44575390_10215887623056683_7298086559113281536_n.jpg

Ce mercredi soir, le documentaire "À la mort, à la vie" sera projeté en avant-première nationale au Cinémarivaux. À cette occasion, le réalisateur, Thibaut Sève, qui a grandi à Mâcon, a répondu aux questions de Mâcon Infos.

« J’ai découvert l’audiovisuel grâce à une option du lycée René Cassin de Mâcon », rappelle le jeune réalisateur de documentaires de 36 ans qui s’est ensuite perfectionné par un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) spécifique. « Á l’issue de mes études, j’ai monté des documentaires pendant dix ans et j'en réalise un par an depuis 2011. »

« J’apprécie de revenir en Mâconnais et plus largement de tourner en région Bourgogne Franche-Comté, institution qui a d’ailleurs largement contribué au financement de ce documentaire de 52 minutes. »

Cet intermittent du spectacle a commencé à s’intéresser au métier émergent de biographe de fin de vie suite à un article du Figaro à l’été 2015 : « J’ai laissé l’idée mûrir puis le projet s’est monté progressivement. »

Ce métier est en train de s’inventer. J’ai décidé de dresser le portrait d’une pionnière : Christelle Cuinet, dôloise de 50 ans reconvertie après un début de carrière en tant que prof de Lettres. Elle enregistre la parole de personnes proches de la fin et en fait un livre qui sera offert aux proches. Il s’agit d’un véritable sacerdoce réalisé avec amour.

Le documentaire s’intitule « Á la vie, à la mort » puisque cette biographe s’est spécialisée dans les récits de vie de personnes en soins palliatifs. Cette Jurassienne est maintenant très demandée par les hôpitaux de son secteur.

« Elle en est à vouloir former des gens à son métier, glisse le réalisateur expatrié à Paris. En effet, l’idée forte du métier est de confier l’écriture à une tierce personne (Ndlr : extérieure à la famille). L’ouvrage est généralement imprimé en une dizaine d’exemplaires pour les proches. Le financement de ce travail de ce recueil d’informations puis d’écriture au plus près des propos du malade est assuré soit directement par les familles soit par l’intermédiaire de fondations. »

Ce documentaire profondément humain sera à découvrir en avant-première nationale ce mercredi 22 mai à 20 h au Cinémarivaux. Thibaut Sêve sera présent, accompagné de l'héroïne du film Christelle Cuinet

Le réalisateur d'origine mâconnais travaille déjà à l’écriture d’un prochain documentaire dédié au dimanche, « jour de relâche et de temps libre qu’il convient de préserver ».


Éric Bernet

 

alavie-affiche-texte-toutevie.jpg