jeudi 4 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

 

 


Communiqué



Des scientifiques indépendants tirent la sonnette d’alarme depuis des mois sur les effets dévastateurs pour les abeilles et la santé humaine d’une catégorie de pesticides, les SDHI, massivement utilisés en agriculture et des milliers de citoyens sont mobilisés pour obtenir une réévaluation.

Sous la pression, un groupe « d’experts » a été réuni par l’ANSES – autorité sanitaire officielle - pour faire le point sur les dangers de ces pesticides.
Le rapport de ce groupe vient de sortir : il choisit de ménager les intérêts des grandes firmes agrochimiques !  

Comme pour l’amiante, le glyphosate par lequel nous sommes déjà tous contaminés, les néonicotinoides... l’autorité sanitaire se camoufle derrière un panel d’études sélectionnées par les firmes elles-mêmes et autorise les agriculteurs à continuer d’utiliser ce poison que nous retrouverons dans notre alimentation et donc nos organismes.

Le principe de précaution est une fois encore ignoré. Le rapport ignore notamment l’impact des SDHI sur les abeilles et les vers, socles de la biodiversité de notre planète.

P0LLINIS appelle les citoyen-nes à signer sa pétition et à interpeller en urgence les parlementaires pour dénoncer ce laxisme criminel des autorités sanitaires et exiger la création d’une commission d’enquête, indépendante et transparente.

Les discours ronflants du Salon de l’agriculture ne doivent pas faire diversion : au scandale de l’inaction climatique, s’ajoute celui d’un aveuglement sanitaire dangereux.

La mobilisation des Coquelicots doit s’ajouter à ce combat crucial pour éviter l’accélération d’un désastre climatique, environnemental et sanitaire déjà engagé…

Pour signer la pétition : https://info.pollinis.org/petition-stopsdhi-commission-enquete-parlementaire/

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.