samedi 23 février 2019

DSC_0043_redim _ juste vendéen.jpg
Dans le cadre des élections de la chambre d’agriculture, la section lait de la FDSEA a tenu une réunion mardi 15 janvier dernier, au lycée de Fontaines. Au programme notamment, la réflexion autour de la création d’une marque départementale de producteurs.

Venu spécialement de Vendée, Brice Guyau, président FDSEA 85, est venu présenter la marque créée au printemps dernier « Juste & Vendéen ». La Vendée connaît chaque année un déséquilibre important entre le nombre de départs à la retraite et le nombre d’installations, « nous avons un énorme enjeu sur l’installation et la transmission », explique Brice Guyau, dès le début de son intervention. D’où la nécessité de trouver des débouchés et de valoriser le travail des producteurs.

Pour l’instant, seul du lait est commercialisé sous la marque, mais à termes devraient être aussi concernés de la viande, du miel et de l’huile. « Notre idée a vraiment été de construire le prix en marche avant, ce qui est prôné par les ÉGAlim, en partant des coûts de production pour garantir aux agriculteurs une juste rémunération. En parallèle, les outils choisis apportent aux consommateurs une traçabilité totale ».


450 € les 1.000 litres

Ainsi toute la filière s’est penchée sur la construction du prix : « Nous sommes partis de 450 € les 1.000 l, auxquels ont été ajoutés les coûts de transport, de transformation, de packaging, etc. Nous sommes arrivés devant les distributeurs avec un prix du litre à 0,82 €. Au final, le prix payé par le consommateur est de 0,98 € le litre ». À savoir qu’en général, la marge de Super U est plutôt de l’ordre de 0,22 €. Avec 0,16 €, la grande surface a également joué le jeu. « Elle n’a pas exigé d’exclusivité mais que ce prix distributeur soit unique à toutes les GMS », explique Brice Guyau. Il faut dire que l’enseigne a rapidement soutenu la démarche : « Nous comptons 15 IGP en Vendée et il n’y en avait pas sur le lait. Super U a tout de suite signé un bon de commande pour juillet-août car les clients étaient demandeurs de ce type de produit ». Ce premier bon de commande est primordial dans le lancement du produit.

 

Adhérent et promoteur

Les premières bouteilles de lait de la marque Juste® ont donc été commercialisées le 1er juillet 2018. « Nous sommes le premier département à proposer une structure sociétaire », précise le président FDSEA 85. En effet, adhère qui veut à la structure montée en SAS, à hauteur de 300 € la part, et il n’est pas nécessaire d’être un producteur récolté. En revanche, tout adhérent s’engage bien évidemment à respecter le cahier des charges de la marque et à participer activement à sa promotion (via des animations dans des grandes surfaces, des opérations ferme ouverte, des vidéos et les réseaux sociaux). Il reçoit en contrepartie des dividendes sur les résultats (80 % sur les résultats de sa filière de production, 20 % sur les résultats des autres productions de la marque). « À titre d’exemple, si nous l’avions mis en place pour les six premiers mois, chacun des 200 producteurs adhérents auraient reçu 60 € », annonce Brice Guyau.


Bientôt en Saône-et-Loire ?

Il est important de préciser qu’un collecteur, à savoir la coopérative d’Herbauges, a accepté de diriger une partie du lait récolté vers cette marque, les producteurs adhérents n’ont donc pas eu à gérer cette problématique. « Par ailleurs, la gestion se fait en flux tiré, c’est-à-dire que la collecte s’adapte aux besoins. Pour l’instant, nous en sommes à une citerne par semaine ».

Pour les consommateurs, la traçabilité est totale : « Nous avons fait appel à des outils permettant de connaître précisément les producteurs qui ont fourni le lait, en sachant que sur une citerne correspond à environ neuf producteurs ». Grâce notamment au QR Code présent sur chaque bouteille, les clients peuvent savoir le jour de collecte, l’analyse du lait, voir des vidéos, etc.

Le principe a semblé séduire nombre de participants, éleveurs laitiers de Saône-et-Loire, présents à la réunion. Il se pourrait donc que l’idée soit reprise ou tout du moins sérieusement étudiée dans les mois à venir par les producteurs du département.




 juste_et_vendeen _ juste vendéen.jpg

PRISSÉ : Une tartiflette géante pour Charly !

Charly (9).JPG
L'association Team Charly avait préparé une tartiflette géante ce vendredi pour récolter des fonds au profit du poney d'Octavie.

