lundi 22 juillet 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

IMichaudFI (1).JPG

Les groupes d'actions du Mâconnais de la France insoumise a organisé, vendredi soir à la salle du pavillon, une réunion participative pour le lancement de la campagne d'Isabelle Michaud, candidate de la France insoumise, aux prochaines élections européennes.

 

Au niveau local, 5 groupes d'actions se sont constitués : Mâcon centre, sud et nord, ainsi que la Chappelle de Guinchay et Cruzille. Très actifs, ces groupes d'actions participent depuis deux ans à différents collectifs, comme par exemple le collectif Monnier et le CASC. Certains membres sont plus engagés dans la lutte contre les pesticides et ont tenu un stand à Cluny pour Alternatiba. L'été dernier, tous les membres ont organisé une marche contre la décision de Trump de déplacer l'ambassade d'Israël. Voilà quelques exemples d'actions déjà menées pour n'en citer que quelques unes.

 

Pour Catherine, l'une des organisatrices, « aujourd'hui, est en train de se créer un réel mouvement au niveau européen que l'on appelle maintenant le peuple, qui a regroupé dans un premier temps, Catarina Martins de Le Bloco de Esquerda au Portugal, Pablo Iglesias de Podemos en Espagne, et bien sûr Jean-Luc Mélenchon pour la France insoumise, mais depuis juin, on a également l'alliance rouge-verte du Danemark, le parti de gauche de la Suède et l'alliance de gauche en Finlande. On est vraiment dans l'idée de créer un grand mouvement humaniste et progressiste. »

 

Hier soir, c'était donc le coup d'envoi dans le Mâconnais de la campagne de leur candidate pour les élections européennes.

 

Isabelle Michaud, 47 ans, mère de trois enfants, aide-soignante à domicile en milieu rural, réside dans l'Yonne, élue conseillère municipale et communautaire à Joigny. Elle est entrée en politique par le biais d'associations et du parti communiste. Elle se dépeint comme femme très active et activiste. Militante dans la France insoumise depuis le début, à la fin 2015, Isabelle Michaud était déjà candidate aux législatives. Elle se présente aux élections européennes cette année.

 

Pour Isabelle Michaud, « La France insoumise présente une liste originale car les candidats ont été choisis par les insoumis un par un à partir de petits cv, avec une mixité sociale et une mixité y compris aussi au niveau des âges.

La campagne menée est très démocratique et innovante puisque choisie aussi par les insoumis et soumise au vote avec des priorités sur des sujets abordés qui nous obligent à faire des équipes de travail sur tous les sujets en rapport avec l'Europe. Dans les réunions publiques auxquelles je participe durant notre campagne, on sensibilise les gens en étant très pédagogue. On tisse des liens en demandant par exemple, pourquoi vous manquez d'hôpitaux dans votre région, pourquoi une école ferme, pourquoi la loi travail, et on fait comprendre aux gens le lien avec l'Europe.

Par rapport à l'Europe, j'ai une phrase choc avec des mots clés : l'Europe il faut arrêter de nous faire croire que, nous Français, sommes victimes de l'Europe parce qu'on est avant tout complice de l'Europe. J'essaie d'expliquer au public que ce sont nos gouvernements successifs qui ont systématiquement signé les traités et que nous en pâtissons aujourd'hui.

Le lien entre l'Europe et la France est avant tout politique ; à aucun moment on a voulu construire une Europe sociale. C'est l'Europe de la finance, du business, de l'argent et rien d'autre !  Le pognon de dingue, il est dans les transactions européennes, dans la concurrence libre et non faussée. Dans notre programme, on veut une protection nationaliste de nos entreprises et de nos agriculteurs. » 

 

Isabelle Michaud, a expliqué quant à elle, pourquoi l'Europe ? pourquoi aller voter ? qu'est-ce que cela peut changer ou pas ? Elle a parlé des groupes d'appui mis en place dans chaque ville en France pour accueillir librement les citoyens désireux de travailler avec la France insoumise, sans pour autant s'investir comme militant, en vue des préparations aux élections européennes, et a présenté le programme de la France insoumise.

 

Un programme en cinq points principaux : 

  1. Faire respecter la souveraineté des peuples

  2. Face à l'urgence climatique, engager la planification écologique

  3. Mettre au pas la finance, en finir avec le dumping social & fiscal

  4. Construire la paix et les coopérations

  5. Face aux réactionnaires, étendre les droits & les libertés

 

M.A.

 

 

IMichaudFI (4).JPG

Catherine, Isabelle Michaud, Florian & Olivier

IMichaudFI (3).JPG

IMichaudFI (2).JPG

 

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.

ELECTIONS EUROPÉENNES : La candidate Sylvie Guillaume est venue à la rencontre des socialistes mâconnais

Sylvie_Guillaume_PSMâcon_040520190002.jpg
Les socialistes mâconnais accueillaient Sylvie Guillaume hier, députée européenne et n°2 de la liste « Envie d’Europe » (PS, Nouvelle Donne, Place Publique et PRG) aux prochaines élections européennes. Pour l’occasion, un café-débat à la rencontre des associations de soutien aux migrants était organisé.

BENJAMIN DIRX : « Il faut bien prendre en compte la réalité économique et la réalité écologique »

Benjamin-DIRX.jpg
Suite à l’allocution présidentielle de jeudi dernier et concernant les mesures annoncées, alors que le mouvement des Gilets jaunes se poursuit, le député LaRem a bien voulu répondre à nos questions.