CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 16.jpg

Le match vu par le speaker

 

Y’a plus de saison ma bonne dame

Alors qu’au mois de février dernier, les doudounes et les polaires étaient remisés au placard, que les barbecues fumaient déjà, et que les piscines étaient débâchées, là on se retrouve avec un week-end de fin avril digne d’un séjour estival en Normandie. Macon-Infos va certainement recevoir des plaintes normandes. Mais tant pis pour eux. Les giboulées d’avril alternent avec celles de mars, et c’est la cata. Heureusement qu’il a fait chaud dimanche dernier. C’était vraiment un week-end de Pâques beau, comme diraient les croisiéristes partant en mer avec les Voyages Michel.

 

Entrée au chapeau (chapeaurait être mieux, mais chapeau quand même) (bof)

Voulant créer l’originalité, le Cbbs avait décidé de mettre un chapeau à l’entrée, afin que les spectateurs donnent ce qu’ils veulent. Enfin, ça ressemblait à un chapeau, mais de loin. Il pouvait y avoir méprise. Je ne sais pas si c’était une jante de camion, un tambour de machine à laver, un cercle à former le comté, ou quoi que ce soit. Allez, j’en en ras la casquette, et le prochain coup, on amènera soit Bob l’éponge, soit un chapeau breton pour faire plaisir à Matthieu Chauvet.

Mais le public et les partenaires ont joué le jeu en remplissant copieusement ce fameux chapeau. Merci à tous de cette belle générosité. A la boutique, les nouvelles écharpes du Cbbs ont été prises d’assaut. Nos charmantes hôtesses vont en recommander. Je remarque que deux nouvelles têtes sont présentes à la table de marque. En effet, Jérémy et Adeline œuvreront aux côtés de Chinese, et de l’indétrônable Monique, qui m’avoue écouter en boucle depuis le vendredi soir, à fond dans sa voiture, le lac du Connemara pour se préparer à l’ambiance du samedi. Beau boulot aussi à vous quatre !! Aurélie et Fred sont aux manettes des statistiques pour la fédé. Biz aussi à vous. Laure à la caméra, Bilel, Francis et Pierre filment pour Youtube. Good job tout le monde.

 

Les anciennes de retour

Sachant que les places allaient être rares, beaucoup de monde se pressait dès 18h30 à l’entrée du Cosec (là où se trouvait le fameux chapeau). Ça  bousculait sévère au portillon, alors que l’odeur des pizzas commençait à suinter dans les travées de Cosec.

Coup de pas de bol, la buvette était en rade avec la tireuse à bière. Les joints poreux fuyaient, et Nadine n’était toujours pas rentrée de Hollande, avec ceux de rechange. Faut dire que ce n’est pas marrant quand le gaz part. Il a fallu donc bricoler avec les moyens du bord, et c’est Philippe, un presque ancien du gaz qui avec son couteau, et uniquement son couteau, a résolu (verbe résoler du premier groupe : je résole, tu résoles, ils ou elles résolent) le problème. Bravo les buvettiers.

J’ai pu remarquer la présence d’ancienne joueuses du Cbbs dans les gradins. De peur d’en oublier, je ne les citerai pas, mais ça fait plaisir de voir qu’elles n’ont pas oublié leur club préféré. De plus, elles sont toujours aussi jeunes et aussi belles. Sympa les filles.

 

Toc, toc, toc ! Qui est là : c’est Rezé !! Rezé qui ?? Rezé de Provence !! Ben non !

Je cause, je cause, je fais ma fille, et je n’ai toujours pas parlé de qui venait jouer ce samedi soir. Petit rappel qui s’impose à ceux qui n’ont rien suivi de la saison, et qui risquent de ne rien comprendre, si je les laisse dans leur ignorance. Le Cbbs avec ses 19 belles victoires, et ses trois petites défaites, n’a laissé que des miettes à ses adversaires cette saison. Donc, les play-offs pointent leur nez, avec Toulouse et Angers qui collent aux basques (comme on dit à St Jean de Luz) du club charnaysien.

