dimanche 18 août 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg

On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

 

 

C’est une délibération concernant le marché de plein-air du centre-ville qui a mis le feu aux poudres, voyant Stéphane Guiguet et Rodolph Martin (PS) monter dans les tours comme rarement, Rodolph Martin adoptant l’attitude tribunitielle, levant les bras vers le maire et se lançant dans une tirade dénonciatrice.

Au commencement était la délibération n°10… Après que l’adjointe à l’Economie Virginie De Battista en ait décliné le contenu – en résumé, « la Ville de Mâcon a décidé de réaliser une étude sur le développement du marché de plein air en centre-ville » , Stéphane Guiguet attaquait sur le développement durable et la désertification du centre-ville, relayé par Rodolph Martin qui concluait en assenant : « (...) votre échec cuisant en matière de développement commercial ! », se servant entre autres de la fermeture récente des halles St-Pierre. Mais pas seulement : « Vous devriez questionner votre vision de bétonneur. Dans quelques années, il faudra certainement revoir les choses avec de la végétalisation. Je vous dit ça en pensant au chatier de la place Genevès. »

Et de s’enflammer… « 2 rideaux sur 3 se ferment en centre-ville, la ville atteint 18% de vacance commerciale, le taux de pauvreté augmente, le taux de chômage est de 18% à Mâcon, tout comme la pression fiscale, autant de familles touchées qui ne consomment pas ; 1 famille sur 5 vit sous le seuil de pauvreté, elle ne consomme pas... les logements sont vieillissants et insalubres, les gens qui y vivent ne consomment pas… Les difficultés d’accès au centre sont flagrantes ; les difficultés du centre-ville sont bien structurelles et pas conjoncturelles. Les surfaces commerciales ont explosé à l’extérieur de Mâcon. En 6 ans, vous n’avez rien fait ! »

Réponse de Jean-Patrick Courtois : « Continuez comme ça, vous êtes toujours à côté de la plaque. La politique, ce ne sont pas des déclamations comme vous venez de le faire, c’est de l’action, du réalisme, du pragmatisme. Avec le programme Coeur de vie, coeur de ville, ce sont plus de 150 millions qui ont été investis dans le logement, le commerce et l’activité économique. Nous avons pu faire tout ça car la situation financièrede la Ville est saine, nous sommes moins endettés qu’ailleurs, et il y a une convergence de vue entre l’Agglomération et la Ville de Mâcon.

Nous avons facilité la création de 700 emplois à Mâcon.

Deux entreprises vont prochainement s’installer en centre ville, ramenant plus de 200 personnes. Nous allons débloquer également une aide pour les commerçants et créer deux parkings sous-terrains, dont un place de la Barre.

Quant à la végétalisation, rassurez-vous, la future place Genevès aura plus d'arbres qu'elle n'en a jamais eu. Et ce que vous réserve Géarard Colon avec le projet Saône digital sera aussi frappé de cette préoccupation. »

Des propos qui n’ont pas calmé Stéphane Guiguet, reprenant de plus belle : « Tout va bien à Mâcon, c’est ça ! Les Mâconnais vous ont fait confiance, vous n’avez que ça comme argument. Mais Balkany aussi, votre ami politique, a été réélu !… (haut le coeur dans les rangs de la majorité).

Les chiffres sont ce qu’ils sont, 18% de chômage à Mâcon. »

« Les emplois logistiques sont des emplois précaires M.le maire, j’en sais quelque chose » rattaquait Rodolph Martin.

« Le groupe Alainé achète un terrain qui va accueillir 80 emplois » répondait le maire, « je suis fier de ce groupe. Vous considérez que ce sont des emplois au rabais peut-être ?! Moi j’en suis fier, je le répète. C’est une politique globale que nous menons. »

Et le maire de mettre un terme à cet échange houleux en soumettant au vote cette délibération, qui sera adoptée à l’unanimité.

 

Rodolphe Bretin

 

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.