dimanche 20 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • JEPMACON SEPT2020 - 1.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 4.jpg

Le PETR avait donné rendez-vous à la ferme de Jalogny ce mardi à tous les acteurs et actrices de la filière agricole pour pour plancher une première fois sur les usages du numériques dans l'agriculture. L'objectif est de déterminer les priorités et les orientations à horizon 2022.

 

Incontournable, vital et révolutionnaire. C'est ce qu'est devenu le numérique aujourd'hui pour tous les professionnels.les du secteur. « A la fin du XIXème siècle, nos aïeux ont connu la révolution de l'électricité, qui a boulevesé le paysage économique mondial. Le numérique est une révolution du même ordre, qui n'est qu'à ses débuts. » Le décor était ainsi planté hier soir, par Christophe Cruz, enseignant-chercheur à l'Université de Bourgogne, spécialiste de la donnée.

 

"Être précurseurs plutôt que suiveurs"

Le challenge pour les agriculteurs.trices est bien sûr de se préparer à cela, « être précurseurs plutôt que suiveurs » lançait Christine Robin, présidente du PETR, en introduction d'une soirée qui débutait à 17h pour se terminer vers 22h. « Cette soirée est faite pour vous donner la parole, que vous nous renseigniez sur vos besoins pour qu'ensuite, les idées et solutions techniques émergent dans les prochains mois, les toutes prochaines années. C'est un laboratoire d'idées que nous ouvrons ce soir avec vous. »

« Nous avons deux impératifs » enchainait Bernard Lacour, président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire : « répondre à la demande des consommateurs et entrer de plein pied dans une modernité saine. Notre capacité d'adaptation est forte, nous l'avons déjà montré. Mais il nous faut aller plus loin, épouser cette révolution. C'est un chantier noble » a conclu le président avant de céder la parole au directeur de la Chambre, David Barthe.

 

De très connectés.es à hyper connectés.es

Celui-ci a démontré toute la puissance et la force de la révolution numérique par un exemple concrêt : « Aujourd'hui, il y a l'application Yuka qui prend de l'ampleur en France et qui change la donne dans les hypermarchés. Cette appli donne des informations sur la qualité des produits achetés sur simple scanne du code barre du produit. C'est instantanné et cela conduit le ou la cliente à reposer un produit jugé de mauvaise qualité immédiatement. C'est une bonne nouvelle pour nous, pour tous les agriculteurs dont les productions sont toutes tracées. 

Dans un futur proche, les gens feront tous leurs courses smartphone à la main. C'est déjà le cas en Chine avec Alizila, du groupe Alibaba. Le principe est celui d'un entrepôt logistique au sein duquel ils ont implanté un magasin. Nos hypermarchés sont construits à l'inverse... Il ne faut pas en avoir peur, simplement le savoir et s'y préparer. Le consommateur sera hyperconnecté très vite, car il a besoin d'être rassuré. Nous devrons être en capacité de donner les réponses. »

 

Et de rappeler que les agriculteurs sont déjà les chefs d'entreprise les plus connectés : « Une raison à cela : ils travaillent sur du vivant et sont donc soumis à des réglementaitons très strictes qui imposent une tracabilité sur toutes les productions, je viens de le dire.

En conséquence, l'amélioration du modèle technico-économique est devenue une préoccupation permanente car le numérique facilite la vie, simplifie le travail. Regardez boviclic... le cheptel est au bout du doigt ! »

 

Quelques chiffres

  • 79 % des agriculteurs utilisent internet pour des motifs personnels ou professionnels

  • + 400 applications mobiles existent pour assister les éleveurs

  • 76 % consultent la météo depuis leur poste fixe tous les jours ou plusieurs fois par semaine

  • 70 % des propriétaires de smartphone installent des applications professionnelle 

 

En Mâconnais Sud Bourgogne, l'agriculture représente 6% de l'emploi total, mais la moitié de la surface du territoire est en exploitations agricoles.

