mercredi 25 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • Pub Macon_infos coronavirus 270x410px.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

 

Selon le dernier baromètre de confiance politique réalisé par l'Institut Harris Interactive, - sur la base d'une enquête menée entre le 22 et le 24 janvier 2019 sur 1039 personnes -, le taux de confiance à l'égard du Président de la République n'est que de 35% en ce début d'année.

Une augmentation de 4% par rapport à décembre 2018, où le niveau de confiance avait chuté à 31%. Le pourcentage de ce début d'année 2019 est nettement en baisse par rapport à janvier 2018, où le taux de confiance envers Emmanuel Macron était de 52%.

Si la confiance est de 42% chez les personnes interrogées de moins de 35 ans, elle n'est que de 31% chez les 50-64 ans.

Au niveau des catégories socio-professionnelles : elle est de 43% chez les catégories dites supérieures et de 29% chez les catégories dites populaires.

Parmi les raisons de la confiance accordée au Président de la République : le fait qu'il soit "foncièrement républicain" ; son aspect "dynamique dans ses échanges avec les maires" ; la mise "en route des réformes promises" ; "sa grande réflexion et volonté d'améliorer la vie des Français".

Quant aux raisons exprimées de la non-confiance : son "incompétence" ; le fait qu'il ne fasse rien pour "les petites gens, uniquement pour les riches" ; le fait qu'il "écrase les Français sous les impôts" ;



EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.

COVID-19 : Les étudiants infirmiers de Mâcon refusent de sacrifier leur formation sur l’autel des dysfonctionnements de l’hôpital

Mobilisés pour renforcer les équipes hospitalières dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, les étudiants de l’IFSI de Mâcon dénoncent les conditions de leur mobilisation et les conséquences sur leur formation.

LIVRE – Crise sanitaire : Sortie de « Quand la psychose fait dérailler le monde »

Ce n'est pas le livre d'un professeur de médecine mais d'un agrégé de philosophie et d'un journaliste, spécialistes de géopolitique, qui tirent leur légitimité de leur citoyenneté, mais également, s'agissant d'une crise sanitaire mondiale, de leur spécialité. Ils critiquent ouvertement et de manière très argumentée le reconfinement. Une autre voie est possible défendent-ils.

EDITO : C’est d’un « plan De Gaulle » dont la France a besoin aujourd’hui...

...pour Laisser les commerçants-es travailler et laisser nos gosses tranquilles !

CONSEIL REGIONAL : Gilles Platret portera la parole de l'opposition, à la place de François Sauvadet

Gilles Platret, maire de Chalon, est le candidat déclaré de la droite et du centre aux procahines élections régionales. Ça pourrait chauffer dans l'hémicycle régionale ce vendredi...