Plus cinq autres équipes qui ont encore envie d’en découdre. Les Pinkies recevaient ce soir l’équipe du 44, Rezé, de la banlieue nantaise. Rezé, huitième du championnat, déjà battu deux fois cette saison par le Cbbs, et qui venait tout de même vérifier si ces deux défaites ne ressemblaient pas à une erreur de parcours. On ne sait jamais.

 

Présentation des équipes et coup d’envoi

C’est entre la Charnaysienne (remix de la Marseillaise) reprise à l’unisson par des gradins colorés de rose, et un clapping, désordonné certes, mais tellement magique, que les deux équipes sont présentées. Le coup d’envoi fictif est donné conjointement par Fabien Hugonnet de Arcem Assurances, et Fred Asselos de Bureau Vallée, les deux parrains de la soirée.

La cave des Terres Secrètes de Prissé, et la maison Ravassard traiteur à Mâcon, Prissé et Charnay se tenaient prêts pour la soirée VIP d’après-match. On devrait se régaler. Le partenariat a vraiment du bon. Et on n’était pas à l’abri de passer une bonne soirée. Merci à tous.

 

Et hop, c’était parti pour quarante minutes de basket de haute-volée

Ou de haute-voltige comme on dit à la Patrouille de France, ou de Haute-Volta comme on dit au Burkina-Fasso. Fallait jouer sérieux et avec rigueur ce premier match des 1/4 de finales de play-offs.

Et c’est Laetitia Guapo (Prononcez Goua comme le Guatemala), qui met le premier panier de la rencontre. Mélanie Devaux et Keyona Hayes lui emboitent le pas, et hop ! 9-0 au compteur. Tout le monde y va de son panier de la ménagère de moins de 50 ans, et on arrive à 17-4 au bout de sept minutes. Rezé reprend un peu du poil de la bête, attaque, défend, rebonde, récupère et marque quand même. Fin du premier ¼ temps sur le score de 20-14, suite à deux lancers-francs réussis par Kani Kouyaté de Rezé.

 

Début du second ¼ temps, qui voit Rezé se rapprocher dangereusement à deux points (22-20), grâce à une Manuela Hatchi (à tes souhaits) enrhumée. Chloé donne une bouffé d’oxygène au Cbbs en propulsant un trois points. Suite à deux fois deux points de Keyona (31-24), Rezé prend son premier temps-mort afin de resserrer les boulons de son effectif, de peur que la machine Loiratlantiquienne s’enraye.

Après vérification, tout est bon, et le coach renvoie ses joueuses au front. Et c’est au tour de Laure Belleville de mettre le feu aux poudres en balançant deux missiles parquet-panier à trois points, en une poignée de secondes. De quoi décourager l’adversaire. Malgré tout, Kani Kouyaté loue une tarière chez Locamuc, creuse un trou, et va y puiser des ressources pour enfiler trois lancer-francs, et rapprocher les rézéennes à 10 points (37-27). Mais Keyona et Mélanie veillent autant au grain qu’un meunier sur son blé, et font passer le score à +14 (43-29). Et le buzze buzze sur le score de 47-31.

 

Lors de la mi-temps

Impossible de s’approcher des toilettes tellement le monde se presse aux deux buvettes. Alors, autant il est simple de se retenir de se désaltérer, autant il est plus compliqué de se soustraire à une envie pressante. C’est un vrai parcours du combattant, en un seul mot s’il vous plait.

Pendant ce temps-là, la tireuse à bière avait repris des couleurs, et le breuvage ambré coulait à flots. Nouveauté pour ce match : aucun des fûts de bière ne portait le même nom. On m’a répondu que c’était pour éviter de faire doublons (je l’aime bien celle-là). Une plancha de chez Collet Industries est mise en jeu lors de la tombola, ainsi qu’une séance de réflexologie plantaire chez Laure Royer, un bon d’achat à la Lingerie Gaillard, et le sac des voyages Michel. Merci à tous ces partenaires.

