mercredi 18 septembre 2019
  • TRANSDEV TREMA JTP2019.jpg
  • SALON ESSENTIEL CHARNAY 2019.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg

POLOGNE CHARNAY - 2.jpg

Un Charnaysien, également Polonais, réagit après l'assassinat de Pawel Adamowicz.

La Pologne pleure… Une démocratie en danger !

 

Depuis plusieurs années, la majorité au pouvoir en Pologne gouverne avec un programme de droite dure.

Le parti PiS (droit et justice) contrôle tous les leviers de l’état, avec des actions qui sont en limite des règles traditionnelles d’une démocratie, notamment avec la liberté de la presse, la justice et l’opposition, désignant les bons et les mauvais citoyens.

Au fil du temps, une ambiance « suffocante » s’est installée dans la vie politique, publique, et au sein même des familles polonaises où deux camps s’affrontent sans ménagement ; on pourrait comparer avec l’effet Trump aux USA.

Le dernier évènement du 13/01/2019 est dramatique. Alors qu’il participait dans sa ville à un rassemblement festif qui clôturait l’équivalent du Téléthon en Pologne, le maire de la ville  de GDANSK a été poignardé devant toute l’assemblée. Pawel ADAMOWICZ n’a pas survécu à ses blessures.

L’assassin est un déséquilibré qui sortait de prison, mais il a donné des motivations politiques à son geste, se disant persécuté par l’opposition actuelle lorsqu’elle gouvernait.

 

Agé de 54 ans, Pawel ADAMOWICZ était très aimé dans sa ville où il a été maire pendant de nombreuses années. Avec son frère, il a débuté son action politique pendant les dernières années du pouvoir communiste.

Comme d’autres maires de grandes villes polonaises, il était très actif dans l’opposition, devenant ainsi la cible d’attaques verbales et écrites d’une violence inouïe, notamment de groupuscules d’extrême droite sympathisants du pouvoir.

 

Tout n’est pas parfait en France, mais aimons la démocratie. D’autres pays en Europe doivent encore se battre pour la préserver.

J’ai eu l’occasion de faire découvrir Gdansk et sa région à mes amis du mâconnais en 2017.

La Pologne est ma seconde patrie, et ces évènements sont d’une grande tristesse…

 

Richard, de Charnay-lès-Mâcon

 

 

POLOGNE CHARNAY - 1.jpg

 

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.