Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (33).jpg

Retour sur la rencontre de samedi soir. Le match vu par le speaker

Ceux qui avaient prévu un weekend au chaud…

… en ont été pour leurs frais ce samedi. Moi le premier. Après la magnifique victoire contre Rezé lors du match-aller la semaine dernière, je m’étais dit que le match retour en pays nantais n’était qu’une formalité. Eh bien, non !! Il a fallu que les Pinkies enrayent la belle machine charnaysienne, et perdent de 5 points à l’extérieur.

En cette veille de 1er mai, un brin de muguet du pays nantais aurait peut-être changé la donne. Donc les différentes soirées prévues par tous les fans du Cbbs sont tombées à l’eau (c’est le cas de le dire), et il a fallu revenir au Cosec pour un match d’appui face à Rezé.

La plancha bâchée, la côte de bœuf au congèle, et le rezé (pardon le rosé) de Provence remisé au frigo. Ceux qui partaient au ski ont quitté les leurs. Et pour ceux qui avaient comme dessein de rejoindre les eaux bleues turquoise de la Méditerranée, il ne leur restait qu’à admirer un bloc de (foie gras) canard WC dans leurs toilettes. C’est la même couleur.

Mon dossier sous le bras…

…et des piles neuves dans le micro, et hop direction le Cosec de Charnay pour cette fameuse belle, que tout le monde n’attendait pas.

En avant-match, les U15 féminines affrontaient l’équipe de l’Elan Chalon, et se sont malheureusement inclinées de quelques points. Bravo quand même les filles. Mine de rien, (ou de crayon), ce troisième volet de la saga Charnay-Rezé est important car il ouvre en grand les portes des ½ finales de play-offs à l’équipe vainqueuse. Pas sûr ! Vaincrice ! Non plus ! Pour vainqueresse, le doute m’habite ! Victorieuse me semble le terme le plus approprié. Donc, disais-je, pour l’équipe qui gagne ce soir, c’est direction les demi-finales, et donc une marche de plus franchie vers la Ligue Féminine, et ainsi tutoyer le haut-niveau.

Présentation des équipes et coup d’envoi

Tout le monde est à son poste.

La Nicolas’s family est rentrée toute bronzée de vacances, et se colle aux stats pour la soirée. Ça commence à coûter plus cher en bougies qu’en gâteau pour Fabrice qui fête son anniversaire ce dimanche, et ce sont les U7, pas peu fiers, qui font leur entrée, en accompagnant les Pinkies lors de la présentation des équipes, dans un Cosec inondé de magnifiques jeux de lumières, mises en place par Éric et Fred. Chapeau. Ça crée une super ambiance, et le nombreux public a fortement apprécié ce moment de partage coloré et teinté d’émotion. Waouh !! A refaire.

C’est la charmante Marie Saunier, directrice d’Intermarché Mâcon Sud, et le non moins sympathique Pierre Petit, directeur de Collet Industries (dont les portes seront ouvertes les 8-9-10-11 et 12 mai) spécialiste de la plancha, à Feillens, qui donnent le coup d’envoi de ce match sous haute-tension (comme on dit chez Enedis). Thierry Chevenet et ses fromages de chèvres d’Hurigny, et Patrice Perrusset et ses pâtisseries Saint-Laurentines se tiennent prêts pour la soirée Vip d’après-match. Un grand merci à tous.

Souvenirs, souvenirs..

Du coté de Rezé, on note la présence sur le parquet de Jennifer Digbeu, dont c’est le dernier match ce soir (en cas de défaite), et dont le papa Albert a fait les beaux jours de Charnay il y a quelques années. Par respect pour mon cousin Gilles Manigand, je n’en préciserai pas le nombre. Également celle de Pierrette Sylva qui a évolué au Cbbs quelques saisons en arrière.

L’araignée, l’araignée est tombée dans la purée (chanson bien connue)

Alain Robert, le Spiderman français, qui en plat principal a gravi vendredi la tour des archives afin d’y dévoiler un immense maillot jaune en l’honneur du passage du prochain Tour de France, et qui en dessert, s’est offert l’ascension de l’hôtel Panorama 360, hier matin. Sacré appétit l’araignée. D’ailleurs, ne le trouvant plus hier soir, j’ai regardé du regard, au plafond du Cosec. Mais non, il était déjà reparti pour Bali. C’est ballot. A contrario du Prince Charles d’Angleterre, Alain Robert est véritable homme-araignée, lui. Et toc !!

Et hop, c’était parti pour quarante minutes de basket de haute-volée

Laetitia Guapo donne le la de cette partition, et marque les deux premiers paniers de la rencontre, en moins d’une minute. Irma Rahmanovic s’en mêle avant que Mélanie Devaux propulse un trois-points, bien nommé, puisqu’il vaut justement trois points.