PETANQUE : Les vétérans de la pétanque mâconnaise en pleine forme sur leurs terres et au-delà !

DSC04058 _ groupe boulodrome.jpg
Supers résultats au mois de février pour les vétérans mâconnais !

MACON : L’avenir du quartier de la Chanaye discuté entre élus et habitants

réunion publique Chanaye.jpg
Une réunion publique a eu lieu ce jeudi 21 février, avec les habitants du quartier de la Chanaye-Résidence, des élus locaux et des responsables des services techniques de la Ville, de l’agglomération et de Mâcon Habitat.

CRECHES – Château d’Estours : Le témoignage de la résistante Josette Ilinsky-Molland pérennisé dans un livre

Ouvrage_Resistance_Creches_Chateau_Estours (1).jpg
Roger Dailler, auteur du livre « Soif de vivre », lui a remis ce lundi à Nice le premier exemplaire de l’ouvrage.

SOLIDARITE : La Caf de Saône-et-Loire verse 40 360 € en soutien à des projets jeunesse

photo accueil appel à projet jeunes.jpg
13 projets d'intérêt collectif, portés par des jeunes entre 11 et 25 ans sur le thème des solidarités, vont bénéficier du soutien de la Caf de Saône-et-Loire en 2019 dans le cadre de l'Appel à projets jeunesse, pour un montant global de 40 360 euros.

MACON : A la découverte de Lamartine, homme des Affaires étrangères

conférence Lamartine Guy Fossat.jpg
Guy Fossat, écrivain et membre de l’Académie de Mâcon, a présenté une synthèse de la vision d’Alphonse de Lamartine sur les affaires étrangères de la France, dans le cadre des conférences Agora.

MÂCON : 200 personnes au rassemblement contre l’antisémitisme

MACON RASSEMBLEMENT CONTRE ANTISEMITISME 19FEV - 1.jpg
C’est au pied de la statut de Lamartine que la foule s’est réunie ce soir pour dire « Ça suffit ! » à l’antisémitisme. ACTUALISÉ ce mercredi à 14h15 : le droit de réponse de Bernard Cois.

GRAND DEBAT NATIONAL : Clôture des cahiers citoyens dans les mairies au plus tard le 21 février

Les citoyens-nes peuvent s'exprimer sur internet jusqu'au 18 mars.

Jean-Patrick Courtois appelle au rassemblement contre l'antisémitisme ce mardi soir

ACTUALISÉ MARDI Á 10 HEURES : Le député Benjamin Dirx s’associe à l’appel au rassemblement du maire de Mâcon.

MJC HÉRITAN : Une Université Populaire pour sauver le climat

UnivPop_MjcHeritan_Transition-energetique_140219 (3).jpg
La séance de jeudi soir était consacrée à la transition énergétique.

INSOLITE : Un hélicoptère survole Mâcon au petit matin

Hélicoptère_mâcon_17022019_0002.jpg
ARTICLE MIS A JOUR A 10H20 : Précisions sur les raisons du survol

ST-VALENTIN : 10 confirmations de mariage à St-Amour

StAmour (45).JPG
La mairie de St Amour a célébré la Saint Valentin ce samedi pour 10 couples venus de toute la France.

PHOTOS : C'était carnaval au lycée René Cassin (2)

CARNAVAL LYCEE CASSIN 2019 MACON - 34.jpg
2ème volet de notre album souvenirs.

PHOTOS : C'était carnaval au lycée René Cassin

CARNAVAL LYCEE CASSIN 2019 MACON - 8.jpg
Les lycéens ont sacrifié à la tradition du carnaval cet après-midi, jour de vacances. Ils étaient plusieurs dizaines à investir le gymnase pour ce qui s'est apparenté à un bal costumé. "Une fête organisée à 100% par les élèves du CVL et la MDL" a souligné le proviseur Claude Roger. Souvenirs.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Grand débat : Injustice fiscale et transition écologique au coeur des échanges

GRAND DEBAT LACHAPELLEDEGUAY 15FEV89.jpg
Une soixantaine de personnes a participé à la réunion publique, ce mercredi 15 février, dès 11 heures, au Château des Broyers, organisée et co-animée par Jean-François Guéritaine, maire de la commune et Thierry Faillebin, directeur général des services, en présence du député LREM de Saône-et-Loire, Benjamin Dirx.