 

(source : Les défis de l’agriculture connectée dans une société numérique – renaissance numérique, nov. 2015)

 

 

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 2.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 4.jpg

Christine Robin et Bernard Lacour

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 9.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 14.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 11.jpg

Pascal Minguet, chargé de mission numérique à la Région Bourgogne-Franche-Comté :

"Les usages du numérique concernent tous les domaines de la vie.

Nous avons défini 9 champs d'action qui englobent ces domaines"

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 10.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 8.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 7.jpg

David Barthe devant Alizila projeté en vidéo

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 5.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 3.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 12.jpg

Christophe Cruz :

"Le numérique et le digital, c'est pareil.

On parle de dématérialisation, mais il s'agit en fait d'une rematérialisation ailleurs,

car toutes les données sont stockées dans les Data centers,

qui ne sont rien d'autre que des centres de stockage des données.

Ensuite, le développeurs proposent des applications qui se servent des données pour apporter des services."

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 13.jpg

 

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Christine Robin ré-élue présidente du PETR

CHRISTINE ROBIN PETR 2020 - 1.jpg
Elle a été opposée à Marie Fauvet, maire de Cluny, également candidate hier soir.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE - Octobre rose : 43 rendez-vous pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein

programme 2020 Octobre rose  Mâconnais (82).JPG
Les partenaires qui participent à l’organisation des diverses animations d’Octobre rose ont annoncé le programme de cette édition 2020 lors d’une conférence de presse.

SOLUTRÉ : L’exposition “Animaux disparus – Enquête à l’âge de glace” inaugurée

Musée_Préhistoire_Solutré_inauguration_expo_animaux_disparus_montage0001.jpg
Initialement prévue au printemps et reportée en raison de la crise sanitaire, l’exposition a ouvert ses portes au public le 15 juillet. Elle a été officiellement inaugurée ce samedi matin en présence de nombreux élus locaux et départementaux.

COVID-19 : 4 classes fermées en Mâconnais

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Actualisé le 11 septembre : Pas de fermeture de classe supplémentaire en Saône-et-Loire ; 1 fermeture dans l'Yonne et à Dijon. Le bilan complet dans l'académie de Dijon.

MÂCON-CHARNAY : L'ESMP en journées d'intégration à Edenwall

ESMP MACON INTEGRATION 1009 (5).jpeg
Ce qu'en dit la directrice Céline Lacour. A voir aussi, notre reportage photos

VINS DE BOURGOGNE : Une mention « premier cru » pour l’AOP « Pouilly-Fuissé »

POUILLY FUISSE PREMIER CRU - 1.jpg
Le comité national des appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées, et des boissons spiritueuses, réuni en séance le 3 septembre, a approuvé la reconnaissance de 22 climats accompagnés de la mention «premier cru» qui pourront être adjoints à l’AOP «Pouilly-Fuissé». Une 1ère pour une appellation communale du Mâconnais, saluée par la présidente de Région.

PRISSÉ - Vignerons des Terres Secrètes : Des vendanges avec l'ESAT d'Hurigny pour une cuvée très spéciale...

VTS VENDANGES ESAT HURIGNY - 2.jpg
C'est encore le temps des vendanges et celui des révélations. Révélis, un nom à retenir... découvrez vite de quoi il s'agit.

DAVAYÉ : Marie-Guite Dufay en propriétaire-récoltante à la rentrée du lycée Lucie Aubrac

MGDUFAY RENTREE 2020 DAVAYE - 18.jpg
La présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté aura mis elle aussi la main à la vigne en ce mardi de rentrée scolaire et – toujours – de vendanges. Venue de Besançon où elle était le matin pour visiter un autre lycée agricole, elle est arrivée en début d'après-midi à Davayé.

EDITO - Crise sanitaire : Le temps du sevrage télévisuel est venu

PROFESSEUR TOUSSAINT EDITO3 - 1.jpg
Enfin une 4ème voix pour appeler à la raison et à la mesure. Une vidéo à mettre entre toutes les mains ! Attention, cure de désintoxication télévisuelle nécessaire, l'overdose est proche et notre démocratie en pâtit sérieusement.

