samedi 4 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Hréunion (4).JPG

Le dialogue a été apprécié mais le directeur ne semble pas avoir convaincu son auditoire. Les réactions du chef de service des Urgences, d'un médecin, et d'une syndicaliste. Pierre Pribile s'est également exprimé à l'issue de la réunion.

« Nous avons eu l'honneur d'accueillir aujourd'hui le responsable de l'ARS à la demande de la communauté médicale et de la direction. L'idée était de rendre compte de la tension majeure existante dans l'ensemble des services de soins de notre hôpital. Le soin de base est de plus en plus contraint tant les objectifs économiques de l'établissement passent par la gestion de la ressource humaine. Les efforts d'amélioration de nos organisations entrepris depuis plus de 10 ans sont arrivés au bout de ce qu'ils peuvent produire en terme d'efficience et de performance. Aujourd'hui, nous sommes de plus en plus en difficulté pour soigner les gens, tout simplement. C'est cela notre cri d'alerte, notre appel au secours. Nous voulons continuer de soigner cette population un peu particulière de l'hôpital public, humainement autant que techniquement.

Le niveau de satisfaction suite à cette réunion est très faible. On a eu pour la première fois une écoute et une excellente communication sur le système de santé, mais on attend des choses concrêtes. Personnellement, j'attends très peu de ce genre de visite. »

Jacques Asdrubal, responsable du service des urgences

 

Pour le Dr Gérald Alloy, spécialisé en psychiatrie et en charge du département d'information médicale, « nous sommes dans une situation critique où tout le personnel est en grande souffrance, médecins et soignants. Nous sommes dans un tunnel et nous n'en voyant pas la sortie. La venue de l'ARS était indispensable pour, au moins, se rendre compte de la gravité de la situation. Du fait du manque de personnel, nous allons terminer une première année en perdant de l'argent. Sans compter la situation catastrophique sur le plan humain, due à un défaut de management... »

 

Eve Comtet Sorabella, infirmière et syndicaliste, a pu s'exprimer également lors de la réunion avec le directeur : « Pour l'instant, nous n'avons eu aucune annonce sur ce que l'ARS va faire concrètement pour notre hôpital, les agents et les patients. Nous attendons autre chose que de l'écoute. Les agents sont en attente de moyens supplémentaires et d'aides concrètes. C'est très inquiétant de voir qu'il faille arriver à ce genre de manifestation pour avoir finalement l'oreille de notre financeur. On veut du personnel pour soigner les gens dans de bonnes conditions. La précarité de l'emploi n'est même pas évoquée. »

 

« J'ai eu à cœur d'écouter les questionnements des personnels et j'ai voulu passer un message de confiance. D'abord de confiance dans l'avenir de l'établissement... L'agence de santé compte sur cet établissement pour être une référence dans le sud de la Saône & Loire.

Une inquiétude a été diffusée dans l'établissement sur son avenir sur le territoire. J'espère avoir convaincu car nous investissons massivement et ça se voit physiquement.

Ceci étant dit, la contrainte est très forte au quotidien dans l'exercice des champs de l'hôpital, finances et ressources humaines sont très serrées. Il est difficile de recruter dans certains métiers. Je les ai invité à une mobilisation collective de manière à ce que tous se mobilisent dans le même sens en construisant ensemble un projet, service par service pour l'établissement et pour le territoire. La vocation de Mâcon est de desservir le sud de la Saône & Loire.

Je le sais, l'ensemble du personnel n'a qu'une envie, celle de rendre le meilleur service public possible. La seule façon d'avancer est de construire des projets, avoir des idées nouvelles. L'ARS est là pour accompagner ces changements mais il n'y a pas de solution miracle sur la base d'enveloppe tombant du ciel pour recruter du personnel. L'hôpital de Mâcon dans ce champ très fort de contraintes n'a pas a rougir de la qualité du service qu'il apporte au quotidien à la population. Tout est fait ici pour assurer le meilleur service possible. Il faut trouver ensemble le chemin du progrès. »

Pierre Pribile, directeur de l'ARS

Recueillis par Maryse Amélineau

 

Etats-Unis : Des étudiants organisaient des soirées Covid-19, pariant sur celui qui serait contaminé le premier

Des malades étaient présents aux soirées, les étudiants se contaminant volontairement pour gagner les paris. Plus crétin, ça existe ?

CHARNAY-LES-MÂCON : Christine Robin, première femme à la tête de la commune

Conseil_installation_Charnay_03072020_0015.jpg
Ce vendredi, c'est dans la grande salle de la Verchère et non en mairie – mesures de distanciations physiques post COVID obligent – qu'avait lieu le conseil d’installation de la nouvelle équipe municipale élue dimanche dernier.

SOLOGNY : Le caveau des Terres secrètes a ré-ouvert ses portes !

CAVEAU SOLOGNY VIGNERONS TERRES SECRETES ROSE - 12.jpg
Il manquait à la vie de ce joli petit coin de France, à la croisée des communes de Berzé-la-Ville, Sologny et Milly-Lamartine.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 et gestes barrières : La préfecture très préoccupée par le relâchement des comportements

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 03 juillet. Elle déplore les nombreuses « attitudes irresponsables ». 24 personnes sont toujours hospitalisées pour covid dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

MACON : 150 personnes à la manifestation pour l'hôpital

manifestation santé Mâcon.jpg
Actualisé - La manifestation a vu la participation de Jacques Asdrubal, médecin-chef des urgences.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid : Un foyer de contamination détecté à Chauffailles

C'est à la suite d'une réunion de famille que des membres ont été testés positifs.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Plus de 59 millions d'investissements au budget primitif 2020

MACON VUE AERIENNE.jpg
Jean-Patrick Courtois s'est dit heureux de trouver un excédent « pour continuer à investir sans emprunter ». Les élus de gauche ont voté contre le budget.

MÂCON : « Le vélo est mon geste barrière » avec Mâcon Vélo en Ville

MACON MVV geste barriere.JPG
L'association organise une nouvelle action de sensibilisation routière à destination des cyclistes et des automobilistes mâconnais le samedi 4 juillet après-midi

MÂCON : Repas convivial de fin d'année à la MJC des Blanchettes

RepasBlanchet.jpg
La MJC a clos le dernier cours de l'atelier poterie-mosaïque contemporaine par un repas partagé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Bénédicte Kiehl-Redon, nouvelle commissaire divisionnaire, directrice départementale de la Sécurité publique

BENEDICTE KHIEL REDON2 - 1.jpg
Elle annonce la création d'un centre d'information et de commandement à vocation départemental dans les locaux du commissariat de Mâcon. Rencontre.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois annonce une enveloppe de 500 000€ pour la relance économique

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature est réuni ce soir. Au cours de son propos liminaire, en ouverture, le maire a évoqué l’effet coronavirus sur la collectivité et annoncer l’adhésion de la collectivité au Comité National d’Actions Sociales. Retrouvez l’intégralité de son discours.

MUNICIPALES 2020 - 2ème tour : La participation s'effondre en Saône-et-Loire par rapport à 2014

Actualisé à 17h. Elle est à peine plus élevée qu'au 1er tour.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.