lundi 25 mars 2019

Communiqué de l’association nationale « Femmes solidaires »

Femmes solidaires est un mouvement féministe, d’éducation populaire et laïque.

Militantes, engagées dans 190 antennes et associations, nous vivons dans des contextes géographiques et économiques très différents, mais partout la pauvreté est très présente.

Certaines d’entre nous connaissent des situations de grande précarité, accompagnons au quotidien des femmes dans leurs parcours. Nous savons donc à quel point il est de plus en plus difficile d’accéder à une insertion sociale et professionnelle, tant les freins sont nombreux et grands, tant les injustices sont de plus en plus prégnantes, à en devenir insupportables. C’est pourquoi nous comprenons la colère qui s’exprime actuellement.

Rappelons que les femmes représentent 82% des familles monoparentales. En 2018, 30,7% des femmes travaillaient à temps partiel contre 7,8% des hommes (Ministère du Travail). 9,4% des femmes étaient au chômage en France en 2017. Ces situations créent des difficultés d’accès au logement, à la santé, à l’éducation, mais aussi à la culture, de plus en plus considérée comme un luxe. Femmes solidaires refuse le discours de culpabilisation et de marginalisation de la population pauvre et précaire qui n’est pas responsable de cette situation.

Depuis des décennies, l'Etat se désengage en matière de services publics au prétexte du déficit public. Comment payer des frais de garde pour chercher un emploi lorsque l'on est chômeuse ? Comment se déplacer quand les transports sont réduits voire inexistants dans les zones rurales pour accéder aux services publics de la santé, justice, etc., et que les tribunaux, les hôpitaux, les maternités, les centre IVG de proximité ferment ? Où est l'égalité d'accès aux droits sociaux quand les inégalités territoriales frappent encore les plus précaires ?

Pour toutes ces raisons, des femmes se mobilisent aujourd’hui sur l’ensemble du territoire national pour exiger des conditions de vies plus dignes et une meilleure représentativité de nos institutions.

Le mouvement actuel des Gilets Jaunes reflète une réalité que nous dénonçons depuis notre création en 1945 : la pauvreté est une violence. La meilleure façon de remédier aux inégalités sociales et territoriales, et notamment à l’inégalité femmes/hommes, est de s’attaquer à leurs causes.

Il s’agit de garantir à toutes les populations des seuils décents de rémunération, de pensions et de prestations sociales pour prévenir de façon efficace et durable les situations de précarité, d’exclusion sociale qui touchent en premier lieu les femmes.

Notre force et nos engagements se subliment dans l’action pacifiste et solidaire.

 



POLITIQUE : Jérôme Durain, sénateur socialiste de Saône-et-Loire, s'oppose à la proposition de loi «Anti casseurs»

Il était chef de file du texte pour le groupe socialiste et républicain au Sénat.

FRANCE : L'Eglise catholique ouvre une "opération-vérité" suite aux témoignages de victimes d''abus sexuels

Monseigneur Benoît Rivière, évêque d'Autun, vient de signer, avec les autres membres du Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France, un message adressé aux fidèles catholiques. Ce message évoque aussi le Carême et la conversion.

EXPRESSION CITOYENNE : "Le Vallon de la honte"...

Vallon_de_la_honte_260219 (1).jpg
macon-infos republie ici l'effaremment de deux lecteurs sur la situation inhumaine que vivent certains migrants. Un journaliste de macon-infos confirme la véracité de la situation ce samedi 9 mars. Article à venir.

MÂCON : Un débat citoyen, en marge du Grand débat

DSC00727 _ DEBAT CITOYEN.jpg
Une cinquantaine de personnes est venue participer ce vendredi 1er mars, en soirée, à un débat organisé par un "collectif de citoyens", salle Pavillon.

EXPRESSION CITOYENNE – Grand débat national : Un citoyen présente son programme pour « un changement profond de notre société »

Face à « la mafia ENArchique qui tient les rênes » et au « lobbying qui sera là encore demain », Régis C., « citoyen lambda » comme il se qualifie, souhaite apporter sa contribution à un grand débat national « plein d’idées fausses et de rancoeurs » dont « il risque de n’en rien ressortir ».

MUNICIPALES À MÂCON : Un collectif de gauche lance un appel pour une campagne participative avec Eve Comtet-Sorabella

MUNICIPALES 2020 MACON GAUCHE ECOLOGISTES.jpg
Ce mercredi 13 février, des citoyennes et citoyens, organisations, mouvements et associations de gauche, unis par des valeurs communes, ont lancé un appel aux Mâconnaises et Mâconnais afin de construire et de porter ensemble un véritable projet écologique et solidaire pour Mâcon.

GRAND DEBAT NATIONAL : La CFDT appelle à un "Grenelle du pouvoir de vivre"

Les militants CFDT du département se sont réunis mardi 12 février à Chalon pour apporter leur contribution au grand Débat.

EXPRESSION POLITIQUE : "Où est la cohérence du gouvernement ?" s’insurge FNE BFC

L'association gouvernementale ne comprend pas que "le gouvernement prône la transition écologique, encourage le débat… mais supprime les enquêtes publiques environnementales". Elle précise sa position dans un communiqué.

GILETS JAUNES - Thierry Lichet : « Justice fiscale et réappropriation démocratique sont les 2 grands axes de revendications »

Thierry-Lichet_Consultation_GJ_100219.jpg
Docteur en Sociologie et ancien responsable associatif étudiant, ce Mâconnais a soutenu les gilets jaunes dès le début du mouvement. Il a surtout travaillé en back-office sur des travaux réflexifs visant à comprendre ce phénomène inédit. Il livre à macon-infos sa vision des politiques et les résultats de sa grande consultation.

EXPRESSION POLITIQUE : Les enseignants de collège crient leur ras le bol au Président Macron

Suite à la mobilisation de jeudi soir au collège de Vonnas, les enseignants de plusieurs collèges de Bresse et du Val de Saône expriment leur désespoir dans une lettre ouverte.