jeudi 21 février 2019

Il est rare de voir une femme arriver sous escorte à l’audience du Tribunal Correctionnel. Elle a 31 ans, elle s’appelle Isabelle B., est née à Sainte-Foy-Lès-Lyon et scelle son destin à Mâcon.

 

Connue pour pochtronner et trainer avec des clochards derrière l’ancienne maison d’arrêt d’ici, elle offre un visage bouffi, mangé par l’abus d’alcool, sur une silhouette encore jeune. Un foulard blanc souligne le haut de son visage et dégage ses cheveux en arrière, elle porte un jean et un tee-shirt tout neuf avec des petits chiens dessus. Elle est poursuivie pour évasion.

Isabelle B. a quelques condamnations pour violences, la dernière date de 2014 : 8 mois de prison dont 4 mois avec sursis et un suivi "mise à l’épreuve". Elle est écrouée, puis sa peine est aménagée, on lui propose un bracelet de surveillance électronique. Elle n’a pas de famille ici, et pas de liens familiaux de toute façon, aussi, un ami, Monsieur K., locataire rue Gambetta, se porte garant : Isabelle pourra finir sa peine en étant domiciliée chez lui. Elle s’y installe. Elle a droit à 3 heures quotidiennes de sorties, mais, dit-elle, elle a du mal à sortir : « Je me bloquais à l’intérieur, et même pour aller faire des démarches, c’était difficile de sortir. »

Elle se soumet cependant à ses obligations : dans le cadre du suivi "mise à l’épreuve", elle se rend au centre d’addictologie, pour l’alcool, à cause de l’alcool, contre, en fait, pour s’en débarrasser, le quitter, et ce surtout parce qu’elle y est contrainte. De son côté Mr K. a lui aussi une obligation de soins, pour le même problème, avec le même niveau de contrainte.

« Mais on buvait fréquemment, et c’est à cause de ça que c’est arrivé. » explique-t-elle calmement.

Le 22 avril dernier en pleine nuit, la police est alertée car le boîtier du placement sous surveillance électronique ne fonctionne plus. Elle débarque au domicile : le locataire et la jeune femme se disputent violemment et Monsieur K. a débranché le boitier. Les policiers rebranchent le boitier, parlent avec les ivrognes, et les ramènent au calme, croient-ils, car à l’aube, Mr K. va passer le boîtier par-dessus la rampe d’escalier, et va coller Isabelle dehors : « Tu dégages, t’es pas chez toi. »

Isabelle ne veut pas être poursuivie pour évasion, et puis, elle est seule, isolée, ne saurait pas où aller : elle appelle la police, explique sa situation, on la récupère rue de l’Héritan, et on l’incarcère.

Elle aura une visio-conférence, de la maison d’arrêt de Dijon (le centre pénitentiaire de Varennes n’accueille pas de femmes) avec le Juge d’Application des Peines de Mâcon, elle lui dira vouloir purger ses peines en prison, et elle le confirme à l’audience :

« Je souhaite être incarcérée car je n’ai nulle part où aller. »

Le Tribunal prononce la relaxe du chef d’évasion. Isabelle n’est condamnée à rien de plus cette fois-ci qu’à son sort éthylique, sauf miracle.

F. Saint-Arroman

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.

PONT-DE-VEYLE : Une maison en feu dans la grande rue

Feu_habitation_Pdv_161218 (5).jpg
ACTUALISÉ LUNDI 14H : Un appel urgent à une aide vestimentaire est lancé.

MÂCON : Une blessée grave dans une collision avec délit de fuite

ACCIDENT MACON RUE BIGONNET 0912 - 5.jpg
ACTUALISÉ : Un appel à témoins est lancé.

SAÔNE-ET-LOIRE : 3 morts dans un crash d'avion près de Charolles

Crash avion.jpg
Après des recherches par hélicoptère, l'avion a été localisé vers 14h dans le bois de Beaubery. Les trois occupants, pilote et passagers, sont morts carbonisés. ACTUALISÉ : Le procureur Eric Jaillet, qui s'est rendu place, a donné les 1eres informations en milieu d'après-midi.

TRIBUNAL DE MÂCON – Violences conjugales : jusqu'à la plaie et l'hématome au visage

VIOLENCE CONJUGALE MACON.jpg
Elle était là, assise en face de la juge, le visage marqué par les blessures. Son homme était à quelques mètres, dans le box des accusés, escortés par les gendarmes. Le couple s'est battu dans la nuit de mercredi à jeudi...

CHARNAY : Ivre au volant, il provoque un accident et fait 2 blessés

ALCOOL AUVOLANT A CHARNAY.jpg
ACTUALISÉ : Le verdict du tribunal de Mâcon

MÂCON : Embardées sur la route, sous l'emprise de la drogue et de l'alcool, et plus encore...

C'est au volant, peu après 21h, et pourtant interdit de séjour en Saône-et-Loire (sauf pour travailler) que Frédéric, 47 ans, commet cet acte délictueux ce dimanche soir place Gardon. ACTUALISÉ : La juge a décidé de son incarcération.

TRIBUNAL DE MÂCON : Ivre au volant, il avait percuté la voiture des gendarmes

TGI_MACON.jpg
Les faits se sont déroulés samedi à 00h40 à Tournus.