samedi 23 février 2019

DSC_0316 _ ROB PETR.jpg

Réunis en séance, mercredi 23 janvier, salle de La Verchère à Charnay-Lès-Mâcon, les élus du Comité syndical du PETR Mâconnais Sud Bourgogne (Pôle d’équilibre territorial et rural) avaient notamment à discuter sur un point important à l'ordre du jour : le rapport d’orientation budgétaire (R.O.B.). Il n'a pas été le sujet d'âpres discussions.

"C'est un passage obligé" comme l'a souligné Dominique Deynoux, vice-président du PETR en charges des finances, qui en a fait la lecture. La présentation du rapport d'orientation budgétaire est en effet un préalable au vote du budget primitif.

Créé à l’issu de la dissolution du Pays Sud Bourgogne, le PETR bénéficiera d’un transfert de ses subventions, à savoir celles du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté (pour le contrat de territoire et l’animation numérique), de l’Agence régionale de santé (pour le contrat local de santé) et de l’ADEME et l’Union européenne (pour l’animation de la plateforme de rénovation énergétique).

Des subventions en baisse

Pour l’ensemble des interventions du PETR (urbanisme ; santé ; rénovation thermique de l’habitat et usage du numérique), le montant global desdites subventions, qui était de 394 631 € en 2018, s'élèvera pour l'année 2019 à 264 262 €, en raison notamment d'une baisse des aides de l'Etat.

Quant aux cotisations des EPCI (Etablissements Publics de Coopération Intercommunale), qui sont la 2e ressource financière du PETR avec les subventions, elles devraient rester stables, avec un montant de 512 123 €. Les recettes de fonctionnement seront quant à elles diminuées de 309 306 €.

Une plateforme de rénovation énergétique

Parmi les missions-phare du PETR, la rénovation thermique de l'habitat sera dotée d'un nouveau service, via une plateforme dédiée à la rénovation énergétique, qui se traduira par l'organisation de permanences, d'actions de communication et de sensibilisation à destination des particuliers et des professionnels.

Cette plateforme est financée via un contrat d'objectif territorial, impliquant l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et le Conseil régional, qui ont alloué une aide de 270 000 € sur 3 ans, aide qui prend fin en avril 2019 et sera prolongée d'un an (90 000 € supplémentaires). Les dépenses pour le PETR s'élèveront à près de 166 000 €.

Des actions en faveur de la santé

Plusieurs actions seront menées avec le soutien de l'Agence régionale de la santé (ARS), en particulier pour favoriser l'attractivité du territoire pour les étudiants en médecine, promouvoir le dépistage des cancers, mettre en place une plateforme santé-environnement (moustique-tigre, ambroisie) et des opérations de prévention et de promotion en faveur de la santé mentale. L'ensemble de ces actions, qui représentent des dépenses de 58 900 €, devraient bénéficier de 33 500 € de subventions.

Développement des usages numériques

Ce volet sera développé grâce au recrutement d'un agent pour l'animation d'actions d'information sur l'innovation ; l'accompagnement de projets ; l'animation de réseaux ; la formation aux usages quotidiens. Les dépenses s'élèvent à 51 240 € (dont 40 000 € de subventions attendues).

Lancement du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT)

Dans cette perspective, le PETR a retenu, suite à un appel d'offres, le cabinet d'urbanisme dijonnais Urbiquand pour l'accompagner dans la démarche de mise en oeuvre du ScoT (méthodologie, animation des réunions, aide à la rédaction du document règlementaire...). Le coût de cette prestation, qui est de 263 100 € TTC, sera financée avec le soutien de l'Etat. Pour le PETR, la dépense sur 2019 sera d'environ 100 000 €.

Inventaire du patrimoine roman et tiers-lieux

Parmi les autres projets à venir du PETR, abordés lors de la séance : un inventaire du patrimoine roman du département, en vue de valoriser les nombreux monuments présents en Saône-et-Loire. C'est le Centre d'Etudes des Patrimoines qui a été mandaté pour effectuer cet inventaire. Cet inventaire se traduira par une dépense sur 2019 de 190 000 €.

Il sera par ailleurs question d'accompagner la mise en réseau des tiers-lieux existants dans le département afin de "rendre plus visible l'offre territoriale globale", comme l'a précisé Christine Robin, et de "permettre les interactions et les échanges" entre ces espaces de travail partagé. 

Les investissements du PETR pour l'année 2019 représenteront donc, pour l'ensemble de ces actions, près de 570 000 €.

