mardi 23 avril 2019

POLOGNE CHARNAY - 2.jpg

Un Charnaysien, également Polonais, réagit après l'assassinat de Pawel Adamowicz.

La Pologne pleure… Une démocratie en danger !

 

Depuis plusieurs années, la majorité au pouvoir en Pologne gouverne avec un programme de droite dure.

Le parti PiS (droit et justice) contrôle tous les leviers de l’état, avec des actions qui sont en limite des règles traditionnelles d’une démocratie, notamment avec la liberté de la presse, la justice et l’opposition, désignant les bons et les mauvais citoyens.

Au fil du temps, une ambiance « suffocante » s’est installée dans la vie politique, publique, et au sein même des familles polonaises où deux camps s’affrontent sans ménagement ; on pourrait comparer avec l’effet Trump aux USA.

Le dernier évènement du 13/01/2019 est dramatique. Alors qu’il participait dans sa ville à un rassemblement festif qui clôturait l’équivalent du Téléthon en Pologne, le maire de la ville  de GDANSK a été poignardé devant toute l’assemblée. Pawel ADAMOWICZ n’a pas survécu à ses blessures.

L’assassin est un déséquilibré qui sortait de prison, mais il a donné des motivations politiques à son geste, se disant persécuté par l’opposition actuelle lorsqu’elle gouvernait.

 

Agé de 54 ans, Pawel ADAMOWICZ était très aimé dans sa ville où il a été maire pendant de nombreuses années. Avec son frère, il a débuté son action politique pendant les dernières années du pouvoir communiste.

Comme d’autres maires de grandes villes polonaises, il était très actif dans l’opposition, devenant ainsi la cible d’attaques verbales et écrites d’une violence inouïe, notamment de groupuscules d’extrême droite sympathisants du pouvoir.

 

Tout n’est pas parfait en France, mais aimons la démocratie. D’autres pays en Europe doivent encore se battre pour la préserver.

J’ai eu l’occasion de faire découvrir Gdansk et sa région à mes amis du mâconnais en 2017.

La Pologne est ma seconde patrie, et ces évènements sont d’une grande tristesse…

 

Richard, de Charnay-lès-Mâcon

 

 

POLOGNE CHARNAY - 1.jpg

 

EUROPÉENNES – Laurence Lyonnais à Mâcon : « C'est l'Europe telle qu'elle se construit aujourd'hui qui prépare la guerre »

FI MACON LAURENCE LYONNAIS1.jpg
On le sait et on le dit souvent, l'idée originelle de l'Union européenne est née de la volonté de garantir la paix en Europe. Mais aujourd'hui, en 2019, pour la candidate de La France Insoumise, « c'est l'Union européenne telle qu'on nous la propose qui conduira à la guerre, en mettant les travailleurs en compétition. »

EUROPÉENNES - Julien Odoul (RN) : « Nous avons une chance historique de faire l’Alliance européenne des Nations, au service des peuples »

ODOUL EUROPEENNES MACON1.jpg
Le Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est venu à Mâcon ce vendredi soir faire campagne.

MUNICIPALES 2020 : Le Collectif Mâcon Citoyens 2020 est entré en campagne

Citoyen2020 (1).JPG
Le Collectif Mâcon Citoyens 2020 a tenu sa première réunion publique au centre Paul Bert ce jeudi.

POLITIQUE : Jérôme Durain, sénateur socialiste de Saône-et-Loire, s'oppose à la proposition de loi «Anti casseurs»

Il était chef de file du texte pour le groupe socialiste et républicain au Sénat.

FRANCE : L'Eglise catholique ouvre une "opération-vérité" suite aux témoignages de victimes d''abus sexuels

Monseigneur Benoît Rivière, évêque d'Autun, vient de signer, avec les autres membres du Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France, un message adressé aux fidèles catholiques. Ce message évoque aussi le Carême et la conversion.

EXPRESSION CITOYENNE : "Le Vallon de la honte"...

Vallon_de_la_honte_260219 (1).jpg
macon-infos republie ici l'effaremment de deux lecteurs sur la situation inhumaine que vivent certains migrants. Un journaliste de macon-infos confirme la véracité de la situation ce samedi 9 mars. Article à venir.

MÂCON : Un débat citoyen, en marge du Grand débat

DSC00727 _ DEBAT CITOYEN.jpg
Une cinquantaine de personnes est venue participer ce vendredi 1er mars, en soirée, à un débat organisé par un "collectif de citoyens", salle Pavillon.

EXPRESSION CITOYENNE – Grand débat national : Un citoyen présente son programme pour « un changement profond de notre société »

Face à « la mafia ENArchique qui tient les rênes » et au « lobbying qui sera là encore demain », Régis C., « citoyen lambda » comme il se qualifie, souhaite apporter sa contribution à un grand débat national « plein d’idées fausses et de rancoeurs » dont « il risque de n’en rien ressortir ».