’association Afrique Education et Co-développement, les autorités politiques camerounaises et françaises, et nos familles qui ont participer au financement de notre passion pour la mécanique automobile. »

 

projet formation jeunes camerounais (32).JPG

Orelie, 20 ans, est la seule fille du groupe et suivra la formation au lycée de Chalon-sur-Saône. Elle avoue avoir eu des difficultés à convaincre sa mère de la laisser s'orienter vers un métier "plutôt masculin" : « Après avoir obtenu le bac, j’ai eu l’occasion d’entrer dans un véhicule et j’ai été stupéfaite par le confort offert, les commandes mécaniques et électriques. J’étais curieuse aussi d'en savoir plus sur les carburants et les additifs utilisés, car j’ai étudié la chimie au lycée. J’ai dit à ma mère que je voulais continuer mes études dans la mécanique avec une formation de qualité. Au début, elle a refusé, me disant que ce n’était pas pour moi. Chez nous, la femme est marginalisée, elle est faite pour le ménage, la cuisine, les enfants… Puis, j’ai entendu parler de ce projet et j’ai pris contact avec Anne-Marie Lindou et j’ai suivi la formation chez Volkswagen. Ca n’a pas été facile, mais je voulais vraiment relever ce défi en tant que femme. »

Lors de la conférence de presse, étaient également présents Laurent Cagne, proviseur du lycée de Chalon-sur-Saône qui va accueillir deux djeunes, des bénévoles locaux qui soutiennent le projet depuis le début, à l’image de Daniel Vernerey, directeur général du Sydesl, syndicat départemental d’énergie de Saône-et-Loire, de Jacques Vigouroux (responsable de l’église évangélique locale) ou de Jean Rivon (collectif Monnier).

Plus de détails sur l’histoire de ce projet à lire ici et ici.

Cristian Todea

 

projet formation jeunes camerounais (1).JPG

La directrice AFEC, le Dr Anne-Marie Lindou, et sa secrétaire générale, Mireille Touko

projet formation jeunes camerounais (9).JPG

projet formation jeunes camerounais (27).JPG

Laurent Cagne, proviseur du lycée de Chalon-sur-Saône, et son directeur de l'enseignement technique

projet formation jeunes camerounais (41).JPG

projet formation jeunes camerounais (46).JPG

 

SAÔNE-ET-LOIRE : Le préfet envisage une reprises des rendez-vous pour la vaccination rapidement

voeux préfect 2021 (5).JPG
Covid, vaccination, sécurité publique et routière, agriculture, le préfet a balayé les grands dossiers qui vont l'occuper cette année au cours d'une conférence de presse de rentrée.

UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE : Vincent Thomas demande « le retour de tous les étudiants en présentiel »

UBFC2 - 1.jpg
À Lyon, des étudiants ont manifesté ce jeudi pour demander le retour en présentiel.

MÂCON : Coup de tonnerre à la MJC de l'Héritan

collage MJC héritan municipalisation.jpg
A lire aussi, la position du maire et la réaction de la présidente Françoise Riss suite au rassemblement de jeudi après-midi.

COVID-19 - Vaccination : 7 765 personnes vaccinées à ce jour en Saône-et-Loire

Tous les chiffres de la vaccination en Saône-et-Loire…

MÂCON : Marie-Roberte Chatelet, des obsèques à la mesure de son engagement

Marie-Roberte Chatelet (22).jpg
De nombreuses personnes ont accompagné Marie-Roberte Chatelet, femme engagée, bénévole associative, ancienne adjointe du maire de Mâcon pour son ultime voyage à la cathédrale Saint Vincent de Mâcon.

LUGNY : Les collégiens sensibilisés aux pratiques addictives

LUGNY action prevention gendarmes 2.jpg
La gendarmerie a mené une action de prévention ce jeudi…

EDUCATION POPULAIRE : La Fédération française des MJC a été mise en liquidation judiciaire

Conséquences à Mâcon, la MJC de l'Héritan n'a, pour l'heure, plus de directrice. Aucun impact en revanche pour les deux autres MJC.

