mardi 16 juillet 2019
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg
  • Pub-web_TDF_410x270px.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg

JF Guéritaine.JPG
Des Gilets jaunes au Grand débat… le point de vue de Jean-François Guéritaine, maire de La Chapelle-de-Guinchay, sur l’actualité sociale et celle de sa commune, rurale, 3ème plus grande de l'Agglomération, qui vient de se voir attibuer le label Ville active et sportive. 


Le mouvement des Gilets jaunes se poursuit. Quel regard y portez-vous ?

Le mouvement des Gilets jaunes est justifié et devrait trouver ses solutions. Mais si 90% des Gilets jaunes sont pacifistes, je regrette que la violence soit venue gangrener la pureté de ce mouvement. Leurs revendications sont justes mais les débordements les discréditent aux yeux de la population. Il est par ailleurs dommage que des partis politiques, des syndicats ou des associations viennent se joindre au mouvement, si leurs intentions n'est pas seulement de manifester à leurs côtés pour les soutenir mais de se servir de ce mouvement comme d'un strapontin.


En dehors du Grand débat, quelle écoute accordez-vous localement au mouvement des Gilets jaunes ?

Je considère que c'est le travail des maires que d'être à l'écoute de ses concitoyens. Ces derniers mois, nombreuses sont les personnes qui viennent dire leurs difficultés ou leurs angoisses directement. Dans le cadre du cahier de doléances en mairie, les gens sont aussi venus exprimer leurs idées ou leurs souhaits. Mais à ce jour, nous n'avons pas été sollicités par des personnes issues des Gilets jaunes.

Que peut apporter le Grand débat à la crise sociale actuelle ? 

Demander aux gens quel est leur avis sur un certain nombre de sujets. Ce qui reste une question, c'est la manière dont on fera remonter toutes les informations et les doléances. Cela risque d'être complexe. Il va falloir faire le tri et que cela débouche sur des mesures concrètes car il ne faudrait pas que ce débat amène des frustrations. Nos dirigeants se rendront peut-être ainsi compte des opinions et des besoins des gens d'en-bas.

La mairie organise une réunion publique, le 15 février prochain, au Château des Broyers. Par qui sera-t-elle animée ? Vos attentes vis-à-vis de cette réunion publique ?

Nous avons en effet lancé les invitations et communiqué sur cette réunion publique dans le cadre du Grand débat, par voie d'affichage ou internet. Elle se déroulera entre 11h et 13h, un horaire qui est d'ailleurs critiqué car il n'est pas pratique pour tout le monde. La réunion se déroulera en présence du député, qui sera là en tant que citoyen et sera co-animée par le directeur général des services et moi-même. Ce sera un moment d'échanges important. En dehors de ce Grand débat, des salles seront aussi disponibles pour les personnes ou les mouvements qui souhaiteront organiser un débat.

Le Referendum d’initiative citoyenne (RIC), revendiqué par les Gilets jaunes, pourrait-il être un outil possible de démocratie directe ?

Oui,  c'est un bon outil, que je connais bien pour avoir travaillé en Suisse. Mais il faut que le référendum pose des questions ciblées car un référendum à choix multiples, c'est assez compliqué. Il est nécessaire que les questions soient réfléchies et posées par les citoyens, qu'elles fassent consensus et concernent l'intérêt collectif, comme la question de la réprésentativité des députés ou les problèmes de fiscalité.

Sur un tout autre sujet, que représente ce label « Ville active et sportive », qui vous est remis ce vendredi 8 février, pour la commune et le quotidien des habitants ?

C'est une marque de reconnaissance pour l'ensemble des efforts réalisés par la commune sur le plan de ses équipements sportifs et en faveur de l'intégration de nouvelles populations, grâce à son tissu associatif ou culturel. Notre commune est dynamique car elle est composée d'une population jeune et attire de nombreuses personnes et familles des alentours. Nous avons un collège et la plus grande école primaire de l'Agglomération. C'est aussi une récompense pour les habitants qui, par leurs impôts, font que la commune se développe. 

Emmanuelle Berne

MÂCON : Glisse et sensation sur la Saône avec le club de ski nautique !

MI ski nautique accueil.jpg
Le club de ski nautique et de wakeboard de Mâcon organisait ce dimanche ses traditionnelles portes ouvertes. Avec une eau à 25 °C et un grand ciel bleu, toutes les conditions étaient réunies pour des baptêmes et des initiations réussis.

VÉLO : Quand le cyclisme s’accorde au féminin en Mâconnais

CYCLISME femmes solidaires 25.jpg
Donnons des elles au vélo J-1 s’est arrêtée à Davayé une journée avant le passage du tour à Mâcon. Cette opération, qui emmène chaque jour treize cyclistes françaises, hollandaise et anglaise, sur les routes du Tour de France, est soutenue par l’association Femmes Solidaires.

MÂCON : La qualification de l'équipe d'Algérie fêtée sur les quais

MACON algerie quai 1.jpg
L'Algérie s'est qualifiée pour la finale de la CAN en l'emportant en toute fin de match (2-1) sur le Nigeria. Aussitôt le coup de sifflet final, les supporters des Fennecs sont descendus sur les quais à Mâcon pour saluer l'exploit de leur équipe.

PHOTOS : C'était le Tour de France à Mâcon

TOUR DE FRANCE 2019 MACON ALB61.jpg
Dernier volet de notre reportage sur le Tour de France à Mâcon.

SAINT-AMOUR - Tour de France : Le trio de tête est passé !

TOUR DE FRANCE _ SAINT-AMOUR38.jpg
La ronde des hélicoptères et l’arrivée des premières motos et véhicules aux galeries chargées de vélos signalèrent l’approche imminente du peloton parti de Mâcon...

SAINT-AMOUR - Tour de France : Lorsque la caravane passe...

TOUR DE FRANCE _ SAINT-AMOUR6.jpg
Ambiance familiale et bon enfant, ce matin, entre Le Plâtre-Durand et Saint-Amour, dans l’attente du passage de la caravane publicitaire. Prises de température et retour en images.

MÂCON - Direction de la MJC de l'Héritan : Jean-Marc Dumas passe la main à Nathalie Canard

NATHALIE CANARD JEANMARC DUMAS.jpg
Jean-Marc Dumas, directeur pendant 21 ans, fait valoir ses droits à la retraite. Nathalie Canard, qui connaît parfaitement la maison, prend sa suite. Retour sur le parcours d'un homme d'éducation populaire.

MÂCON-SANCÉ : Une future Zone d’Aménagement Concertée aux Quatre Pilles

ZAC MACON SANCE - 8.jpg
L’Agglomération du Mâconnais-Beaujolais (MBA) souhaite développer le potentiel économique du Nord du territoire en accueillant des entreprises artisanales.

MÂCON : La transformation de l'îlot des Minimes fait débat

reunion publique abords Ilot Minimes.jpg
Mercredi soir, à l’Hôtel de ville, la Ville de Mâcon organisait une nouvelle réunion publique autour du projet d’aménagement des abords de l’îlot des Minimes.

CLUNY ET CHAROLLES : Un nouveau contrat pour lutter contre les violences intrafamiliales, sexistes et sexuelles

contrat mobilisation  violences intrafamiliales sexistes sexuelles (1).jpg
Premiers contrats de ce type en Bourgogne Franche-Comté, ils officialisent la création des réseaux VIF (Violences Intrafamiliales) dans les communes de Cluny et Charolles.