SALON VINS CHARNAY FEMMES 2019.jpg

En cette journée des droits des femmes, macon-infos a souhaité rendre hommage à des femmes qui se sont fait une place dans un milieu encore très masculin il y a 20 ans. Les choses ont bien évolué. Quelques unes en ont témoigné.

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 2.jpg

Lucile Morin, 31 ans, viticultrice du Roussillon, a créé un domaine avec son compagnon. 1er millésime en 2014. Elle propose ses vins pour la 1ère fois au salon des vins Charnay.

A la question de savoir ce qu’elle souhaiterait voir changer demain pour améliorer sa condition de viticultrice, la réponse n’est pas évidente… « je cherche mais je ne trouve pas. Les choses se sont très bien passées pour moi. Nous faisons le même travail avec mon mari, nous sommes parfaitement égaux. Pourtant je n’ai pas de filiation viticole. Je me suis installée avec lui, qui est fils de vigneron pour le coup, et tout a coulé de source. Ce métier est devenu une passion. Je vais d’ailleurs bientôt être tractoriste, activité qui est plutôt vue comme masculine. »

 

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 3.jpg

Même question à Marine Ferrand, 28 ans, Charnaysienne, bien connue dans notre petit coin de Bourgogne. Fille de Nadine, propriétaire du Domaine Ferrand, elle rappelle justement qu’il y a une vingtaine d’années, au décès de son papa, sa maman a repris le domaine. « Elle était la seule et première femme viticultrice d’ici. Elle a imposé une patte féminine que nous revendiquons toujours. »

Marine a rejoint sa mère sur l’exploitation il y a cinq ans. Si elle devait formuler un souhait, ce serait celui de gagner en crédibilité. « Les clichés ont la vie dure… on peut avoir des ongles, être blonde et faire du bon vin… » Le travail quotidien de ces dames le prouve s’il en était besoin. « On progresse en effet, la reconnaissance est là, mais on sent que c’est encore fragile. »

 

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 10.jpg

Pour Céline Durousseau, 43 ans, viticultrice dans le Bordelais, en couple, la question de la condition de viticultrice ne se pose pas : « Je suis à l’aise dans mes baskets. Mon grand-père était vigneron, j’ai toujours baigné dans ce milieu. »

 

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 11.jpg

Patricia (à gauche), 48 ans, est viticultrice dans le Ventoux. En couple également. Son vin est sur la table du Moulin du gastronome à Charnay et sur celle du restaurant du Pont à St-Didier-sur-Chalaronne. Elle est en bio et en culture biodynamique, mais pas certifiée. Sa sourire éclatant montre une femme épanouie dans son travail, riche de 20 ans d’expérience.

Aujourd’hui, elle veut accentuer la culture biodynamique avec l’intervention des animaux. « Le sol est vivant, je veux lui donner toute son expression. »

Sur le salon de Charnay aux côtés de son amie Christine, qui vend des séjours oenotouristiques, la passion s’exprime comme le bon vin.

Rodolphe Bretin

 

 

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 12.jpg

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 8.jpg

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 7.jpg

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 6.jpg

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 5.jpg

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 4.jpg

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 9.jpg

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 1.jpg

SALON VINS CHARNAY 2019 FEMMES - 13.jpg