samedi 4 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Un préavis de grève a été déposé pour la période du 23 septembre au 22 octobre. A lire, la motion proposée par le syndicat FO, syndicat majoritaire à l'hôpital de Mâcon.

 

 

MOTION

POUR LA DEFENSE DES EHPAD RATTACHEES
AU CENTRE HOSPITALIER DE MACON

 

Dans le cadre d’une action nationale pour la défense des EHPAD, le syndicat Force Ouvrière a rencontré ses adhérents et les professionnels de ce secteur d’activité.

À cette occasion, les professionnels ont exprimé les difficultés quotidiennes auxquelles ils sont confrontés et précisé avec force, sur la base d’exemples très concrets, l’état de plus en plus déplorable de leurs conditions de travail :

- Les glissements de tâches s’intensifient, notamment avec des personnels faisant fonction d’aide-soignante et en attente de formation qualifiante ;

- Certaines situations professionnelles sont inadmissibles : par exemple, les professionnels paramédicaux doivent, en 15 minutes, lever un résident, lui faire une toilette sommaire, l’habiller, lui faire prendre son petit-déjeuner et ses médicaments, refaire le lit et passer à un autre résident.

 

Ces témoignages révèlent la souffrance des personnels sur le terrain et font apparaître très clairement :

• Un manque d’effectif permanent en raison d’un ratio personnel/résident totalement insuffisant et inadapté aux missions confiées aux agents, générant une maltraitance institutionnelle dont les personnels et les résidents sont les victimes ;

• Des conditions de travail très fortement dégradées, ayant pour conséquence une explosion des accidents et arrêts de travail, avec une perte de motivation, avec fatigue, stress...

 

Quelques illustrations : 1. Rappel sur les jours de repos pour pallier l’absentéisme ; 2. Les postes de journée (poste en J) sont annulés et déplacés

sur d’autres EHPAD du CHM ; 3. Les plannings sont sans cesse modifiés par le cadre.

L’image des professionnels travaillant auprès des personnes âgées a été dévalorisée. Le recrutement de ces dix dernières années sur des contrats de courte durée sans perspective professionnelle a cassé l’attractivité de ce secteur professionnel au Centre Hospitalier de Mâcon. En atteste le départ de nombreux infirmiers et le nombre de postes vacants à ce jour.

 

Nous constatons auprès de ces professionnels le sentiment d’un manque total de considération au regard du manque de moyens, matériels, mais surtout humains et du niveau de leurs rémunérations. Face à cette situation pour le moins alarmante, le syndicat Force Ouvrière constate et déplore qu’aucune réponse urgente n’ait été apportée ni par l’État (ARS), ni par le Conseil Départemental. En effet, ces deux tutelles se doivent pourtant de répondre par l’élaboration d’un CPOM (Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens) digne d’une bonne prise en charge du « Grand Âge et de l’Autonomie ».

Ces tutelles doivent comprendre que les difficultés sont telles, en intensité et en diversité: taux d’encadrement, attractivité des métiers, investissement, mais aussi reste à charge pour le résident..., que continuer ainsi serait insupportable aussi bien aux professionnels qu’aux résidents et leurs familles.

 

Que l’on soit acteur politique, gestionnaire de structure ou de tutelle, comment ne pas se sentir concerné par l’urgence qu’il y a à répondre à la détresse de ceux qui perdent leur autonomie et aux inquiétudes des professionnels de ce secteur.

 

Le syndicat Force Ouvrière regrette fortement que ces deux tutelles financières n’aient pas répondu avec responsabilité lors de notre première alerte datant du 16 juin 2016, demandant déjà dans le cadre d’un Comité Technique d’Établissement de prendre rapidement les décisions nécessaires par le biais de l’obligation d’une convention tripartite (CPOM).

A ce titre, nous pouvons être surpris que depuis 2004..., il n’y ait pas eu les concertations nécessaires entre les différents partenaires concernés pour redéfinir les conditions de fonctionnement des EHPAD avec les moyens financiers pour une bonne prise en charge des personnes âgées, conformément aux dispositions réglementaires.

