jeudi 28 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Les militants CFDT du département se sont réunis mardi 12 février à Chalon pour apporter leur contribution au grand Débat.

 

 

Aux thèmes nationaux proposés, la CFDT a ajouté celui du pouvoir d'achat, qui a été prioritairement abordé. Les témoignages ont fusé : passer sa vie au SMIC, salaires stagnants à 1200€, retraites à 800 €, cumul nécessaire de deux emplois, temps partiels féminins imposés...

Il y a deux leviers pour accroître le pouvoir d’achat :

  • Le premier, augmenter les ressources, est du domaine de l'entreprise : réduire les écarts de rémunération, les inégalités de salaires hommes/femmes, revaloriser les classifications, les métiers majoritairement féminins, limiter les temps partiels contraints. Il faut sortir de la sous-indexation des retraites et les revaloriser.

  • Le second levier, réduire le poids des dépenses contraintes, sans cesse en augmentation, ne pourra être atteint que par des mesures de justice sociale et fiscale relevant du gouvernement. Pas de réformes possibles sans justice sociale. C'est ce que la CFDT n'a cessé de rappeler au gouvernement.

Les contributions locales de la CFDT seront synthétisées régionalement puis remonteront au niveau national. Avec les syndicats, les associations et les mutuelles du collectif "Les places de la République" sera construite une plate-forme commune de propositions et de revendications.

La CFDT réaffirme sa demande d'organiser, dès la fin du grand débat, un "Grenelle du pouvoir de vivre" qui rassemblera les acteurs sociaux, économiques territoriaux et associatifs.

 

 



POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.