Ces derniers jours, à travers différents quartiers de la ville de Mâcon, plusieurs bouches à incendie ont été ouvertes illégalement, parfois même dégradées, dans une impunité quasi totale, alors que de tels agissements peuvent avoir des conséquences potentiellement très graves sur la population de la commune.

Ces actes de délinquance, qui ne sont pas un “jeu”, souvent le fait de jeunes inconscients, sont révoltants à plusieurs titres. Ils mettent en péril l’action des services de pompier en cas d’incendie, ils portent atteinte au fonctionnement normal des circuits d’eau dans les villes et génèrent un gâchis moralement insupportable d’une ressource aussi précieuse que vitale : l’eau.

Pour que ces dégradations, qui deviennent récurrentes à chaque vague de chaleur, cessent enfin, et compte tenu du profil généralement jeune des coupables lorsqu’ils sont appréhendés, il est impératif de responsabiliser les parents en les obligeant à supporter, en plus d’une amende très lourde, le coût de remise en état des bouches à incendie.

En la matière il n’y a pas de “petit délit“, le phénomène « Street-Pooling » et de dégradation des bouches à incendie a pris une telle ampleur dans les quartiers Mâconnais, que les pouvoirs publics comme la Justice se doivent de réagir.

 

Aurélien DUTREMBLE

Responsable Rassemblement National du secteur Mâconnais

Délégué Départemental Adjoint du Rassemblement National de Saône-et-Loire