dimanche 7 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

EELV demande l'abandon de la procédure de prélèvement d'ADN à l'encontre de trois militants pacifistes. Suite à une action non violente pour dénoncer les investissements climaticides des banques dans les énergies fossiles et dans les paradis fiscaux. Le dépôt de plainte du Crédit Agricole a conduit à une convocation en gendarmerie pour prélèvement d'ADN.

Cette criminalisation de l'action associative, comme syndicale, est une atteinte à notre démocratie. Quand une société remet en cause les libertés fondamentales, comme le respect de la vie privée, et qu'elle transforme les militants en terroristes, la dérive est évidente et insoutenable pour les humanistes et les défenseurs des droits. Elle doit toutes et tous nous mobiliser.

Ces militants sont des lanceurs d'alerte qui s'inscrivent dans les mobilisations pour sauver le climat qui semblent pourtant largement partagées. La réponse des autorités est totalement disproportionnée par rapport à la situation. EELV rappelle que la France est en infraction « démocratique » eu égard au droit européen. En effet, la jurisprudence relative au prélèvement d'ADN, issue de l'arrêt Ayçaguer rendu par la Cour Européenne des Droits de l'Homme et qui condamne la France pour non respect de la vie privée, est applicable depuis 2017.

EELV appelle donc à soutenir les lanceurs d'alerte, samedi 6 avril à 10h30 pour sauver l'Etat de droit et nos libertés fondamentales

 

Claire Mallard et Mourad Laoues pour EELV Bourgogne

 

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.