 

Et le match reprend

Mélanie, puis Johanna font basculer le score à plus de vingt points d’avance, alors que les joueuses de Loire-Atlantique sont maladroites. En moins de temps qu’il n’en faut à une cougar sur le guépard pour monter dans sa Jaguar et aller à Lyon, les Pinkies continuent leur marche en avant, et pointent à 27 points d’avance sur des adversaires dépitées (de la majorité).

Rezé met quasiment (vous connaissez la différence entre un crocodile et un alligator ? Non ! C’est caïman la même chose) trois minutes avant de retrouver le chemin des filets. Le public, flairant le bon coup, et voyant déjà pointer la victoire, se lance dans une Ola charnaysienne digne de ce nom. Super. A refaire ! Fin du troisième ¼ temps avec 26 points d’avance dans la musette (26-40). Ce qui ferait plaisir à Yvette Horner et son piano à bretelles.

 

Le dernier ¼ temps va être décisif (en même temps c’est le dernier)

Mais revenons à nos moutons nantais. A la reprise, Sixtine Macquet marque son territoire et deux points en même temps. Chloé réussit ses deux lancer-francs, avant que Romane Jeanneaux tire à trois points devant un public chaud comme un four à pain. Kani Kouyaté essaye d’éteindre l’incendie à elle toute seule, en collant un 6-0 (73-51) au Cbbs. Irma met quatre points d’affilée, avant que Laure n’arrive à clore le dossier ‘’Rezé aller’’ avec un deux points. (80-57), devant un public debout et entonnant un ‘’Ici, Ici, c’est Charnay’’ dont les adversaires se souviendront longtemps.

Petit message perso à mon collègue speaker de Rezé pour mardi : mets les watts, les Pinkies adorent ça ;-). Le ban bourguignon résonne dans le Cosec en feu, et le tour d’honneur se fait en sourire.

 

Soirée des pertes

Avec la perte du match par les rézéennes, c’est une spectatrice qui avait perdu son sac à main, et un spectateur qui avait égaré ses clés de voiture. Le premier a été retrouvé sur le fauteuil de la dame. Et les secondes ont été retrouvées dans le sac à main de la dame du monsieur. Si vous n’avez pas compris, faites remonter à macon-infos, qui transmettra.

 

Et ensuite ? Me demanderez-vous

C’est simple, vous répondrais-je. Mardi 30 avril, les Pinkies se rendent à Rezé pour le match retour. En cas de défaite là-bas, une belle se jouera à Charnay samedi prochain. Et en cas de victoire, c’est le ¼ de finale gagné pour le Cbbs, et donc un samedi de repos pour les filles.

Si les Pinkies optent pour la deuxième solution, on vous donne rendez-vous le mardi 7 mai pour le premier match des demi-finales, contre on ne sait pas qui encore.

Les résultats des autres rencontres sont : Toulouse-Reims 66-71. Angers-Aulnoye 85-82. Chartres-Montbrison 49-48. Tout ça promet du spectacle.

Bon allez, je vous laisse, j’ai un Bäkeofe qui m’attend. Bonne semaine

 

Duel des scoreuses : Keyona 21 pts et Mélanie 16 pts pour le Cbbs

Pour Rezé : Kani Kouyaté 21 pts et Oumou Touré 18 points

Rémy Mathuriau

Photos Dominique Martin

 

 

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 5.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 19.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 18.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 17.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 15.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 14.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 13.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 12.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 11.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 10.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 9.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 8.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 7.jpgCBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 6.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 3.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 2.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 1.jpg

 CBBS REZE PLAYOFFS 2019 - 20.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS22 - 3.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS22 - 2.jpg

CBBS REZE PLAYOFFS22 - 1.jpg