dimanche 31 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

methanergie_ciel_redim-2598x1419x278x239.jpg

La 1ère unité de méthanisation agricole de Saône-et-Loire vient d'entrer en fonctionnement pour injecter son gaz dans le réseau. De telles structures sont appelées à se développer dans les années à venir. On n’en compte qu’une vingtaine en France. Elle sera officiellement inaugurée ce jeudi.


CIEL METHANISATION1.jpg

 

 

Cette usine est le fruit de la volonté d’un homme, Jean-Louis Moratin. « Aujourd’hui, la SAS Méthanergie Ciel appartient à 11 exploitations agricoles, réparties dans un rayon de 7 km, qui vont fournir les 17.000 tonnes de fumiers et lisiers nécessaires chaque année à son fonctionnement », explique le président de la SAS.

Ces exploitations agricoles sont des élevages bovins (lait et viande), mais aussi porcins, cunicoles, avicoles. Si le fumier est apporté par les agriculteurs, c’est en revanche la SAS qui va récupérer le lisier puisqu’elle s’est dotée d’une tonne à lisier. Un service supplémentaire non négligeable apporté aux exploitants !

De 3 à 4.000 tonnes de Cive (céréales intermédiaires à vocation énergétique, type maïs dérobé, herbe, etc.) rentrent également dans le fonctionnement de l’usine, ainsi que des déchets végétaux (provenant de la coopérative Bourgogne du Sud) et des sous-produits issus du secteur agroalimentaire (type déchets d’abattoir).

Jusqu’à 100 tonnes de déchet par jour

Au final, la qualité du méthane produit à Ciel devrait répondre aux normes fixées par GRDF pour être injecté dans le réseau. « La quantité produite correspondra à la consommation d’environ 1.000 foyers de quatre personnes !, précise Jean-Louis Moratin. Une production qui entre tout à fait dans le cadre de la loi de Transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), promulguée le 18 août 2015, qui a fixé à 10 % la consommation de gaz renouvelable à l’horizon 2030 ».

Si l’usine de Ciel sera dans un premier temps limitée à un volume quotidien de traitement de 60 tonnes, elle a la capacité de monter jusqu’à 100 tonnes de déchets. Car désormais la demande se fait ressentir et Jean-Louis Moratin est sollicité par de nouveaux agriculteurs et par des sociétés de l’agroalimentaire.

Dans la structure actuelle, les agriculteurs ont des parts sociales et seront donc rémunérés en fonction des résultats de Méthanergie Ciel. Mais il faut voir également que l’organisation proposée leur permet d’économiser des surfaces de stockage de leurs effluents et donc d’éviter notamment tout problème de ruissellement.
Les avantages ne s’arrêtent pas là pour les producteurs puisque s’opère le principe du rendu racine permettant à l’agriculteur de procéder à l’épandage sur ses terres des résidus de la méthanisation. Enfin, un système de prime de bon apporteur sur la qualité du fumier a également été mis en place.
La structure est, elle, rémunérée par sa vente de biogaz.

Françoise Thomas

L'Exploitant Agricole de Saône et Loire

Principe de la méthanisation

Le principe de la méthanisation est la dégradation de matière organique dans un milieu anaérobie soumis à une certaine température, dans le but d’obtenir un biogaz : le méthane.

La recette à appliquer pour nourrir ce gros estomac est précise et est le fruit d’une ration très équilibrée entre les différents substrats : effluents d’élevage (fumiers, lisiers), matières végétales, etc. Ces substrats doivent, de plus, répondre à certains critères pour que la ration produise un maximum de gaz. Par exemple pour l’usine de Ciel, en matière de déchets verts, pas de feuilles (à cause du tanin) ni de bois (à cause de la lignine).
Une fois la ration correctement dosée, elle reste 40 jours dans le premier digesteur, malaxée et chauffée à 40 °C. Puis second séjour de 40 jours dans le post digesteur dans les mêmes conditions. Au bout de 80 jours, on considère qu'un maximum de méthane a été libéré.