SANTÉ : Le moustique tigre est à Replonges, Charnay, Crêches, Mâcon

MOUSTIQUE TIGRE REPLONGES - 1.jpg
ACTUALISÉ le 18 août : 7 cas de maladies répertéroriés depuis juin 2020 en région. ACTUALISÉ le 17 août : Vous avez été très nombreuses et nombreux à réagir et à nous signaler la présence de ce moustique en Mâconnais. Il peut provoquer des maladies telles la dengue, le chikungunya ou le zika. Mais l'ARS confirme que la région n'est pas au stade épidémique.

GENDARMERIE : Du changement à la compagnie de Mâcon

MACON cie gendarmes 0820.JPG
Le capitaine Laurent Gay-Peiller a pris le commandement de la compagnie de Mâcon le 1er août. Il sera secondé par la capitaine Jessica Martin qui arrive de Dijon.

DAVAYE - Lycée Lucie Aubrac : Les résultats définitifs des examens 2020 sont tombés !

ligne blanche.JPG
Des taux de réussite variant de 66 à 100 % selon les filières, et 58 mentions !

SÉCHERESSE : Plusieurs communes du Mâconnais reconnues en état de catastrophe naturelle

Sécheresse_Charnay_24092019_0002.jpg
Un communiqué de la Préfecture détaille les communes concernées. Sont notamment concernées : Charnay-lès-Mâcon, Igé, Hurigny, La Chapelle-de-Guinchay, La Roche-Vineuse, Prissé, Verzé et Viré.

RÉGION DE MACON : Un projet de monnaie locale en réflexion

monnaie locale Mâcon (7).JPG
Réuni à l’initiative du militant mâconnais Mathieu le Saux, un groupe d’une vingtaine de personnes des deux côtés de la Saône est en train de se constituer en collectif pour préparer la création d’une première monnaie locale dans le Mâconnais.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Une action de sensibilisation aux dangers de l'ambroisie avec le PETR

ambroisie.jpg
Une visite sur le terrain était organisée à Viré ce jeudi pour mieux comprendre les enjeux liés à l’ambroisie.

LA ROCHE VINEUSE - CLUNY : Aurore Bonnefoy, naturopathe en Mâconnais-Clunysois, spécialité accompagnement de la femme

AURORE BONNEFOY NATUROPATHE LAROCHEVINEUSE CLUNY - 1.jpg
« Issue du secteur du tourisme, de nombreux chemins m'ont mené à la naturopathie et au développement personnel : des voyages, des lectures, des rencontres marquantes, des épreuves douloureuses, une fatigue chronique et des crises d'angoisse à répétition, une quête de sens... » Confidences...

MÂCON : La CGT fait des propositions pour le monde d'après

CGT MACON BILAN COVID - 1.jpg
Les syndicalistes ont planché sur un plan de sortie de crise.

MÂCON : Un appel au civisme (4)

DECHETS CHARBO - 2.jpg
Actualisé : Le monde d'après n'a toujours pas débuté... Cette fois, c'est un habitant de Charbonnières qui réagit à un dépôt sauvage intolérable.

TOURISME : Et si la saison estivale en Mâconnais-Beaujolais était sauvée ?...

reprise office tourisme Mâcon (17).JPG
Louis-Mickaël Grall, directeur de l’office de tourisme ddu Mâconnais-Beaujolais, pense avoir de bonnes raisons de regarder les prochains mois avec optimisme en l'absence d’une nouvelle vague épidémique.

DAVAYÉ - Viticulture : 300 emplois à pourvoir via la formation tractoriste à l'ABC Agro bio campus

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Egalement 16 places en bac pro Vigne et vin ! A voir, l'infographie qui présente l'emploi viticole en France et en Saône-et-Loire.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Une plate-forme numérique pour les professionnels de la santé mentale

Depuis sa mise en place en 2018, le Conseil local en santé mentale du Mâconnais Sud Bourgogne, rattaché au Contrat local de santé, s'est employé à créer du lien, à développer une culture commune ou encore à fédérer et coordonner les initiatives locales dans un esprit de complémentarité. C'est ainsi que le projet ambitieux de création d'un portail dédié à la santé mentale a vu le jour, aidé pour…