MOLKKI equipe grs 2JPG.JPG

Du 16 au 18 août prochains, quatre adhérents du groupe de la Retraite sportive mâconnaise (GRS) prendront la direction de Samoëns pour se mesurer aux meilleures équipes du monde… de Mölkky ! Sans pression et pour le plaisir.

 

Ils habitent Mâcon, Sancé et Cormoranche, sont retraités et jouent au Mölkky depuis six mois, un an et demi et cinq ans. Le Mölkky c’est ce jeu d’adresse avec des quilles en bois inventé par les Finlandais. Un jeu oui, parce que la discipline n’est pas officiellement reconnue comme un sport. Pourtant elle a son Championnat du monde qui se tiendra cette année à Samoëns, en Haute-Savoie.

Une aubaine pour Christian Baudrion, François Genna, Geneviève et Jean Martinet, qui font partie des quarante adhérents de la GRS Mâcon pratiquant le Mölkky. « On a vu passer cette info, on s’est dit que ce n’était pas loin et qu’on pouvait aller y faire un tour pour voir évoluer de très bon joueurs de niveau international, explique Christian, l’animateur de la section Mölkky qui a commencé la discipline il y a cinq ans déjà avec les Cass’quilles d’Hurigny. Et puis Geneviève a lu le règlement et a vu que c’était ouvert à tout le monde, sans niveau minimum, sans qualification ! Alors pourquoi pas nous ? »

Des Belges, des Japonais… et la GRS mâconnaise

Les voilà donc partis dans cette belle aventure à quatre : deux titulaires, deux remplaçants. Le Mondial se joue en effet en doublette. Ils s’entraînent, dans la bonne humeur, deux fois par semaine : le lundi à Cormoranche à l’Auberge chez la mère Martinet dont les époux Martinet sont les anciens propriétaires et à Charnay, place du souvenir le mercredi. Mais leur objectif sera avant tout de se faire plaisir en Haute-Savoie. « On a aussi la chance de pouvoir s’entrainer sur les terrains du Olympique Mâcon boules qui nous mets quatre jeux à disposition. »

Dans la poule 6, ils joueront sept matchs face à d’autres équipes françaises et même une autre équipe de Mâcon, mais aussi des Belges, des Suisses… et des Japonais. Au total, elles seront 122 doublettes. « On se doute que ce genre d’équipes ne fait pas le déplacement d’aussi loin juste pour participer, comme les Italiens, les Espagnols ou les Béninois. Seuls les 5 premiers de chaque poule seront qualifiés, on veut se faire plaisir, voir le haut niveau, mais on va aussi être sérieux et concentrés et jouer toutes nos chances. On a déjà fait des tournois, des tournois locaux certes, mais pour le premier on est allés en demi-finale et on a même atteint la finale une fois. »

Plaisir, adresse, tactique et chance

Ce que Christian, François, Geneviève et Jean apprécient dans le Mölkky, c’est cet état d’esprit convivial, cette bonne ambiance, ce côté à la fois sain et sportif de la discipline. « Parce que contrairement à ce que certains pourraient penser on marche pas mal lors des parties, souligne Christian. Il y a aussi ce côté adresse et tactique, il faut marquer 50 points, pas un de plus, en visant et en abattant les quilles. Si on dépasse ce score on retombe à 25. Il y aussi une part de chance, il ne faut pas se le cacher. »

Les joueurs de pétanque ont forcément certains avantages. « En effet, un bon tireur a un avantage, confirme Jean, lui même pétanqueur avec plusieurs titres et trophées à son palmarès. On a aussi une meilleure appréciation des distances. Comme le sport boules, « le Mölkky est aussi et avant tout un jeu de passion, ça nous fait sortir, c’est une activité qui entretient, il faut bouger à notre âge, mais ça nous permet aussi de voir et gens et de faire des rencontres. » Locales… et internationales donc ! Que l’aventure mondiale commence pour ces quatre retraités passionnés.

D. C.

 

 

MOLKKI equipe grs 1.JPG

Christian Baudrion, animateur de l'activité Mölkky à la GRS Mâconnaise

MOLKKI equipe grs 3.JPG

François Genna

MOLKKI equipe grs 4.JPG

Jean Martinet

MOLKKI equipe grs 5.JPG

Geneviève Martinet

MOLKKI equipe grs 6.JPG

MOLKKI equipe grs 7.JPG