Selon le dernier baromètre de confiance politique réalisé par l'Institut Harris Interactive, - sur la base d'une enquête menée entre le 22 et le 24 janvier 2019 sur 1039 personnes -, le taux de confiance à l'égard du Président de la République n'est que de 35% en ce début d'année.

Une augmentation de 4% par rapport à décembre 2018, où le niveau de confiance avait chuté à 31%. Le pourcentage de ce début d'année 2019 est nettement en baisse par rapport à janvier 2018, où le taux de confiance envers Emmanuel Macron était de 52%.

Si la confiance est de 42% chez les personnes interrogées de moins de 35 ans, elle n'est que de 31% chez les 50-64 ans.

Au niveau des catégories socio-professionnelles : elle est de 43% chez les catégories dites supérieures et de 29% chez les catégories dites populaires.

Parmi les raisons de la confiance accordée au Président de la République : le fait qu'il soit "foncièrement républicain" ; son aspect "dynamique dans ses échanges avec les maires" ; la mise "en route des réformes promises" ; "sa grande réflexion et volonté d'améliorer la vie des Français".

Quant aux raisons exprimées de la non-confiance : son "incompétence" ; le fait qu'il ne fasse rien pour "les petites gens, uniquement pour les riches" ; le fait qu'il "écrase les Français sous les impôts" ;