entrée_déchetterie_Saint-Martin-Belle-Roche__3.JPG

A voir aussi, tous les chiffres du traitement des déchets sur l'Agglomération.

 

 

Joint par macon-infos, Roger Moreau, vice-président de la MBA en charge traitement des déchets, a confirmé que la baisse de la fréquentaiton des déchetries était dû, entre autre, au contrôle d'accès, limitant les venues des personnes ne résident pas sur le secteur de rattachement de la déchèteries. Autre explication fournie par les vice-président : la mutualisation. "Les habitudes changent. Les gens mettent en commun. Autre phénomène constaté, celles et ceux qui font moins de déplacement en déchèterie avec des dépôts un peu plus importants. L'on choisit de se rendre moins souvent en déchèterie mais d'emmener plus de choses."

 

TRAITEMENT ORDURES MBA61.jpg

 

TRAITEMENT ORDURES MBA31.jpg

C'est en légère augmentation depuis 10 ans (542kg e 2008, 537kg en 2009), mais en baisse depuis 3 ans, avec un pic sur 10 ans en 2016, avec 611kg. A l'échelle nationale, et à titre de comparaison, l'ADEME annonçait un chiffre de 573kg par an et par habitant en 2017.

TRAITEMENT ORDURES MBA51.jpg

Document ADEME

 

TRAITEMENT ORDURES MBA21.jpg

Depuis 2007, près de 4 000 composteurs pour les maisons individuelles ont été vendus, 52 sites de compostage collectifs en pied d’immeuble ou de quartier sont opérationnels, et 34 établissements pratiquant la restauration collective sont actuellement dotés d’un composteur (chiffres communiqués par le Pôle environnement de MBA).

 

TRAITEMENT ORDURES MBA3.jpg

 

TRAITEMENT ORDURES MBA4.jpg

 

Le tri, ça coûte beaucoup moins cher à la collectivité,

et donc au contribuable, la preuve

TRAITEMENT ORDURES MBA1.jpg

TRAITEMENT ORDURES MBA2.jpg

Pas de baisse de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères prévues. "Nous avons encore des investissements importants à faire pour continuer la mise aux normes des déchèteries, ce qui justifie une non baisse." Par ailleurs, la TGAP (Taxe générale sur les activités polluantes) pourraient augmenter très fortement d'ici 2025. Or, "gouverner, c'est prévoir" disait Adolf Thiers...