Cluny

DSC04311.JPG
C’est une quarantaine d’associations, de collectifs et de producteurs des environs de Mâcon, Cluny et Chalon qui était rassemblée ce dimanche pour la 4e édition d’Alternatiba sur le site du Quai de la gare.

Organisé pour la 2e fois à Cluny par l’association Alternatiba 71, le Village des alternatives était articulé autour de quatre hameaux thématiques : Agriculture-alimentation-santé, Energie-habitat-mobilité, Education-vivre ensemble, Economie-finance.

Au fil des stands, il était ainsi possible de s’informer sur les démarches à suivre contre le compteur Linky, les énergies renouvelables avec Enercoop, l’agroécologie et la biodiversité, découvrir des initiatives d’économie circulaire avec le SEL ou l’Accorderie, la communication non-violente, une autre forme d'éducation et d'école, de la presse... ou encore signer en faveur du Référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation d’Aéroports de Paris auprès de groupes locaux des gilets jaunes et d’Attac.

Au programme également : un marché de producteurs locaux, des conférences, des spectacles pour enfants sous le chapiteau, des intermèdes musicaux et un coin petite restauration avec de grandes tablées.

« Nous sommes contents de voir que l’urgence climatique a fait bouger les gens, notamment grâce aux marches pour le climat, et que le public s’est élargi au fil des éditions », souligne Hélène Buhatier, membre de l’association Alternatiba 71.

Créée en 2015 sous forme de collectif, avec une quarantaine d'associations adhérentes et fondactrices, dont Attac, Alternatiba 71 est devenue une association, animée par une bonne dizaine de membres actifs, avec l'idée de susciter à chaque édition de nouvelles adhésions citoyennes.

Alors que l’édition 2018 avait déjà attiré plus de 2 000 personnes, la fréquentation de cette année est largement en hausse, avec une estimation de plus de 3 000 personnes venues sur l’ensemble du week-end.

Emmanuelle Berne

 

 

DSC04244.JPG 

DSC04247.JPG

 DSC04248.JPG

DSC04249.JPG

DSC04251.JPG

DSC04252.JPG

DSC04253.JPG 

DSC04254.JPG

DSC04255.JPG

 DSC04257.JPG

DSC04258.JPG

DSC04261.JPG

DSC04262.JPG

DSC04263.JPG 

DSC04265.JPG

DSC04266.JPG

DSC04267.JPG

DSC04272.JPG

DSC04273.JPG

DSC04274.JPG

DSC04275.JPG

DSC04277.JPG 

DSC04278.JPG

DSC04279.JPG

DSC04280.JPG

DSC04281.JPG

DSC04287.JPG

DSC04282.JPG

DSC04283.JPG

DSC04286.JPG

DSC04290.JPG

DSC04293.JPG

DSC04295.JPG

DSC04296.JPG

DSC04297.JPG

DSC04298.JPG

DSC04299.JPG

DSC04300.JPG

DSC04301.JPG

DSC04304.JPG

DSC04315.JPG

DSC04317.JPG

Hélène Buhatier, membre de l'organisation d'Alternatiba 71