ctmétragLam.jpg

Dans le cadre du dispositif national intitulé : « C'est mon patrimoine 2019 », financé en grande partie par la DRAC, le Musée des Ursulines avait pour mission de faire découvrir à des enfants un élément du patrimoine. Le choix s'est porté sur Alphonse de Lamartine, en raison des commémorations et de l'ouverture de l'espace permanent qui coïncidaient. 

Ce projet a permis à un groupe mixte de sept enfants du Point Enfant Loisirs des Blanchettes et de La Chanaye, âgés de 7 à 9 ans, de découvrir et de s'approprier ce patrimoine lamartinien. Ils ont donc participé à un stage de cinéma d'une semaine qui consistait à visiter le musée et à découvrir le métier de réalisateur. Ils sont passés derrière la caméra et ont aussi joué des rôles devant la caméra ou en fond sonore pour réaliser un court-métrage de 5 minutes sur Lamartine.

« La première inspiration du film est fondée sur l'exposition temporaire relative aux commémorations et aux projets pour la statue. Ensuite, ils ont découvert Lamartine en ville et ont choisi eux-mêmes les sujets les plus intéressants dans sa vie. Ces extraits, l'association Ciné Ressources 71, les a écrit pour en faire un documentaire. » a précisé Emilie Decombe, médiatrice culturelle au musée, touchée par l'enthousiasme manifesté par les jeunes.

Claire Santoni-Magnien, responsable de la communication du musée, a monté ce projet en partenariat avec les quartiers :

« C'est une manière de pérenniser la relation entre les quartiers de Mâcon et le musée pour que chacun s'approprie le patrimoine local. On est vraiment au cœur de notre mission de transmission et de sensibilisation. Les enfants ont découvert et se sont mobilisés pour Lamartine. C'est une très belle opération. Nous avons pu aussi développer un partenariat avec une structure locale. Le projet de Mâcon a donc été sélectionné pour la deuxième fois. »

Ciné Ressources 71 a pour objectif de promouvoir le cinéma envers les jeunes notamment. « Ses missions concernent la production de film, l'accompagnement à la production d'amateurs ou de professionnels et l'éducation à l'image par des ateliers de cinéma pour tout public » a souligné Absinte, auteure du scénario et chargée de l'encadrement du stage, accompagnée de son collègue Antoine, monteur, responsable de la technique.

Le film a été projeté pour la première fois au Musée des Ursulines, ce vendredi, en présence d'Hervé Reynaud, adjoint à la culture et de Caroline Théveniaud, adjointe chargée de la vie dans les quartiers.

M.A.

 

CtmétLam (1).JPG

Photos : M.A.

CtmétLam (3).JPG

Hervé Reynaud entouré (à droite) de Michèle Moyne-Charlet, conservatrice et de Caroline Théveniaud

CtmétLam (2).JPG

CtmétLam (4).JPG

CtmétLam (5).JPG