samedi 23 février 2019

stylos rouges Mâcon.jpg

Plusieurs professeurs d’écoles, collèges et lycées de Mâcon et des alentours étaient sur l’esplanade Lamartine ce samedi, pour distribuer des stylos rouges dans des enveloppes à expédier au Président Emmanuel Macron.

Ce mouvement a été lancé il y a 15 jours sur facebook à Lille et compte déjà au niveau national 65 000 personnes : des professeurs, personnel auxiliaire de l’Education Nationale, agents de l’administratif.

stylos rouges (33).JPG

Loïc, professeur dans un lycée de Mâcon

C’est un mouvement populaire et non politisé, ni syndicalisé, tout en acceptant ceux et celles qui le sont. Le but est de faire comprendre à notre président et notre ministre qu’ils ne peuvent agir seuls, sans tenir compte de nous et de nos élèves. Avec la réforme du lycée, nous allons avoir des classes de 35 élèves. Enseigner à de telles classes est presque impossible. Pour les élèves, il n’y a que ceux qui suivront bien qui vont s’en sortir. Nous voulons également faire comprendre à la population que nous ne sommes pas des fainéants, ce qu’on entend souvent. 

stylos rouges (40).JPG

Sandrine 

Nous avons tous fait beaucoup de grèves qui n’ont mené à rien. On a parfois le sentiment que les revendications des syndicats ne sont pas forcément celles qu’on voudrait entendre. Par exemple, par rapport aux effectifs dans les classes, je n’ai pas connaissance de manifestations sur ce sujet. Je travaille dans une maternelle et on a 29 élèves non-francophones. Quelle qualité de travail peut-on avoir avec 29 gamins qui ne parlent pas français ? Ils sont tout petits, 3, 4 ou 5 ans. On fait du mauvais boulot et après on ne se sent pas bien. Ça fait 25 ans que j’enseigne et je n’ai jamais vu ça dans les revendications des syndicats. Je suis syndiquée, mais je trouve qu’il faut essayer autre chose pour transmettre nos messages. Des jours de grève, nous ne pouvons pas en faire car nous sommes tous coincés financièrement avec des crédits, des salaires modestes, des loyers à payer etc. 

stylos rouges (42).JPG

Rida, professeur d’italien dans un lycée à Mâcon

Tous les problèmes qu’on rencontre dans l’éducation font écho aux problèmes des gilets jaunes. La différence, c’est que le nôtre est un mouvement plutôt professionnel. Nous ne voulons pas faire le travail des syndicats. Le gouvernement n’a pas écouté les différents syndicats et nous essayons un nouveau mode d’action pour aller encore plus loin. La grève, plus personne ne veut la faire, donc nous avons choisi ce mouvement que nous allons essayer de faire perdurer. 

stylos rouges (31).JPG

Florian, professeur documentaliste au collège et président

de l’association professionnelle des professeurs documentalistes

au niveau de l’académie de Lyon

Le ministère a commencé par supprimer le personnel dans les rectorats, donc nous n'avons plus personne à qui nous adresser. Nous n’avons pas de médecine du travail, ce qui est aberrant. Dès qu’il y a des soucis de maladies à long terme, il n’y a aucune possibilité de suivi. Les médecins et les infirmiers scolaires ne sont là qu’une fois par semaine. J’enseigne dans un collège et avec l’arrivée de l’adolescence pour nos élèves et les problèmes médicaux spécifiques, nous ne pouvons rien faire pour eux. Nous sommes dégoûtés mais nous aimons notre métier et nous le faisons malgré tout. Il y a une image dans la société qui s’amplifie et qui n’est pas bonne, avec des préjugés sur nos vacances, qu’on est des privilégiés, sans avoir une idée de nos salaires. 

Une trentaine de stylos ont été distribués à Mâcon, ce samedi, pour les envoyer par la poste à l'Elysée. Samedi prochain, les professeurs seront présents de nouveau sur l’esplanade Lamartine, avec les copies à corriger sur place pour montrer la réalité de la vie d’un enseignant après l’école, les week-ends, à la maison. Le groupe des stylos rouges de l’Académie de Dijon compte pour le moment deux cents personnes.

Cristian Todea

 

 

stylos rouges (10).JPG

stylos rouges (13).JPG

stylos rouges (14).JPG

stylos rouges (16).JPG

stylos rouges (20).JPG

stylos rouges (22).JPG

stylos rouges (27).JPG

stylos rouges (44).JPG

stylos rouges (43).JPG

stylos rouges (38).JPG

stylos rouges (4).JPG

PRISSÉ : Une tartiflette géante pour Charly !

