organisateurs agriculture numérique.jpg

Le PETR Mâconnais Sud Bourgogne et la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire organisent le 15 octobre, à la ferme expérimentale de Jalogny, une journée-séminaire dédiée au sujet du « numérique au service des filières agricoles ».

L’objectif est de réunir agriculteurs et autres personnes intéressées pour discuter et établir les priorités et les orientations pour les usages du numérique à déployer sur le territoire à l'horizon 2022. Il s’agit d’une première étape d’un cycle de rencontres et d'ateliers qui devrait permettre d’identifier un réseau d’acteurs avec qui travailler dans l’avenir, mais également les problématiques et les besoins des filières agricoles.

Les détails de cet événement ont été dévoilés lors d’une conférence de presse par Christine Robin, présidente du PETR Mâconnais Sud Bourgogne (syndicat qui regroupe quatre intercommunalités), David Barthe, directeur général de la Chambre d'agriculture de Saône-et-Loire, Luc Jeannin, élu à la même chambre, et Aurèle Cordier, chargée de mission numérique au sein du PETR.

Ainsi, la journée permettra aux participants.tes d’assister à des tables rondes de retours d'expériences, de présentations d'initiatives locales et d'ateliers participatifs sur les enjeux numériques des filières agricoles du territoire : élevage, filière équine, grandes cultures, tourisme et viticulture.

Parmi les questions qui seront abordées : la transformation des modes de production, la relation production-environnement, la relation producteur-consommateur.

 

conférence agro numérique PETR (5).JPG

« La Région nous a confié la mission d’animation numérique du territoire et c’est ce que nous faisons avec ce débat sur l’agriculture et le numérique au niveau de notre bassin de vie, qui est le Mâconnais avec le Tournugeois et le Clunysois. Notre sujet est l’usage du numérique et non l’infrastructure : qu’est-ce qu’on fait de cette nouvelle technologie pour devenir des pro-acteurs et ne pas uniquement en subir les conséquences ? Et ça ne marchera que si on est tous ensemble » Christine Robin, présidente du PETR Mâconnais Sud Bourgogne.

 

conférence agro numérique PETR (35).JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A son tour, David Barthe, directeur général de la Chambre d'agriculture de Saône-et-Loire, a souligné que la nouvelle équipe d’élus à la chambre souhaite mettre l’accent sur l’innovation, la recherche et le développement, dont le numérique. Ce séminaire se poursuivra par un viti-lab autour de la viticulture et du numérique, ainsi que la robotique : « Cela répond aux attentes environnementales, à la prise en charge du travail de l’agriculteur.

A la ferme de Jalogny, on travaille déjà sur le numérique et l’élevage avec une série d’expérimentations sur la collecte d’informations. Il faut dire que, par rapport à d’autres chefs d’entreprises, les agriculteurs sont plus connectés depuis qu’ils ont dû s’habituer à faire de manière informatisée toutes les démarches administratives liées aux subventions européennes.

Aujourd’hui, les éleveurs gèrent leurs troupeaux avec un smartphone grâce à des applications spécialisées, ainsi que les céréaliers. Sans oublier la quantité de données récoltées et exploitées sur une exploitation agricole pour des raisons sanitaires et qui, demain, devront être transférées dans les rayons des hypermarchés pour aider les consommateurs dans leurs choix. »

 

conférence agro numérique PETR (46).JPG

L’agriculteur Luc Jeannin voit une opportunité dans la symbiose de l’agriculture et du numérique : « Nous sommes préoccupés par la mise en relation entre l’agriculture et la société. On voit qu’il y a un fort décalage entre ce qu’on fait et ce qui est perçu. Il faut réapprendre à se connaître, et cela va de pair avec la vulgarisation de la recherche et du développement.

Notre défi est de savoir comment s’approprier les nouveaux outils tout en pensant à leur utilisation par les jeunes qui vont reprendre notre activité demain. Se mettre dans cette perspective-là, c’est le plus difficile. »

 

conférence agro numérique PETR (25).JPG

« Ce sont les agriculteurs qui doivent nous dire de quoi ils ont besoin en matière de numérique », a expliqué Aurèle Cordier, chargée de mission numérique au sein du PETR. « Nous avons pensé à ce séminaire parce que nous avons besoin de savoir quels sont les enjeux du territoire, les problématiques, les difficultés. Les acteurs du territoire doivent participer à ce séminaire pour nous dire leurs besoins. Nous travaillons sur le numérique, ses usages, les utilisateurs, dont les agriculteurs. »

 

Au programme :

17 h : Accueil et introduction : ouverture du séminaire par Bernard Lacour, président de la Chambre d'agriculture de Saône-et-Loire et Christine Robin, présidente du Pôle d’équilibre territorial et rural Mâconnais Sud Bourgogne.