Emmanuelle Berne



DSC_0325 _ SCoT PETR.jpg
Le cabinet Urbiquand, animateur du SCoT


PRISSÉ : Une tartiflette géante pour Charly !

Charly (9).JPG
L'association Team Charly avait préparé une tartiflette géante ce vendredi pour récolter des fonds au profit du poney d'Octavie.

PETANQUE : Les vétérans de la pétanque mâconnaise en pleine forme sur leurs terres et au-delà !

DSC04058 _ groupe boulodrome.jpg
Supers résultats au mois de février pour les vétérans mâconnais !

MACON : L’avenir du quartier de la Chanaye discuté entre élus et habitants

réunion publique Chanaye.jpg
Une réunion publique a eu lieu ce jeudi 21 février, avec les habitants du quartier de la Chanaye-Résidence, des élus locaux et des responsables des services techniques de la Ville, de l’agglomération et de Mâcon Habitat.

CRECHES – Château d’Estours : Le témoignage de la résistante Josette Ilinsky-Molland pérennisé dans un livre

Ouvrage_Resistance_Creches_Chateau_Estours (1).jpg
Roger Dailler, auteur du livre « Soif de vivre », lui a remis ce lundi à Nice le premier exemplaire de l’ouvrage.

SOLIDARITE : La Caf de Saône-et-Loire verse 40 360 € en soutien à des projets jeunesse

photo accueil appel à projet jeunes.jpg
13 projets d'intérêt collectif, portés par des jeunes entre 11 et 25 ans sur le thème des solidarités, vont bénéficier du soutien de la Caf de Saône-et-Loire en 2019 dans le cadre de l'Appel à projets jeunesse, pour un montant global de 40 360 euros.

MACON : A la découverte de Lamartine, homme des Affaires étrangères

conférence Lamartine Guy Fossat.jpg
Guy Fossat, écrivain et membre de l’Académie de Mâcon, a présenté une synthèse de la vision d’Alphonse de Lamartine sur les affaires étrangères de la France, dans le cadre des conférences Agora.

MÂCON : 200 personnes au rassemblement contre l’antisémitisme

MACON RASSEMBLEMENT CONTRE ANTISEMITISME 19FEV - 1.jpg
C’est au pied de la statut de Lamartine que la foule s’est réunie ce soir pour dire « Ça suffit ! » à l’antisémitisme. ACTUALISÉ ce mercredi à 14h15 : le droit de réponse de Bernard Cois.

GRAND DEBAT NATIONAL : Clôture des cahiers citoyens dans les mairies au plus tard le 21 février

Les citoyens-nes peuvent s'exprimer sur internet jusqu'au 18 mars.

Jean-Patrick Courtois appelle au rassemblement contre l'antisémitisme ce mardi soir

ACTUALISÉ MARDI Á 10 HEURES : Le député Benjamin Dirx s’associe à l’appel au rassemblement du maire de Mâcon.

MJC HÉRITAN : Une Université Populaire pour sauver le climat

UnivPop_MjcHeritan_Transition-energetique_140219 (3).jpg
La séance de jeudi soir était consacrée à la transition énergétique.

INSOLITE : Un hélicoptère survole Mâcon au petit matin

Hélicoptère_mâcon_17022019_0002.jpg
ARTICLE MIS A JOUR A 10H20 : Précisions sur les raisons du survol

ST-VALENTIN : 10 confirmations de mariage à St-Amour

StAmour (45).JPG
La mairie de St Amour a célébré la Saint Valentin ce samedi pour 10 couples venus de toute la France.

PHOTOS : C'était carnaval au lycée René Cassin (2)

CARNAVAL LYCEE CASSIN 2019 MACON - 34.jpg
2ème volet de notre album souvenirs.

PHOTOS : C'était carnaval au lycée René Cassin

CARNAVAL LYCEE CASSIN 2019 MACON - 8.jpg
Les lycéens ont sacrifié à la tradition du carnaval cet après-midi, jour de vacances. Ils étaient plusieurs dizaines à investir le gymnase pour ce qui s'est apparenté à un bal costumé. "Une fête organisée à 100% par les élèves du CVL et la MDL" a souligné le proviseur Claude Roger. Souvenirs.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Grand débat : Injustice fiscale et transition écologique au coeur des échanges

GRAND DEBAT LACHAPELLEDEGUAY 15FEV89.jpg
Une soixantaine de personnes a participé à la réunion publique, ce mercredi 15 février, dès 11 heures, au Château des Broyers, organisée et co-animée par Jean-François Guéritaine, maire de la commune et Thierry Faillebin, directeur général des services, en présence du député LREM de Saône-et-Loire, Benjamin Dirx.