Pour Rezé, Touré, Kouyaté, et Sylva, en bonnes infirmières calment l’hémorragie, en mettant du pion. Mais c’est comme badigeonner du mercurochrome sur une jambe de bois. Ça ne sert à pas grand-chose. Les charnaysiennes repartent du bon pied (Allô les bons pieds), marquent, avant que Kani Kouyaté tire à trois points, et calme les ardeurs (et non pas les hardeurs). Mélanie et Laetitia shootent, et la fin du premier ¼ temps buzze sur le score de 19-13. Tout va bien !!

A la reprise, deux séries de 7-0, entrecoupées de deux lancers-francs rézéens réussis, permet au Cbbs d’afficher un score double de celui de ses adversaires (30-15). C’est à ce moment-là que Laetitia a l’idée (sans Johnny), avec Laure d’artiller respectivement à 2 et 3 points (35-15).

En face, Goundo Diallo shoote deux fois à trois points, en moins de temps qu’il n’en faut à un banquier pour écrire un billet d’humeur, et met pour Rezé, du beurre dans les épinards (L’épinard est obligatoire). Kani Kouyaté marque 4 points de suite, avant qu’Irma et Romane ne lui rendent la pareil (photo, ce qui fera plaisir à Dominique Martin, l’excellent photographe de Mâcon Infos ;-)). Mais décidément, Goundo Diallo est intraitable, comme le traiteur, et score encore à trois points, à une poignée de secondes de la fin de cette première-mi-temps (45-29).

Lors de la mi-temps

Encore une fois, une foule dense se presse à la buvette, et il est quasi impossible de s’en approcher. Pareil aux pizzas. Tant mieux. Même aux toilettes, ça fait la queue. Incroyable.

Et le match reprend

Au bout de trois minutes, les Pinkies pointent au score avec vingt points d’avance, devant des Loiratlantiquiennes qui tournent en rond comme dans un manège à poneys. Ce fameux manège à poneys qui, je vous le rappelle n’est nippon, ni mauvais. Vous, je ne sais pas, mais moi, je ne peux pas le saquer. Alors que je m’égare (du TGV), Oumou Touré marque à trois points, avant que Mélanie Devaux, qui ne faisait pas la tête, lui réponde du tac au tac. Non mais !!

Et comme c’est elle la cheffe, elle remet deux points par-dessus Par-dessus, c’est bien. C’est mieux que manteau. "Remet deux points manteau" ne veut absolument rien dire du tout. L’écart grandit (comme le Mahatma en Inde), croit (comme Mireille Mathieu), et Johanna clôt ce troisième ¼ temps sur le score 64-40.

Avec 24 points d’avance, je suppose que la messe est dite Edith.

Le dernier ¼ temps va être décisif (en même temps c’est le dernier)

Pendant que les rézéennes regardent leur montre, afin de rentrer le plus vite au bercail, Laetitia et Chloé balancent du 3 points, aussi facilement que quand Manchester United a torché le PSG au mois de mars. Sixtine Macquet en profite pour marquer 3 fois 2 points, après que Laure, Chloé ou Romane en aient fait de même.

Fin de la fin devant un public debout, remonté comme une montre à aiguilles, et qui alterne entre ‘’ici, ici, c’est Charnay’’ et ‘’on est en demie’’, dont la rue des écoles se souviendra longtemps (87-50). Le ban bourguignon est repris tous en chœur, et le tour d’honneur se fait en sourire sous les jeux de lumières du début.

Après un match comme ce soir, personne ne comprend toujours pas pourquoi il a eu lieu.

Et ensuite ? me demanderez-vous

Ce sont nos amis de Montbrison qui s’offrent la seconde demi-finale, en battant Chartres à Chartres (63-65). Le quatrième match de ces ¼ de finale fait la part belle à Toulouse qui bat Reims lors du troisième match (84-57). Nous avons donc pour le premier match de ces demi-finales :

Toulouse-Angers le mardi 7 mai à 20h00 / Retour le vendredi 10 mai à 20 heures

Charnay-Montbrison le mardi 7 mai à 20h00 / Retour le dimanche 12 mai 20 heures

 

Pour info, Matthieu Chauvet, le coach du Cbbs aimerait encore plus de bruit mardi soir. A bon entendeur…

Bon allez, je vous laisse, j’ai une côte de bœuf/rosé à la plancha qui m’attend. Bonne semaine !!

 

Duel des scoreuses : Laetitia 19 pts Keyona 17 pts pour le Cbbs

Pour Rezé : Kani Kouyaté 20 pts et Oumou Touré 13 points

Rémy Mathuriau

Photos : Dominique Martin

 

 

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (1).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (10).jpg

Alain Robert, le Spiderman français

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (3).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (15).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (7).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (5).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (4).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (9).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (7).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (8).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (11).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (16).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (17).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (19).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (21).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (22).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (23).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (24).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (25).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (26).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (31).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (32).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (33).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (35).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (36).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (37).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (38).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (29).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (2).jpg

Dominique MARTIN-0264 match play off CBBS (28).jpg