jeudi 20 juin 2019
  • MA REGION EST LA BOURGOGNE SPORT.jpg
  • PRESENTATION SAISON 2019 THEATRE MACON (1).jpg
  • SEQUANES JUIN2019.jpg

 

L’annulation du CDEN est un signe que l’école de la confiance n’est pas en marche

 

Les organisations syndicales et de parents d’élèves boycottent le Conseil départemental de l’éducation nationale qui devait se tenir aujourd’hui et notamment examiner le projet de carte scolaire.

Les élu-e-s du Groupe gauche 71 s’associent à ce boycott.

 

Si le travail de concertation sur la carte scolaire n’est pas remis en cause, la non-tenue de cette instance témoigne d’une défiance grandissante de la communauté éducative envers la loi du Ministre Blanquer et du Président Macron sur l’éducation.

Où est l’ambition de mixité sociale quand ce texte entrevoit de mettre en œuvre des «  établissements publics internationaux », qui ne seront accessibles qu’aux élèves de territoires et de conditions favorisés ?

Où est le choix de renforcer l’école publique quand la mesure de scolarisation de tous les enfants de 3 ans n’est en fait qu’un discret cadeau aux établissements privés, que les communes devront payer ?

Où est la dimension inclusive de l’école pour les enfants en situation de handicap quand l’accompagnement deviendrait mutualisé, et limiterait le soutien de ce public ?

Où sont les moyens nécessaires à des conditions d’enseignement du second degré équitables, quand le projet de loi déploie une volonté de mise en concurrence des établissements, des élèves et des territoires, par une autonomie renforcée ?

Où est la prise en compte de l’intérêt de l’enfant dans la réforme des rythmes de vie ?

 

La réflexion sur l’avenir de l’éducation aurait mérité une concertation ouverte et audacieuse mais le Ministre a choisi de présenter un projet sans ambition. Abrité sous des mesures techniques, celui-ci témoigne en réalité d’une vision archaïque du système éducatif, avec des mesures autoritaristes qui placent les enseignants sous la coupe d’injonctions pédagogiques. La droite sénatoriale a encore durci cette loi en y ajoutant ses vieux serpents de mer, comme la suppression des allocations familiales en cas d’absentéisme.

Elu-e-s d’un territoire où des établissements scolaires sont fragilisés par un sous dimensionnement des moyens d’encadrement, nous voulons réaffirmer que l’ambition des pouvoirs publics en matière d’éducation devrait avant tout viser à s’unir pour la réussite de tous les élèves, plutôt qu’à diviser.

 

Les 26 élu-e-s du groupe gauche 71 au conseil départemental de Saône et Loire.

Evelyne Couillerot et Violaine Gillet, Co-Présidentes.

Marie-Claude BARNAY- Edda BERGER- Laurence BORSOI- Claudette BRUNET-LECHENAULT- Edith CALDERON- Frédéric CANNARD- Sylvie Chambriat - Jean-Christophe DESCIEUX- Jean-Paul DICONNE-Bernard DURAND- Catherine FARGEOT- Jean-Luc FONTERAY- Chantal GIEN- Christian GILLOT- Raymond GONTHIER- Jean-Marc HIPPOLYTE- Elisabeth LEMONON- Dominique LOTTE-Christine LOUVEL- André PEULET- Alain Philibert- Fernand RENAULT- Françoise Verjux-Pelletier- Jean-Yves VERNOCHET

 

 

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.

ELECTIONS EUROPÉENNES : La candidate Sylvie Guillaume est venue à la rencontre des socialistes mâconnais

Sylvie_Guillaume_PSMâcon_040520190002.jpg
Les socialistes mâconnais accueillaient Sylvie Guillaume hier, députée européenne et n°2 de la liste « Envie d’Europe » (PS, Nouvelle Donne, Place Publique et PRG) aux prochaines élections européennes. Pour l’occasion, un café-débat à la rencontre des associations de soutien aux migrants était organisé.

BENJAMIN DIRX : « Il faut bien prendre en compte la réalité économique et la réalité écologique »

Benjamin-DIRX.jpg
Suite à l’allocution présidentielle de jeudi dernier et concernant les mesures annoncées, alors que le mouvement des Gilets jaunes se poursuit, le député LaRem a bien voulu répondre à nos questions.

EUROPÉENNES – Laurence Lyonnais à Mâcon : « C'est l'Europe telle qu'elle se construit aujourd'hui qui prépare la guerre »

FI MACON LAURENCE LYONNAIS1.jpg
On le sait et on le dit souvent, l'idée originelle de l'Union européenne est née de la volonté de garantir la paix en Europe. Mais aujourd'hui, en 2019, pour la candidate de La France Insoumise, « c'est l'Union européenne telle qu'on nous la propose qui conduira à la guerre, en mettant les travailleurs en compétition. »

EUROPÉENNES - Julien Odoul (RN) : « Nous avons une chance historique de faire l’Alliance européenne des Nations, au service des peuples »

ODOUL EUROPEENNES MACON1.jpg
Le Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est venu à Mâcon ce vendredi soir faire campagne.