MACON triathlon 19 juin.jpg

Le week-end dernier, les triathlètes mâconnais étaient sur tous les fronts avec, pour commencer, les équipes féminines et masculines à Besançon à l’occasion des demi-finales du Championnat de France des Clubs D3.

Après s'être brillamment qualifiés lors du Triathlon du Creusot, les valeureux triathlètes ont malheureusement échoué, sans démériter toutefois. Dans une compétition très relevée, la marche était trop haute. Toutes et tous ont porté fièrement les couleurs du club mâconnais. Les plus jeunes, qui ont prit goût à ce challenge, reviendront encore plus motivés et plus forts l'année prochaine.

A 600 km de là, le champion de Bourgogne vétéran, Stéphane Broyer, participait à la première édition du Triathlon Half (1 900 m, 90 km, 21 km) des Sables d’Olonne, aux côtés de 2 850 autres athlètes, dont une trentaine de professionnels, avec l’espoir de se qualifier pour les championnats du monde qui se tiendront à Nice en septembre.

Il a réalisé une grosse performance en finissant à la 168e place. Après une belle natation, il a bouclé les 92 km de vélo à 38 km/h de moyenne et s’est ainsi retrouvé à la 6e place de sa tranche d'âge avant la partie pédestre. Cependant, le niveau était très élevé et une légère défaillance à pied l’a rétrogradé à la 17e place de son groupe d'âge. Il rate la qualification pour 40 petites secondes.... C'est la dure loi du sport ! Mais, à coup sûr, ce triathlète chevronné saura rebondir très rapidement.

Troisième épreuve du week-end pour les Mâconnais : le traditionnel Triathlon du Lac des Sapins à Cublize. Beau, mais très difficile Triathlon qui propose des parcours, tant à vélo qu’à pied, à fort dénivelé positif.

700 triathlètes au départ du distance M (1 500 m, 50 km, 10 km) et une grosse bagarre à l'entame de la natation. Le plus rapide des Mâconnais, Loic Duroux, a pris la 63e place en 2h51' devant Nicolas Dessainjean 86e en 2h55', Lionel Delclaux 221e en 3h11'. Belinda Dupin qui compte de nombreux podiums en courses trail a terminé 450e en 3h35'. Pour elle, c’était une grande première et, après une natation difficile, elle a fait une belle remontée à vélo et en course à pied bien sûr, sa discipline de prédilection.

Sur le triathlon L (300 m,100 km,20 km) un seul Mâconnais au départ, Bruno Promonet qui prend la 104e place en 6h23'.

Le beau temps arrive et c'est de bonne augure pour les triathlètes qui enchaînent les week-ends de course avec au programme, la semaine prochaine, le Triathlon de Chalain dans le Jura et le Triathlon de Deauville, sur la côte normande.