vendredi 19 avril 2019

conférence presse inspection académique Mâcon  (3).JPG

Fabien Ben, directeur académique, a présenté les principales nouveautés de cette rentrée dans les écoles, collèges et lycées au cours d’une conférence de presse ce vendredi. Le point sur les grands changements.

Les écoles maternelles et primaires

La prochaine année scolaire sera marquée par l’apparition des classes de CE1 avec effectifs réduits pour 8 établissements du réseau d’éducation prioritaire (aucun à Mâcon), par la création de deux nouvelles classes ULIS (à Chalon et Charoles), et par des postes supplémentaires pour encadrer des élèves en difficulté ou pour encadrer des élèves qui ne parlent pas le Français (leur nombre a considérablement augmenté ces dernières années avec l’arrivée de réfugiés syriens, mais aussi des migrants des Balkans : 620 enfants de plus en 2018 dans tout le département).

Un poste à temps partiel dédié à ces élèves allophones concernera ainsi les écoles de Mâcon qui devront le mutualiser (poste itinérant). Ils existent déjà à Mâcon du personnel dédié à ces élèves aux écoles de Perrières et Arc-en-ciel. En Saône-et-Loire existent 17 classes de CP, 3 classes de CE1 et 5 classes CP/CE1 avec 12 élèves (effectif réduit).

Toujours à Mâcon, les écoles élémentaires Vincent Auriol et Perrières bénéficieront de classes supplémentaires, notamment à cause de l’augmentation des effectifs d’élèves.

La scolarisation, facultative, des enfants de moins de 3 ans en maternelles sera l’autre défi de la prochaine rentrée, dans le cadre de la mise en place préconisée de l’instruction obligatoire à partir de 3 ans. Conformément aux estimations, environ 150 enfants de 2 ans vont être scolarisés en Saône-et-Loire, souvent pour une demi-journée. En plus des 39 groupes de petite section qui seront créées dans les maternelles, 3 toutes petites sections feront ainsi leur apparition.

« La scolarisation précoce pour les populations les plus éloignées du monde de l’école, enfants qui ne parlent pas le Français, est très bénéfique : on crée une appétence pour l’école, des habitudes pour les élèves, on stabilise des populations » a précisé Fabien Ben.

Des écoles rurales auront des postes d’enseignants supplémentaires. Toutes celles existantes seront maintenues. Dans les regroupements pédagogiques intercommunales où il y a parfois trois ou même quatre niveaux dans la même classe, le nombre d’élèves par classe ne dépassera pas le seuil de 23, ce qui signifie que des classes supplémentaires seront créées pour respecter ce « taux d’encadrement », des classes avec des effectifs réduits.

Pas d’entrée en Réseau d’Education Prioritaire pour l’Ecole des Perrières à Mâcon ! car la carte de l’éducation prioritaire est arrêtée jusqu’en 2020, et en attente d’un rapport sur les territoires prioritaires en France, commandé par le ministre. Fabien Ben a précisé qu’il suit de près la situation de cette école où, du fait de l’arrivée des enfants étrangers, les effectifs fluctuent d’une année à l’autre et que des postes supplémentaires seront créés si la situation le demandera.

Les prévisions de l’Inspection Académique envisagent une perte de 693 élèves en Saône-et-Loire à la rentrée 2019 par rapport à la rentrée 2018 (44 598 élèves), sans baisse du nombre d’enseignants.

Le nombre d’élèves en situation de handicap accompagnés en scolarisation individuelle a augmenté et continuera de le faire : de 2016 (1271 élèves) à présent (1295 élèves). En scolarisation collective (classes ULIS), le nombre d’élèves a augmenté de 503 (en 2016) à 532 élèves de nos jours (542 estimés pour la rentrée 2019).

 

L’équité entre les établissements similaires a été le principe à la base de toutes les décisions. Nous avons assumé un soutien discriminé en direction des écoles rurales et dans des situations socio-économiques difficiles, en réseau d’éducation prioritaire ou dans des quartiers difficiles.

 

Les collèges

Cette rentrée sera marquée par la stabilisation des effectifs, avec 9 élèves supplémentaires alors que, de manière générale, depuis la rentrée 2014, ces effectifs n’ont cessé de chuter (de 21 777 à 21 261 collégiens estimés pour la rentrée de cette année). Deux classes ULIS seront créés pour les élèves avec difficultés d’apprentissage (dont une au collège Saint Exupéry de Mâcon).

Les répartitions de postes et heures par collège continueront à être sujet de discussions entre l’Inspection académique et les établissements du département, tout comme la préparation de la rentrée qui continuera avec les dernières décisions et derniers ajustements en juin et septembre.

Les lycées 

Les élèves de seconde devront choisir les enseignements de spécialité (trois de quatre heures chacun en première, deux de six heures chacun en terminale) qui servent d’appui aux épreuves du baccalauréat.

« Nous avons déjà reparti la carte des enseignements de spécialité pour chaque lycée de Saône-et-Loire. Certains lycées en ont huit. Dans ce cas-là, les élèves peuvent en choisir trois en première. Ce choix doit être fait en fonction de la spécialisation que chacun vise pour ses études post-bac. C’est le vrai enjeu du lycée et de cette réforme. Trop d’élèves, six sur dix, échouent dès la première année d’études supérieures. Maintenant les universités ont publié les compétences à maîtriser pour réussir dans leurs formations. Ainsi les élèves peuvent choisir au lycée les modules d’enseignements de spécialité qui vont leur permettre d’avoir ces compétences et connaissances requises » a expliqué Fabien Ben.

