policiers nouveaux département 71.jpg

Ce vendredi, les nouveaux arrivants étaient accueillis au commissariat de Mâcon, à la Direction départementale de la sécurité publique.

Il s’agit de 24 personnes, dont 9 qui s’installent sur Mâcon (pour le commissariat de police et la direction départementale de la sécurité publiqueen remplacement du personnel parti dans d’autres départements.

Une bonne partie des policiers arrivés sont des agents de sécurité de moins de 25 ans, sortis de l’école, ainsi que des gardiens de la paix avec expérience, des gradés, du personnel administratif, technique et scientifique, deux officiers et un nouveau commissaire à Montceau-les-Mines. Ils sont répartis sur toutes les circonscriptions de la Saône-et-Loire : Mâcon, Chalon, Creusot et Montceau-les-Mines.

Myriam Akkari, commissaire divisionnaire, directrice départementale de la sécurité publique de Saône-et-Loire, les a accueillis toutes et tous, accompagnée par Dominique Yani, directrice de cabinet du préfet de Saône-et-Loire et sous-préfète de Mâcon.

« Cette cérémonie est faite pour souhaiter la bienvenue et créer du lien, d’autant que parfois, l'on travaille en appui d’une circonscription à l’autre, surtout sur des grosses opérations. On s'auto-renforce avec discernement pour avoir, à un moment donné, plus de présence policière » a précisé Myriam Akkari.

« Les temps ne sont pas faciles. L’année 2018-2019 a nécessité beaucoup d’engagement à l’ensemble des forces de sécurité. Les défis sont nombreux en matière d’ordre public, de lutte contre le terrorisme, de sécurité du quotidien des citoyens. Je pense aussi à la lutte contre le trafic de drogue ou les incivilités, à l’insécurité routière. On vous demande beaucoup, mais on sait aussi qu’on peut compter sur vous » a déclaré la directrice de cabinet du préfet.

Cette année sur tout le département, il y a eu une vingtaine de nouveaux policiers arrivés. « Parfois nous avons 40 nouveaux arrivants, parfois moins, mais, de manière générale, il n’y a pas d’année sans 20-30 arrivées, ce qui correspond à 7-10 % de nos effectifs. Il peut s’agir de départs à la retraite, de mutations, de réussites au concours etc. » a terminé la directrice départementale.

Cristian Todea

 

 

nouveaux arivants police nationale  (3).JPG

nouveaux arivants police nationale  (13).JPG

nouveaux arivants police nationale  (6).JPG

nouveaux arivants police nationale  (19).JPG

nouveaux arivants police nationale  (16x).JPG

nouveaux arivants police nationale  (17).JPG