mercredi 30 septembre 2020
  • OZNAM MACONMédecine V2.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

Communiqué :

En cette période de Toussaint, les médias portent une attention particulière au funéraire : sur des modes d’obsèques, sur l’emploi croissant du numérique, sur les différents problèmes d’actualité (prix, récupération des métaux, forêt cinéraire...).

Aujourd’hui, la Fédération Française de Crémation (FFC) pose les bases d’un débat public, et propose des solutions concrètes pour une meilleure protection des familles, dans ce domaine où chacun a été ou sera concerné : la mort, les obsèques, le deuil.

Les trois propositions ci-dessous passeront sans doute inaperçues, mais, si elles étaient retenues et étudiées par les autorités, ce serait une révolution dans le monde funéraire.

La mise en place d’une autorité de protection des familles

L’absence de cette autorité a été relevée par la Cour des comptes dans son rapport 2019. La FFC demande que l’État instaure cette autorité de surveillance et de protection des familles. Celles-ci sont très vulnérables fors du décès d’un proche. Or, les affirmations parfois erronées, les abus tarifaires, les litiges existent dans le domaine du funéraire. Pour la FFC, cette autorité de protection, à laquelle elle veut bien prendre part, doit être neutre, labellisée... et financée par l’État.

Un « package » funéraire minimal pour tous, pris en charge par l’État

Ce « package » comprendrait la prise en charge des prestations « obligatoires » via la Sécurité Sociale et/ou les mutuelles. Pourquoi pas la même solidarité autour de la mort que pour la naissance ? Naturellement, les autres prestations obsèques, dites « facultatives » (cérémonie, fleurs, avis de décès, soins de conservation, caveau...), resteraient à la charge des familles. En tout cas, cela permettrait une certaine égalité, une dignité des obsèques et, sans aucun doute, une modération de la hausse des prix et des factures restant à charge.

Le financement des obsèques des personnes dépourvues de ressources

Récemment, la question s’est posée de l’argent issu du traitement des matériaux divers issus des crémations (prothèses diverses, bijoux). Puisque cela manque de transparence et de chiffrage global, la FFC pose clairement la question : Pourquoi le produit de ces « recyclages » ne bénéficierait-il pas au financement des obsèques des personnes dépourvues de ressources ? Cela contribuerait encore à la transparence et à la solidarité.

Dignité, solidarité, égalité, transparence. Voilà les maîtres-mots de notre positionnement en 2019, pour que la mort soit plus juste, et plus seulement une affaire financière.

Frédérique Plaisant

Présidente de la FFC

Membre du CNOF

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Une entrée par jour en réanimation de personnes atteintes du covid-19

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Plus de 50 000 personnes ont été testées en une semaine. Même si tous les indicateurs se dégrade, le taux de positivité reste faible, à 3,33% de personnes positives dans la région. Il est équivalent en Saône-et-Loire.

VINS DE BOURGOGNE : Ils accueillent un nouveau marché dans leur top 5 à l'export

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Qui a dit par ailleurs que le Brexit était néfaste à l'exportation des Bourgogne ?... A lire aussi : Les vins de Bourgogne résistent en dépit du contexte international

LGV Paris-Lyon : des travaux spectaculaires sur la ligne la plus circulée de France

TRAVAUX ligne tgv 24 aout  2.jpg
La Ligne à Grande Vitesse (LGV) Paris-Lyon est la première LGV française inaugurée en 1981 et la plus circulée d’Europe avec un tiers du trafic TGV national.

TOURISME : Vintageland, une expérience immersive dans les années 1950 à 1980

10991_1_full.jpg
Week-end de lancement pour le nouveau village forain dédié au vintage installé près de Beaune. Voitures anciennes, disques vinyles ou encore robes de pin-up sont à découvrir jusqu'au 4 octobre.

COVID-19 : plus de 160 cas positifs ces 7 derniers jours dans la région

COVID19_71.jpg
L'ARS confirme que l'épidémie reprend de la vigueur dans la région…

BISON FUTE : Nouveau samedi Noir au départ de la Bourgogne

10845_1_full.jpg
Ce samedi 8 août sera la deuxième journée classée Noir. Elle correspond au deuxième chassé-croisé de l’été entre les « juillettistes » et les « aoûtiens ».

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Région apporte un million d'euros pour relocaliser une filière de masques chirurgicaux

10766_1_full.jpg
Le meltblown, composant essentiel de la filière des masques chirurgicaux, est principalement fabriqué à l'étranger. Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté soutient l'installation d'une unité de production près de Montbéliard pouvant créer une vingtaine d'emplois.

ALLERGIES : Atmo Bourgogne-Franche-Comté démarre la surveillance des pollens d'ambroisie

10772_1_full.jpg
Jusque début octobre, Atmo BFC mènera une campagne de surveillance spécifique des pollens d'ambroisie, hautement allergisants. Les résultats seront diffusés chaque vendredi.

VITICULTURE : Les appellations Champagne, Bourgogne, Alsace et Centre-Loire appellent le Gouvernement à un sursaut

Ces appellation réunies pèsent 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 2 milliards pour les vins de Bourgogne. Les vignerons demandent une juste place dans le plan de relance de l’économie annoncé cet automne.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.