Pour le directeur académique, les élèves et les parents doivent savoir qu’ils peuvent choisir parmi les modules d’enseignements de spécialité d’autres lycées, même si cela signifie de changer d’établissement après la seconde. « Mais l’internat n’est souvent pas perçu comme un gage de réussite par les parents et les élèves. Il y a une réticence qui fait que certains établissements sont choisis pour leur proximité et leur prestige » a rappelé Fabien Ben.

En Saône-et-Loire tous les lycées ont minimum 7 enseignements à proposer sauf deux (celui de Cluny et Nicéphore Niepce à Chalon), qui proposeront six enseignements à cause de leur forte orientation industrielle ou technologique.

Cristian Todea

 


 

conférence presse inspection académique Mâcon  (6).JPG

MACON : Les policiers rendent hommage à leurs collègues suicidés

rassemblement policiers Mâcon (8).JPG
De nombreux policiers du commissariat de Mâcon ont interrompu leur travail ce vendredi, avant midi, pour témoigner de leur solidarité à l'égard des familles en détresse.

MÂCON : La formation baby-sitting continue d’attirer les jeunes

formation baby-sitting.jpg
Mise en place chaque année par le Point Information Jeunesse de la mairie de Mâcon, la formation baby-sitting accueille cette semaine une dizaine de jeunes.

FEU VERT MÂCON - Roulez gagnant ! Jusqu'à 100€ offerts pour l'achat de pneus de grandes marques

100€ OFFERTS PNEU FEUVERT MACON6.jpg
Publi-information - A VOIR AUSSI, LE PACK BONNE ROUTE ET LE STUDIO FEU VERT...

MÂCON : La messe chrismale au lendemain de l'incendie de Notre-Dame de Paris

MESSE CHRISMALE MACON - 28.jpg
Une messe donnée par Monseigneur Rivière, évêques d'Autun.

GASTRONOMIE : La meilleure terrine mâconnaise est...

concours meilleure terrine Mâcon (37).JPG
La 1ère édition du concours de cuisine dédié à la terrine faite maison par les restaurateurs du centre-ville de Mâcon s'est déroulée ce mardi à l’hôtel de vill,e à l’initiative de l’association des commerçants du centre-ville, « Mâcon tendance ».

LYCEE LAMARTINE - Concours POTEs : Des lycéens engagés pour la transition énergétique

LYCEE LAMARTINE_ CONCOURS POTES9.JPG
Organisé par la Région Bourgogne-Franche-Conté, POTEs (Pionniers Ordinaires de la Transition Energétique) est un concours dans lequel les établissements participants doivent imaginer leur lycée de demain. Un lycée qui aurait réussi sa transition écologique, un lycée autonome... le lycée parfait !

LYCEE LAMARTINE : Des élèves de 1ère élaborent une exposition collective sur le quotidien de la 2de Guerre mondiale

LYCEE LAMARTINE _ EXPO ELEVES PREMIERE _ 02.jpg
La cohésion d’une classe, c’est comme la motivation : il s’agit d’une construction, entre différences et ressemblances. En travaillant autrement certains points particuliers du programme d’histoire de Première, deux classes du lycée Lamartine ont déroulé le fil conducteur qui lui a permis d’élaborer un projet commun.

MACON : Le siège de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de Saône-et-Loire a fait peau neuve

inauguration siège UMIH 71.jpg
Le résultat de plusieurs mois de travaux de restructuration des locaux de l’UMIH 71 a été inauguré ce lundi.

LEYNES - Biojoleynes : Du bio et nature, du gourmand, du local...

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES10.jpg
Pour cette 10e édition de la Fête du Vin et de la Bio, organisée ce week-end, l’association Biojoleynes avait une nouvelle fois invité vignerons en bio et nature et producteurs locaux à venir défendre leurs valeurs et leurs démarches.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION - Budget Transport en commun : Un excédent de plus de 4 millions d’€ qui trouble l’opposition

Elle avait saisi le préfet l'été dernier. ACTUALISÉ : Le montant des investissements en 2019

MÂCON : Le Fashion show s'invite en centre-ville

MACON street fashion show 1.jpg
Après le beau spectacle offert la veille à la médiathèque devant plus de 400 personnes, Mâcon Tendance et les commerçants organisaient samedi après-midi un nouveau défilé dans le centre-ville.

PRISSE : Record de participation pour la 5ème Rando-Tangos !

Prissé_Rando_Tangos_14042019_0012.jpg
La randonnée pédestre et VTT organisée par l'ESPM avait lieu ce dimanche à Prissé.

MÂCON : La communauté turque en fête

kermesse turques Mâcon 2019.jpg
Pour la première fois, la traditionnelle kermesse de l’association culturelle turque de Mâcon et la fête des enfants sont organisées ce weekend en même temps.

MÂCON : Le Grand Chariv’Handi en images

printemps handicap Macon 2019.jpg
L’Espace Carnot et la place Saint Pierre ont accueilli ce samedi, à Mâcon, les animations et les concerts de l’évènement phare de l’édition 2019 du « Printemps du handicap », organisé par l’association A.M.I 71.

MÂCON : Le Rotary offre la musique aux résidents de l’Hôtel Dieu

MACON rotary musique 5.jpg
L’inauguration d’une borne musicale, financée par les rotariens, a eu lieu ce jeudi en fin d’après-midi.

SPA MÂCON : Un regain d'adoptions en 2018 et un soutien croissant

SPAG19 (1).JPG
La SPA de Mâcon a tenu son assemblée générale ce samedi à la Grisière.