Ce processus permet de produire 135 normo m3/h (Nmh), dont entre 10 et 20 m3 sont utilisés pour chauffer les cuves à 40 °C.
Les résidus, également appelés digestats, se retrouvent alors dans une cuve où les parties liquide et solide sont séparées. Et la vie de ces résidus n’est pas terminée puisqu’ils vont servir de fertilisants aux terres agricoles des apporteurs de biomasse. La méthanisation a conservé l’azote, le potassium et le phosphore des matières entrantes. Cet amendement sans odeur est alors immédiatement assimilable par la plante. L’épandage, assuré par Méthanergie Ciel, est réalisé selon les souhaits des agriculteurs, c’est-à-dire au moment où la plante en a le plus besoin.

Un projet né il y a 7 ans

Cette usine représente un investissement de 5,5 millions d’euros, uniquement pour la partie méthanisation, auquel il faut ajouter l’investissement matériel.
Ce projet a été développé et financé par Jean Louis et Jean Paul Moratin et les différents apporteurs de biomasses agricoles (à hauteur de 20 %). Le complément de financement a été apporté par des acteurs locaux, des subventions de la Région (14 %) et de l’Ademe (14 %) et par l’emprunt bancaire auprès du Crédit Agricole.

Soutenu par la chambre d’agriculture, le projet a commencé à émerger en 2011, mais la fermeture de l’usine D’Aucy, alors toute proche du site, l’avait mis en suspens. C’était sans compter sur la tenacité et la motivation de Jean-Louis Moratin épaulé par son frère Jean-Paul.

La première pierre a été posée en juin 2017, le site va entrer en fonctionnement ces jours-ci et va devoir passer par une phase test de quelques semaines de la part de GRDF pour valider la qualité du gaz injecté dans le réseau.

 

Covid-19 : Prudence avec les plus de 65 ans en ce week end prolongé

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
25 nouveaux cas de covid le 29 mai en Bourgogne-Franche-Comté

SAÔNE-ET-LOIRE : 195 personnes décédées au 29 mai des suites du covid-19

COVID19 71.jpg
Actualisé : 6004 tests ont été effectués entre le 11 et le 29 mai en Saône-et-Loire.

PHOTOS : Jolis masques !

MASQUES MARCHE MACON 3005 - 19.jpg
C'est indéniable, il devient devient un accessoire de mode. Ce matin sur le marché, l'occasion était belle de mettre en valeur quelques jolies pièces qui cassent la monotonie des masques standards.

MÂCON : Les Restos du cœur, en mode dé-confinement, voient leur fréquentation augmenter

dé-confinement restos coeur Mâcon 2020.jpg
De retour aux horaires habituels d’accueil du public, l’équipe des « Restos du cœur » a dû appliquer elle aussi le protocole de sécurité sanitaire.

COVID EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Rester prudents dans la durée pour éviter la reprise de l’épidémie

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
2 638 tests ont été réalisés cette semaine en Saône-et-Loire. 26 se sont révélés positifs.

MÂCON : Le collège Schuman fin prêt pour le retour des élèves

RENTREE SCHUMANN MACON COVID - 20.jpg
Le président du Conseil départemental André Accary, accompagné, du Dasen Fabien Ben, des conseillers départementaux Hervé Reynaud et Jacques Tourny, était au collège ce vendredi pour se rendre compte de la mise en place du protocole sanitaire qui sera appliqué dès mardi.

SANCÉ : Gilles Jondet a revêtu son écharpe de maire

GILLES JONDET SANCE 2 - 1.jpg
Mercredi 27 mai, les élus du conseil municipal ont élu le maire et ses 4 adjoints. Gilles Jondet succède en tant que maire à Roger Moreau. A voir aussi, la composition complète du conseil municipal.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : Des changements dans les transports à partir du 02 juin

Suites aux mesures annoncées hier par le Premier ministre, de nombreux changements vont s’opérer dès le 2 juin 2020, notamment pour les transports.

MÂCON : Appel à candidature pour le conseil d'administration du CCAS

Les listes doivent être déposées au plus tard le 09 juin

CHARNAY - EREA Claude Brosse : L’inspection académique veut supprimer son poste à un an de la retraite et après 29 ans à l’EREA...

EREA CLAUDE BROSSE 2705  - 1.jpg
Forcément, ça fait réagir. Les collègues d'Alain Cornu, le professeur en question, se sont mobilisés pour tenter d'empêcher ça. A lire aussi, les explications du principal intéressé ainsi que celles de Fabien Ben, IEN-DASEN (directeur académique des services de l'Education nationale).