Au regard de ce mépris et de cet immobilisme, le syndicat Force Ouvrière revendique un plan d’urgence remédiant à la dégradation constante des conditions d’accueil, de prise en charge et des conditions de travail de ce secteur d’activité.

 

Il est urgent que les autorités de tutelles financières s’engagent résolument dans la mise en œuvre de moyens pour un recrutement immédiat d’emplois supplémentaires, avec l’objectif de faire évoluer notre ratio moyen actuel de 0,5 à 1 par personne âgée le plus rapidement possible.

Le Syndicat Force Ouvrière demande l’ouverture rapide de négociations au Centre Hospitalier de Mâcon dans sa partie activité médico-sociale avec le Conseil Départemental et l’État (ARS).

Le syndicat Force Ouvrière déposera cette motion au CTE du 26 septembre 2019, afin qu’elle soit transmise aux autorités de tutelles.

Par ailleurs, vendredi 13 septembre, dans le cadre de réunions bilatérales, le syndicat Force Ouvrière a eu l’information que la Direction ira rencontrer les équipes à partir de cette semaine, une démarche qui sera suivie par la rencontre de l’ensemble des organisations syndicales.

 

Etats-Unis : Des étudiants organisaient des soirées Covid-19, pariant sur celui qui serait contaminé le premier

Des malades étaient présents aux soirées, les étudiants se contaminant volontairement pour gagner les paris. Plus crétin, ça existe ?

CHARNAY-LES-MÂCON : Christine Robin, première femme à la tête de la commune

Conseil_installation_Charnay_03072020_0015.jpg
Ce vendredi, c'est dans la grande salle de la Verchère et non en mairie – mesures de distanciations physiques post COVID obligent – qu'avait lieu le conseil d’installation de la nouvelle équipe municipale élue dimanche dernier.

SOLOGNY : Le caveau des Terres secrètes a ré-ouvert ses portes !

CAVEAU SOLOGNY VIGNERONS TERRES SECRETES ROSE - 12.jpg
Il manquait à la vie de ce joli petit coin de France, à la croisée des communes de Berzé-la-Ville, Sologny et Milly-Lamartine.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 et gestes barrières : La préfecture très préoccupée par le relâchement des comportements

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 03 juillet. Elle déplore les nombreuses « attitudes irresponsables ». 24 personnes sont toujours hospitalisées pour covid dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

MACON : 150 personnes à la manifestation pour l'hôpital

manifestation santé Mâcon.jpg
Actualisé - La manifestation a vu la participation de Jacques Asdrubal, médecin-chef des urgences.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid : Un foyer de contamination détecté à Chauffailles

C'est à la suite d'une réunion de famille que des membres ont été testés positifs.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Plus de 59 millions d'investissements au budget primitif 2020

MACON VUE AERIENNE.jpg
Jean-Patrick Courtois s'est dit heureux de trouver un excédent « pour continuer à investir sans emprunter ». Les élus de gauche ont voté contre le budget.

MÂCON : « Le vélo est mon geste barrière » avec Mâcon Vélo en Ville

MACON MVV geste barriere.JPG
L'association organise une nouvelle action de sensibilisation routière à destination des cyclistes et des automobilistes mâconnais le samedi 4 juillet après-midi

MÂCON : Repas convivial de fin d'année à la MJC des Blanchettes

RepasBlanchet.jpg
La MJC a clos le dernier cours de l'atelier poterie-mosaïque contemporaine par un repas partagé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Bénédicte Kiehl-Redon, nouvelle commissaire divisionnaire, directrice départementale de la Sécurité publique

BENEDICTE KHIEL REDON2 - 1.jpg
Elle annonce la création d'un centre d'information et de commandement à vocation départemental dans les locaux du commissariat de Mâcon. Rencontre.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois annonce une enveloppe de 500 000€ pour la relance économique

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature est réuni ce soir. Au cours de son propos liminaire, en ouverture, le maire a évoqué l’effet coronavirus sur la collectivité et annoncer l’adhésion de la collectivité au Comité National d’Actions Sociales. Retrouvez l’intégralité de son discours.

MUNICIPALES 2020 - 2ème tour : La participation s'effondre en Saône-et-Loire par rapport à 2014

Actualisé à 17h. Elle est à peine plus élevée qu'au 1er tour.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.