lundi 22 juillet 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

3,6% de grévistes à l'échelle nationale chez les enseignants-tes ! A quand une prise de conscience par les syndicats que l'âge d'or de la grève dans les services publics est bien loin derrière eux.

Quelques milliers d'entre eux en ont pris acte en devant des stylos rouge...

 

Une journée de grève, ce sont plusieurs millions d'euros donnés à l'Etat par des gens qui exercent le plus métier du monde. Les revendications sont pourtant justes. Nos enseignants-tes ne sont pas payés-es à leur juste valeur, et certains-nes travaillent dans des conditions qui augurent des lendemains douloureux pour notre pays.

 

Si le dédoublement des classes de CP en REP est évidemment une chose à saluer, la responsabilité d'une classe de maternelle de 27, 28 ou 29 élèves dans certains quartiers reste un scandale dans notre République. C'est le ferment du terrorisme et de la violence en général ! Car il ne faut pas rêver, nos enseigants-tes mal payés-es ne peuvent pas tout, et, de surcroit, ne peuvent pas tout prévenir.

D'autant que quelques experts nous prédisent encore un krach boursier, la question n'étant pas de savoir si il va arriver, mais quand ?

L'histoire récente nous enseigne que, qui dit krack boursier dit crise économique, chômage, déshérence et violence.

 

Alors quoi ?!... Il en faut encore un pour que notre nouveau président prenne des mesures courageuses, protectrices de ce terrorisme économique, pour qu'enfin on donne vraiment les moyens de leur mission aux enseignants, pour qu'enfin on empêche définitivement les actionnaires du CAC 40 de bousiller notre économie d'en bas, la vraie, celle de nos TPE-PME et EI ?

Hélas, ce sera encore trop tard. Alors monsieur le Président, qu'est-ce qu'on fait ?

 

Mesdames et Messieurs des centrales syndicales, il faudra encore combien de grèves pour rien comme celle d'aujourd'hui pour que vous pensiez à changer votre mode d'action ? Vous êtes aujourd'hui dépassé par les stylos rouge et les gilets jaunes. Il est grand temps de réagir et de changer.

 

A propos de changement, une idée lumineuse est née dans la tête d'une de vos collègues : plutôt que de perdre de l'argent par une journée de grève, il est peut-être possible de moins en perdre en faisant... un don à une association. Sachant que le don est défiscalisé, que l'état rembourse en crédit d'impôt, c'est lui qui vous en donne et non vous, enseignants-tes, qui lui en donné. Il faut bien sûr que le geste soit collectif et le faire savoir.

Pour ce qui est de faire savoir, vous pouvez évidemment compter sur votre serviteur, et confrères.

Aux dons citoyens !

Rodolphe Bretin

 

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.

ELECTIONS EUROPÉENNES : La candidate Sylvie Guillaume est venue à la rencontre des socialistes mâconnais

Sylvie_Guillaume_PSMâcon_040520190002.jpg
Les socialistes mâconnais accueillaient Sylvie Guillaume hier, députée européenne et n°2 de la liste « Envie d’Europe » (PS, Nouvelle Donne, Place Publique et PRG) aux prochaines élections européennes. Pour l’occasion, un café-débat à la rencontre des associations de soutien aux migrants était organisé.

BENJAMIN DIRX : « Il faut bien prendre en compte la réalité économique et la réalité écologique »

Benjamin-DIRX.jpg
Suite à l’allocution présidentielle de jeudi dernier et concernant les mesures annoncées, alors que le mouvement des Gilets jaunes se poursuit, le député LaRem a bien voulu répondre à nos questions.