DAVAYÉ - Lycée Lucie Aubrac : Les élèves de Terminale du Bac général à la rencontre d’éleveurs du Clunysois

DAVAYE viste fermes clunysois 2.jpg
Deux éleveurs de Tramayes ont accueilli la classe de Terminale dans le cadre de l’enseignement de l’agroécologie dans leur ferme.

DAVAYÉ - Lycée Lucie Aubrac : Stop aux violences sexuelles, ne plus se taire !

SVS LYCEE DAVAYE - 2.jpg
Mardi 12 janvier, les élèves du club solidarité ont reçu la présidente et une bénévole de l’association départementale Stop aux Violences Sexuelles.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région lance une nouvelle offre de formation pour les personnes très éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

SANTÉ - Valérie Nadal (Sancé) : « L'hypnose permet de changer de regard sur son traumatisme »

Valérie Nadal.JPG
Valérie Nadal a exercé comme acupuncteur pendant plusieurs années. Avec la loi de 2012, réglementant l'acupuncture comme acte strictement médical, elle s'est reconvertie.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un bolide à 232 km/h sur l'autoroute !

FERRARI 71.jpg
Un record de vitesse stoppé par les gendarmes de l'escadron départemental de Sécuirté routière.

MÂCON : C’est parti pour la vaccination anti-Covid au centre Omnisport !

centre vaccination Mâcon janvier 2021.jpg
Le centre de vaccination mis en place au Centre omnisport a ouvert ses portes ce matin à 9 h, en présence des autorités. Les premières doses de vaccin Pfizer ont pu être injectées à des personnes qui les attendaient sans crainte, et même avec impatience.

MÂCON - Lycée René Cassin : Ils filment le métier qui leur plaît

FILM LYCEE RENE CASSIN MACON - 1.jpg
Pour un concours national présidé par Jean Réno !

MÂCON : Carole et Christophe veulent faire vivre l’esprit de la halle de marché avec biocoop

BIOCOOP MACON 2021 - 2.jpg
C’est un couple en reconversion qui s’apprête à ouvrir, jeudi prochain, un magasin biocoop à Mâcon, route de Lyon, en lieu et place de l’ancien magasin Aldi.

MÂCON : Lucie Perrin, étudiante, lance un tutorat virtuel pour aider les terminales dans leur orientation 

LPerrin (1).JPG
Lucie Perrin, une jeune étudiante de la région mâconnaise vient de développer un outil numérique de mise en relation entre jeunes étudiants et élèves de terminale du lycée Lamartine. Elle a été accueillie à l'hôtel de ville ce samedi, par Alexandre Vuillot, élu à l’innovation Jeunesse.

MÂCON : 150 personnes dans la rue contre le projet de loi « Sécurité globale »

manif Mâcon.jpg
Une marche « des libertés » était organisée en centre-ville de Mâcon ce samedi par une coalition d’associations, syndicats et partis politiques qui demandent au gouvernement le retrait du projet de loi dite « Sécurité globale ». Des dizaines de manifestations similaires ont eu lieu partout en France aujourd’hui.

SENNECÉ-LES-MÂCON : Une retraite bien méritée pour André Chambard, infirmier !

AChambard (1).JPG
Monsieur André Chambard va commencer une nouvelle vie. Le temps est, enfin, venu pour lui de profiter de ses proches et de ses loisirs...

JUSTICE : Un étudiant chalonnais, addict à la pédopornographie depuis l'âge de 13 ans, condamné

Il aurait eu accès, par accident, à la pornographie dès l'âge de 8 ans et à la pédopornographie, toujours par accident, dès l'âge de 13 ans. Cet étudiant de 24 ans, devenu addict, vient d'être condamné par la justice.

MACONNAIS SUD BOURGOGNE : La santé mentale, toujours un enjeu pour le PETR

session sensibilisation santé mentale 2021.jpg
Le Pôle d’équilibre territorial et rural Mâconnais Sud Bourgogne organisait ce vendredi matin à l’espace La Verchère de Charnay la troisième session de sensibilisation sur la santé mentale avec la participation de professionnels du social et du médico-social.

METEO : La Saône-et-Loire placée en vigilance orange Neige et verglas

ligne blanche.JPG
L'alerte est valable ce samedi à partir de 14h.