Charly (9).JPG
L'association Team Charly avait préparé une tartiflette géante ce vendredi pour récolter des fonds au profit du poney d'Octavie.

PETANQUE : Les vétérans de la pétanque mâconnaise en pleine forme sur leurs terres et au-delà !

DSC04058 _ groupe boulodrome.jpg
Supers résultats au mois de février pour les vétérans mâconnais !

MACON : L’avenir du quartier de la Chanaye discuté entre élus et habitants

réunion publique Chanaye.jpg
Une réunion publique a eu lieu ce jeudi 21 février, avec les habitants du quartier de la Chanaye-Résidence, des élus locaux et des responsables des services techniques de la Ville, de l’agglomération et de Mâcon Habitat.

CRECHES – Château d’Estours : Le témoignage de la résistante Josette Ilinsky-Molland pérennisé dans un livre

Ouvrage_Resistance_Creches_Chateau_Estours (1).jpg
Roger Dailler, auteur du livre « Soif de vivre », lui a remis ce lundi à Nice le premier exemplaire de l’ouvrage.

SOLIDARITE : La Caf de Saône-et-Loire verse 40 360 € en soutien à des projets jeunesse

photo accueil appel à projet jeunes.jpg
13 projets d'intérêt collectif, portés par des jeunes entre 11 et 25 ans sur le thème des solidarités, vont bénéficier du soutien de la Caf de Saône-et-Loire en 2019 dans le cadre de l'Appel à projets jeunesse, pour un montant global de 40 360 euros.

MACON : A la découverte de Lamartine, homme des Affaires étrangères

conférence Lamartine Guy Fossat.jpg
Guy Fossat, écrivain et membre de l’Académie de Mâcon, a présenté une synthèse de la vision d’Alphonse de Lamartine sur les affaires étrangères de la France, dans le cadre des conférences Agora.

MÂCON : 200 personnes au rassemblement contre l’antisémitisme

MACON RASSEMBLEMENT CONTRE ANTISEMITISME 19FEV - 1.jpg
C’est au pied de la statut de Lamartine que la foule s’est réunie ce soir pour dire « Ça suffit ! » à l’antisémitisme. ACTUALISÉ ce mercredi à 14h15 : le droit de réponse de Bernard Cois.

GRAND DEBAT NATIONAL : Clôture des cahiers citoyens dans les mairies au plus tard le 21 février

Les citoyens-nes peuvent s'exprimer sur internet jusqu'au 18 mars.

Jean-Patrick Courtois appelle au rassemblement contre l'antisémitisme ce mardi soir

ACTUALISÉ MARDI Á 10 HEURES : Le député Benjamin Dirx s’associe à l’appel au rassemblement du maire de Mâcon.

MJC HÉRITAN : Une Université Populaire pour sauver le climat

UnivPop_MjcHeritan_Transition-energetique_140219 (3).jpg
La séance de jeudi soir était consacrée à la transition énergétique.

INSOLITE : Un hélicoptère survole Mâcon au petit matin

Hélicoptère_mâcon_17022019_0002.jpg
ARTICLE MIS A JOUR A 10H20 : Précisions sur les raisons du survol

ST-VALENTIN : 10 confirmations de mariage à St-Amour

StAmour (45).JPG
La mairie de St Amour a célébré la Saint Valentin ce samedi pour 10 couples venus de toute la France.

PHOTOS : C'était carnaval au lycée René Cassin (2)

CARNAVAL LYCEE CASSIN 2019 MACON - 34.jpg
2ème volet de notre album souvenirs.

PHOTOS : C'était carnaval au lycée René Cassin

CARNAVAL LYCEE CASSIN 2019 MACON - 8.jpg
Les lycéens ont sacrifié à la tradition du carnaval cet après-midi, jour de vacances. Ils étaient plusieurs dizaines à investir le gymnase pour ce qui s'est apparenté à un bal costumé. "Une fête organisée à 100% par les élèves du CVL et la MDL" a souligné le proviseur Claude Roger. Souvenirs.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Grand débat : Injustice fiscale et transition écologique au coeur des échanges

GRAND DEBAT LACHAPELLEDEGUAY 15FEV89.jpg
Une soixantaine de personnes a participé à la réunion publique, ce mercredi 15 février, dès 11 heures, au Château des Broyers, organisée et co-animée par Jean-François Guéritaine, maire de la commune et Thierry Faillebin, directeur général des services, en présence du député LREM de Saône-et-Loire, Benjamin Dirx.