17 h 30 : Numérique et agriculture, de quoi parle-t-on ? Numérique, enjeux régionaux, enjeux agricoles, enjeux locaux... Interventions de David Barthe, directeur de la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire, de Christophe Cruz, chercheur à l'université de Bourgogne, de Pascal Minguet, chargé de mission numérique à la Région Bourgogne Franche-Comté et de Didier Sauvage, chargé de mission numérique à la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire.

18 h 30 : Agriculture et numérique, quels enjeux pour le territoire ? Table ronde et ateliers participatifs par filières. Animation par des experts locaux.

20 h : Mâconnais Sud Bourgogne, quels projets pour le territoire ? Table ronde avec la Chambre d'agriculture de Saône-et-Loire et l'Agence départementale du tourisme de Saône-et-Loire. Échange et présentation autour des projets alliant numérique et agriculture.

20 h 30 : Conclusions

21 h : Cocktail dînatoire : buffet à partager, moment d’échanges et espace de démonstrations de solutions innovantes.

 

Les intervenants

Elinnove, cluster du bâtiment d’élevage : c’est une association loi 1901 créée début 2015 avec le soutien de la Chambre Régionale d’Agriculture des Pays de la Loire et de la région des Pays de la Loire. Domiciliée à Angers, l’association a pour objectif de représenter et fédérer les acteurs français du bâtiment d’élevage et de faire émerger, développer et promouvoir des projets de R&D et des innovations pour l’élevage.

Œnotourisme lab : implanté en Champagne, c’est un projet collectif visant à dynamiser l’innovation dans l’œnotourisme en mettant à disposition des porteurs de projets tout un réseau d’experts pour les accompagner vers la réussite. Premier lab de ce domaine, il a pour vocation de devenir une plateforme nationale vers l’innovation dans l’œnotourisme.

Cluster équin santé & bien-être : imaginé et initié par la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, le projet de cluster a été lancé en novembre 2016 à Equita Lyon autour de quelques acteurs majeurs et entreprises de la filière. Incubé par la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, le cluster a été officiellement créé en juin 2018. Ses objectifs : fédérer les acteurs de la filière actifs en matière de santé et bien-être du cheval, promouvoir la filière en tant qu’acteur majeur reconnu du développement économique, construire des projets, développer des compétences en commun et ainsi servir plus efficacement le marché en créant de nouvelles valeurs.

Christophe Cruz : enseignant-chercheur à l’Université de Bourgogne au laboratoire LIB (Laboratoire d’Informatique de Bourgogne) où il est responsable du transfert de technologie et membre de l’équipe Science des données. Il est impliqué depuis plus de 15 ans dans de nombreux projets de recherche académiques et partenariales appliqués à de nombreux domaines tels que les systèmes d’information géographique (SIG), la veille économique et stratégique, l’archéologie. Christophe Cruz introduira le séminaire pour nous présenter ce que l’on entend par numérique et amènera à nous poser plus précisément la question de la donnée.

 

En Mâconnais Sud Bourgogne, l’agriculture représente 6% de l’emploi total (viticulture à l’est et élevage à l’ouest). Environ la moitié de la surface du territoire est occupée par l’agriculture qui contribue fortement à la qualité des paysages, qu'il s'agisse du bocage ou de la vigne. Le nombre d’exploitations a été fortement réduit ces dernières années, principalement en dehors de la zone viticole. Le vieillissement important des exploitants laisse présager un renouvellement des professionnels, des pratiques et une évolution de la structure des exploitations. La hausse des températures, la variation des précipitations ainsi que la fréquence et l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes induits par le changement climatique s’ajoutent à ces pressions. (source : PETR Mâconnais Sud Bourgogne)

Cristian Todea

 

 

conférence agro numérique PETR (24).JPG

conférence agro numérique PETR (48).JPG

PETR agro numérique 2.jpg

petr agro numérique.jpg