La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert : « Une décision majeure pour l’économie régionale »

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L’Assurance Maladie, les médecins et l’Agence Régionale de Santé au cœur du « contact tracing »

contact tracing covid 71 - 1.jpg
La stratégie de déconfinement s’appuie sur un dispositif en 3 volets : « protéger / tester / isoler ». Son enjeu : identifier toutes les personnes dépistées positives au covid-19 et les personnes contacts pour casser les chaînes de contamination. Il s’agit ainsi de limiter les risques de propagation de l’épidémie et d’éviter un reconfinement. Tout sur le « contact tracing ».

CHARNAY - EREA Claude Brosse : « Non à la suppression du poste de notre collègue M. Alain Cornu » protestent-ils

Une lettre adressée au DASEN est restée sans réponse à ce jour. Une manifestation est prévue cet après-midi sur le parvis de la cité adminsitrative à Mâcon.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid-19 : L'ARS accompagne la reprise d'activité dans les piscines

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
1.001 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le dépistage a permis de détecter 18 nouveaux cas en une journée.

MUNICIPALES 2020 : Le 2ème tour aura bien lieu le 28 juin

Les candidats.es sont invités.es à déposer leur candidature entre le 29 mai et le 02 juin

SAÔNE-ET-LOIRE : Avec les Francas, des Ados confinés mais des ados qui s’expriment !

ADOS FRANCAS71.jpg
Les Francas de Saône-et-Loire proposent aux jeunes du département de s'exprimer sur leur condition de vie durant cette période de crise sanitaire, soit directement, soit par l'intermédiaire des accueils de jeunes.

SAÔNE-ET-LOIRE : La directrice départementale de la Sécurité Publique Myriam Akkari sur le départ

MYRIAM AKKARI DEPART.jpg
Ne pouvant organiser une cérémonie de départ, Myriam Akkari, commissaire divisionnaire à Mâcon depuis 5 ans, a posté un message sur la page facebook de la police. Elle avait reçu récemment le secrétaire d'Etat auprès du ministère de l'Intérieur Laurent Nuñes fin janvier, lui montrant des photos réalisées par Emilie Fontaine au sein du commissariat, commandées par elle-même.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Emilie Clerc et Maxim Plat, nouveaux adjoints et benjamins de l'assemblée municipale

MAXIME PLAT EMILIE CLERC ADJOINTS CM MACON - 1.jpg
À 28 et 27 ans, ils ont été élus hier soir respectivement 11ème et 4ème adjoints.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Hervé Carreau installé dans sa fonction de maire

HERVE CARREAU MAIRE LACHAPELLE GUINCHAY2 - 1.jpg
Actualisé - « Nous débutons ce mandat sans prétention mais avec la volonté de favoriser la mise en place projets ayant pour but le bien-être des Chapelloises et Chapellois » annonce le nouveau maire dans un communiqué

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Roger Thévenot installé dans sa fonction de maire

CRECHES conseil et ses adjoints.JPG
Réuni ce lundi soir, le conseil municipal a élu Roger Thévenot, nouveau maire de Crêches, et ses six adjoints.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois a revêtu l'écharpe de maire

ELECTION CONSEIL MUNICIPAL MACON 25 MAI JPC - 4.jpg
A lire aussi, les noms et attributions des tous les adjoints.es. Actualisé : le discours intégral du maire lors de ce conseil municipal d'installation.

THÉÂTRE DE MÂCON - Laurence Terk : « La saison 2020-2021 est prête depuis mars ! »

LAURENCE TERK THEATRE MACON MAI2020.jpg
La directrice du théâtre - Mâcon Scène nationale s'est confiée à macon-infos sur le confinement, l'intervention du chef de l'état pour soutenir la culture et ses acteurs, ainsi que sur l'état de santé du théâtre. 5 questions à Laurence Terk.

EXPRESSION CITOYENNE : « Vraiment, on en est là ??? » (suite)

Actualisé - Une adhérente handicapée de l'A.M.i habitant à Mâcon mais confinée à Dijon s'était vue refusée l'octroi d'un masque par la Ville de Dijon. La municipalité s'est excusée après de l'A.M.i

MÂCON : Plus de 87 000 masques distribués en 3 jours !

MasqueS BIOUX 2205.jpg
La population était encore bien au rendez-vous ce matin, sur les trois derniers sites de distribution : les parkings du théâtre, du centre commercial de Bioux et de la salle Pavillon.